Aller au contenu principal

Visite > Laurent Wauquiez : «On ne fera pas des miracles mais on va vous aider»

Le président de la Région a sacrifié à la traditionnelle dégustation de la tête de veaux sur le stand Interbev. Entre 2 bouchées, il a avancé des pistes d'actions jugées intéressantes par les éleveurs.

Laurent Wauquiez aux côtés des éleveurs au Sommet de l'élevage.

Comme il se plait à le répéter à l'envi, Laurent Wauquiez est un habitué du Sommet de l'élevage. Quinze ans, qu'il ne rate aucune édition... Alors le ballet des politiques à quelques mois de la présidentielle, il le regarde d'un air amusé : «Il y a en qui sont fidèles aux éleveurs, alors que d'autres ne sont ici que pour pêcher des voix !». Il pense évidemment en particulier à Marine Le Pen, qui était présente sur le salon justement en même temps que lui. Alors que la patronne du FN déambulait dans les travées, les caméras rivées sur ses moindres faits et gestes, le président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a entamé le salon par une discussion avec les éleveurs. Sur le stand Interbev, outre la tête de veau, des sujets des plus consistants et des plus concrets ont été abordés.


«J'irais en Turquie s'il le faut»

«Les marchés sur l'export sont bloqués. Si les certificats sanitaires avaient été négociés correctement, la filière ne devrait pas être en crise aujourd'hui. On envisage de demander le soutien de la Région pour débloquer ces marchés», a témoigné Patrick Bénézit président de la FRSEA Massif-Central. Pour avancer sur ce sujet, Laurent Wauquiez souhaite disposer de plus d'informations : «Nous devons caler une réunion avec les exportateurs du secteur dans les prochaines semaines. On cible les marchés turcs et chinois. Pour la Chine, cela tombe bien car j'ai un déplacement prévu là-bas en février. J'irais en Turquie s'il le faut».Annoncé par Phil Hogan, lors de sa visite mercredi au Sommet de l'élevage, le fonds de promotion européen en faveur de la promotion de la viande de 15 millions d'euros pourrait être abondé par l'exécutif régional. C'est en tout cas l'un des souhaits de la profession.Plus globalement, Laurent Wauquiez a rappelé qu'en 2016, «le budget agricole de la région était le seul en hausse» ; que la simplification d'instruction des dossiers était en cours, et que la relocalisation des produits dans les cantines était bien engagée. «Nous allons attribuer une prime aux cuisiniers qui jouent le jeu, en fonction du pourcentage de produits régionaux incorporés dans les menus», a expliqué l'élu altiligérien. Aujourd'hui, seuls 15% des produits consommés dans les lycées sont issus de la région. Autant dire qu'il y a de la marge, quitte à revoir un peu les tarifs : «il faut absolument casser la spirale à la baisse de l'achat des produits».Enfin sur le dossier du loup, le président a confirmé l'achat de matériel pour des louveteries.

Sophie Chatenet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
"L'objectif affiché par le syndicalisme majoritaire est de relancer l'attractivité du bail rural auprès  des propriétaires".
Statut du fermage : une réforme sur la table
Décryptage Après de nombreuses années de négociation -et parfois d'enlisement- les discussions entre les sections des fermiers (…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
Thierry Cubizolles Président de la FDSEA et Anne Rogues, directrice.
Quelle FDSEA pour demain ?
FDSEA Le 27 octobre, le conseil d'administration de la FDSEA de Haute-Loire a fait un point sur les dossiers agricoles d'…
Jean-Julien Deygas, président de Haute-Loire Conseil Elevage
"Les AG, des moments très importants pour nos associations" 
Élevage Jeudi 4 novembre au Bouchet-St-Nicolas, se tiendront les assemblées générales de Haute-Loire Conseil Élevage et Haute-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne