Aller au contenu principal

Visite d’essais : les protéagineux, des cultures pleines d’atouts et d’avenir

Le 18 juillet, les essais implantés par la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire sur les terres du Gaec de la Fenasse à Vernassal étaient ouverts à la visite.

La plate-forme a été miss en place par la Chambre d’agriculture de Haute-Loire en collaboration avec la Chambre régionale d’Auvergne et l’association céréales Montagne.

La Chambre d’agriculture conduit depuis deux ans des essais sur la culture des protéagineux. Après St Paulien en 2013, les essais se trouvent à l’heure actuelle installés à Vernassal, sur une parcelle  mise à disposition par le Gaec de la Fenasse, exploitation laitière à trois associés des familles Chouvier et Boissière.
Installés sur 1 ha en sol volcanique profond (avec un PH autour de 6) à 950 m d’altitude sur une parcelle qui bénéficie d’un apport de fumier et d’un chaulage régulier, ces essais visent à introduire  de nouvelles cultures dans les rotations parfois courtes de nos zones d’altitude : les protéagineux, des cultures à la fois intéressantes en terme d’économie d’utilisation des produits phytosanitaires qu’elles permettent de faire et d’apport de protéines nouvelles.
Pour ce qui est de l’utilisation des produits phytosanitaires, «les protéagineux et en particulier le pois, ont tendance à s’étaler très rapidement sur le sol et donc à étouffer les mauvaises herbes» souligne Emmanuel Gsell, conseiller cultures à la Chambre d’agriculture.
«Dans nos élevages, la source principale de protéines, c’est le tourteaux et notamment le tourteaux de soja dont le coût, relativement élevé, est annoncé encore à la hausse puisqu’il se trouve en liaison presque directe avec le prix du pétrole. A travers ces essais, l’idée est donc de s’approvisionner en protéines au moins en partie par sa propre culture» a indiqué Emmanuel Gsell, Chambre d’Agriculture.
Les protéagineux présentent un autre atout non négligeable, ils sont autonomes en azote ; ils ne nécessitent donc aucun apport d’engrais. «Les protéagineux ont la capacité d’aller chercher l’azote contenu dans l’air via des bactéries (Rhyzobiums) contenues dans les racines».

Protéagineux de printemps et d’hiver
La parcelle a été semée en protéagineux de printemps et, en nouveauté cette année, des protéagineux d’hiver afin d’observer leur résistance au gel d’hiver. Notons que les protéagineux d’hiver permettent théoriquement d’obtenir de meilleur potentiel de production (en quantité de grains récoltés), c’est que ce que l’essai devra notamment vérifier.
En protéagineux de printemps, l’essai comporte du pois protéagineux, de la féverole, du lupin et du soja (oléagineux). En protéagineux d’hiver semés à l’automne, on trouve un pois protéagineux, deux lupins d’hiver et une féverole d’hiver.
La visite d’essai organisée le 18 juillet dernier a permis de décrire le comportement de chacune des variétés implantées à Vernassal. «Dans le panel de protéagineux, on en a un ou deux que l’on pourrait conseiller sur nos zones d’altitude (environ 900 m), il s’agit du pois protéagineux, une culture facile à conduire qui peut entrer dans une rotation. Le soja semble aussi fonctionner plutôt bien, toutefois il nécessitera un traitement (trituration ou traitement par chauffage) avant consommation par les animaux. Notons que des projets de mini-unités de transformation des graines de soja se dessinent peu à peu en France».
Une fois les récoltes de ces essais réalisées, les conseillers cultures seront en mesure de dévoiler avec précision tous les résultats techniques (rendements, taux protéiques..) et les résultats économiques (coût au kg de protéines par culture...).
Rendez-vous au début de l’automne pour analyser les résultats complets de l’essai.


Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne