Aller au contenu principal

Bactérie ravageuse
Xylella fastidiosa, une bactérie mortelle pour 300 espèces végétales

Alors que la bactérie Xylella fastidiosa menace certaines de nos plantes, le Ministère de l'Agiculture met en garde les voyageurs et les professionnels.

la bactérie Xylella fastidiosa menace certaines de nos plantes.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation lance à nouveau cette année une campagne de sensibilisation à l'attention des voyageurs mais aussi des professionnels, afin de rappeler les consignes de sécurité relatives à la bactérie Xylella fastidiosa. La bactérie, qui s’attaque à plus de 300 espèces de végétaux, est un danger sanitaire majeur pour les plantes et l’environnement. Détectée en France en 2015, elle est présente en Corse, en région PACA et a été identifiée en 2020 en Occitanie.


Aucun traitement
Les services régionaux du ministère mettent en œuvre les actions de surveillance et de lutte nécessaires pour limiter la propagation de Xylella. Le niveau de risque reste cependant élevé. Cette bactérie s’attaque à plus de 300 espèces de végétaux (oliviers, vignes, arbres fruitiers, frênes, chênes, luzernes, lauriers roses, etc.) et sévit aussi dans les pays du Sud de l’Europe (Espagne, Italie, Portugal). La bactérie, qui provoque le brunissement et le dessèchement de nombreuses plantes, est transmise par les insectes qui piquent les vaisseaux du bois pour s'en nourrir et qui la transmettent à des plantes saines. Aucun traitement n'existe pour empêcher le dépérissement des végétaux qui doivent être détruits pour éviter la diffusion de la bactérie.
L'enjeu principal de cette campagne de communication est d'empêcher la propagation de Xylella véhiculée lors des flux commerciaux de végétaux sensibles à cette bactérie et par les voyageurs qui rapportent de leur séjour des végétaux provenant de zones contaminées.


Identitifer les symptômes
Les acheteurs de végétaux qui s’approvisionnent dans des établissements situés dans des zones contaminées doivent être informés qu’ils ne sont pas autorisés à faire sortir ces végétaux des zones réglementées. Plus largement, il s’agit de les sensibiliser à l'importance de ne pas rapporter de plantes dans leurs bagages qui pourraient être contaminés et de les acheter dans des lieux dédiés. Cette campagne vise également les professionnels du commerce des végétaux (pépinières, jardineries, collectivités locales, etc.) qui doivent être informés du risque Xylella et de ses symptômes : ils constituent en effet des acteurs de premier plan dans la prévention de la maladie. Ils doivent être sensibilisés à l'importance de n'acheter que des végétaux dûment contrôlés, disposant d'un passeport phytosanitaire. L’enjeu est aussi de les faire adhérer au rôle important qu'ils doivent jouer pour identifier les symptômes et signaler les contaminations éventuelles aux services compétents régionaux du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Deux robots de traite dernière génération ont été installés au Gaec des Calards.
Une journée professionnelle autour de l'installation de deux robots de traite
  Une journée professionnelle centrée sur le robot de traite s'est déroulée mercredi 2 novembre à St Paulien, organisée par Eurea…
Le sous-préfet d'Yssingeaux prend connaissance des dossiers sur une exploitation à Tence
Le 10 novembre, la FDSEA et les JA de Haute-Loire ont invité le sous-préfet d'Yssingeaux sur l'exploitation de Yvon Charra à…
Des prix du lait qui ne sont pas à la hauteur des charges des producteurs
 Les membres de la section lait de la FDSEA et du groupe lait JA se sont réunis le 25 novembre pour échanger sur les dossiers du…
Zoom sur le PSN, le budget et les acquis
 A partir de 2023, une nouvelle réforme de la Politique Agricole Commune entrera en vigueur après plusieurs années de négociation…
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
Une préoccupante spirale à l'inflation
 Réunis en session le 28 octobre dernier, les élus ont évoqué les grands dossiers du moment au premier rang desquels la…
Plus que jamais, Haute-Loire Conseil Élevage veut apporter un conseil de proximité
 Haute-Loire Conseil Élevage tenait son assemblée générale jeudi 3 novembre à Saugues en même temps que le Syndicat des Éleveurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne