Aller au contenu principal

Céréales
Variétés de blé et seigle à la loupe

L'ACM et la Chambre d'Agriculture 43 présentent les résultats des essais de variétés en blé et seigle conduits à Vernassal  au Gaec de la Fenasse.

Essais céréales

12 variétés de blé et 12 variétés de seigle étaient à l’essai, cette année, dans une parcelle volcanique de l’exploitation agricole du GAEC de la Fenasse à Vernassal. 2 variétés de triticale étaient également implantées en témoin pour comparer leur productivité avec le seigle.

Le but de l’essai, conduit par l'Association Céréales Montagne (ACM) et la Chambre d'Agriculture de Haute-Loire, est d’évaluer le potentiel de rendement des variétés tant en grain qu’en paille et d’apprécier leur niveau de tolérance aux maladies. Cet essai comporte 4 répétitions. Aucun traitement fongicide n’a été réalisé, les maladies foliaires ne se sont jamais développées vu la sécheresse de cette année. Dans un contexte de sécheresse intense, les fongicides ne présentent pas d’intérêt.

En plus de l’analyse des rendements grain, la pesée de la paille a été effectuée sur les variétés de blé pour estimer leur rendement en paille.

Comparé aux années précédentes, les rendements sont en net retrait par rapport aux autres années à cause de la sécheresse qui dure depuis le début de l’année et des épisodes de fortes chaleurs en mai et juin.

Semis le 15 octobre

Ces différentes variétés de blé et seigle ont été semées le 15 octobre 2021, sur un sol volcanique derrière un maïs fourrage. Les densités de semis pour blé, orge d’hiver et triticale étaient de 360 grains/m2, 300 grains/m2 pour les seigles lignés et 250 grains/m2 pour les seigles hybrides. On a relevé un RSH (résidu sortie hiver) de 74 unités d'azote.

Les niveaux de rendement en micro-parcelles sont toujours plus élevés que la moyenne du champ car l’essai est situé dans une zone homogène et souvent la plus productive de la parcelle et le détourage des micro-parcelles leur offre une meilleure exposition à la lumière. En pratique, il faut diminuer le rendement obtenu d’environ 20% pour qu’il corresponde à la réalité du rendement moyen de la parcelle. Plus que le rendement brut, c’est la comparaison de la productivité des différentes variétés testées qui prime. Dans les graphiques, les rendements seront exprimés en pourcentage de la moyenne générale de l’essai.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Nicolas et Lise Russier avec Florent Gagne, conseiller énergies renouvelables à la Chambre d'agriculture (à gauche sur la photo).
Pas de bâtiment sans panneaux photovoltaïques !
Au Gaec Salers et Bol d'Air, l'énergie photovoltaïque tient une place très importante. Deux centrales (100 kWc et 190 kWc) sont…
Ici en compagnie de Maurice Imbert, Jérôme Ambert élève 300 brebis sur 70 ha et commercialise ses agneaux  au marché de Saugues.
2 brebis et 1 agneau dévorés : le loup a laissé des traces à St Jean de Nay
Le loup a encore frappé, cette fois-ci sur la commune de St Jean de Nay, en plein cœur du département. L'éleveur, totalement…
Sécheresse et application de la loi Ega : le ministre attendu de pied ferme au Sommet
Alors que la décapitalisation du cheptel s’accélère dans des proportions inquiétantes, les éleveurs du berceau des races à viande…
Les différents ateliers ont capté l'attention des visiteurs venus nombreux.
La prairie et l'autonomie fourragère au centre de la journée Innov'Action
À Lapte au Gaec Les Aulanais, une centaine d'agriculteurs et de nombreux étudiants ont participé à une journée technique autour…
La table ronde était animée par l'agence Excepto, société qui édite votre journal la Haute-Loire Paysanne.
Congrès FNO : "La contractualisation donne des perspectives d'avenir à notre métier"
Cinq intervenants ont débattu sur l'application, en filière ovine, de la contractualisation rendue obligatoire par la loi Egalim…
Louis Merle avec son taureau Montrésor qui défilera bientôt à Cournon.
L'élevage Merle en pleins préparatifs du National Charolais à Cournon
A St Maurice de Lignon, les associés du Gaec Élevage Merle se préparent à participer au concours national Charolais organisé dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne