Aller au contenu principal

Viandes biologiques : un atelier de découpe et de transformation mutualisé entre 5 producteurs fermiers

5 éleveurs ont ouvert un atelier de découpe et de transformation de viandes biologiques à Brioude. L’outil a été inauguré le 19 septembre dernier.

Les associés de la SARL«Paysans Bio d’Auvergne» lors de l’inauguration de leur atelier de découpe et de transformation de viandes.

5 agriculteurs ont décidé de s’associer au sein d’une SARL «à l’esprit coopératif» dénommée «Paysans Bio d’Auvergne» pour les activités de découpe et de transformation de leurs viandes produites en agriculture biologique.
C’est un projet qu’ils portaient depuis plus de 10 ans et il s’est enfin concrétisé pour ces 5 éleveurs qui jusqu’à lors étaient contraints de parcourir de longues distances pour procéder à la découpe de leurs animaux. « Et bien souvent, il s’agissait seulement d’une prestation de découpe, sans transformation» a indiqué l’un des associés Pascal Rouy. Afin de rapprocher le lieu de découpe des exploitations et de se donner la possibilité de pouvoir transformer leur viande, ces agriculteurs ont décidé de créer leur propre  atelier à Brioude.
Ouvert depuis janvier dernier, l’atelier de découpe, installé dans le rue Guynemer, dans la zone commerciale de Brioude, s’étale sur une surface de 390 m2. Emilien Piroux, Jeune Agriculteur et associé de la SARL explique l’intérêt d’un tel outil :  «L’atelier a permis à un jeune de s’installer et permettra à ceux qui sont proches de la retraite de pouvoir transmettre leur exploitation. Il nous permet aussi d’aller de la production jusqu’à la consommation. En investissant à plusieurs, on peut ainsi mettre sur pied un outil aux normes, un peu plus grand et être très autonomes dans la transformation ; avant, on faisait juste les caissettes de viande et on n’arrivait pas à faire du pâté car nos prestataires de découpe ne pouvaient pas le faire». Cet atelier permettra donc de valoriser davantage la production de ces éleveurs de porcs, de vaches allaitantes et d’ovins.
Pour ces éleveurs, cet atelier collectif est aussi un bon moyen de communiquer avec le consommateur.
«La vente directe valorise nos exploitations ; grâce à elle, les intermédiaires ne nous prennent pas notre marge... Le consommateur connaît la qualité de nos produits ; c’est un échange gagnant-gagnant» indique un autre associé, Pascal Rouy.
L’atelier de découpe et de transformation de viandes biologiques, qui emploie déjà un jeune boucher, prévoit l’embauche de deux autres salariés dans le domaine de la cuisine pour la transformation de la viande, et dans le domaine administratif.
Cet atelier collectif dont le coût s’élève à environ  600 000 euros a reçu l’aide financière du Conseil général, du Conseil régional et de l’Europe.
Pour Marie-Agnès Petit, conseillère générale, cet outil permet de répondre à la demande des consommateurs qui tiennent à rencontrer le producteur et à voir comment il produit».
«Vous répondez à un besoin sociétal et vous êtes aussi les gens qui maillez le territoire» a indiqué Marie-José Chassin, Vice-Présidente du Conseil régional d'Auvergne en charge de la Ruralité et de l’Agriculture.
«C’est vous qui produisez, qui transformez et qui vendez. Au delà des discours, vous faites la preuve que c’est possible ! a souligné le maire de Brioude, Jean-Jacques Faucher.


Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Un congrès dans le respect des règles sanitaires !
FNSEA : Un « virage historique » pour un « choix responsable »
La deuxième partie de l’Assemblée générale de la FNSEA s’est tenue le jeudi 10 septembre à Villejuif (Val-de-Marne). L’occasion…
Responsables professionnels et élus ont apprécié la visite du Préfet, venu 4 jours après son arrivée.
Nouveau Préfet : Première visite de terrain pour l’agriculture
Le 3 septembre le nouveau Préfet de Haute-Loire Eric Etienne s’est rendu sur le Gaec des Pierres Rouges à Lesbineyre, sur la…
Limousine : journée génétique sans cornes
La 4ème édition de la journée génétique Limousine sans cornes est programmée jeudi 3 septembre au lieu-dit Chazelet sur la…
Le plan protéines sera doté de 100 millions d’euros avec pour objectif principal de réduire les importations de soja
Plan de relance : Le gouvernement donne la priorité à la conversion écologique
L’agriculture est éligible au plan de relance à hauteur de 1,2 Md d’euros. Il sera principalement affecté à la conversion vers…
Le Gepva et sa filiale SAS Porcs Velay Auvergne étaient en AG à Coubon le 11 septembre.
GEPVA : Assurer la mise aux normes des élevages et renouveler les générations d'éleveurs
Le Groupement des Eleveurs de Porcs Velay-Auvergne (Gepva) et sa filiale SAS Porc Velay Auvergne (PVA) étaient en assemblée…
Cinq nouveaux cas de peste porcine en Allemagne
La peste porcine africaine (PPA) se développer en Allemagne.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne