Aller au contenu principal

Vaches laitières : Détecter les anomalies pendant la traite avec l’intervention «lactocorder»

Depuis 2 ans, Haute-Loire Conseil Elevage propose à ses adhérents la réalisation d’un audit complet de la traite. A Léotoing, un Gaec a fait appel à ce service.

Les conseillers de Haute-Loire Conseil Elevage, Wilfrid Leydier et Cyril Bonnefoi, et Christian Chauchat, du Gaec de Farreyrrolles, observent les résultats d’analyse de la traite.

Parce que la traite est un moment stratégique pour une exploitation laitière, Haute-Loire Conseil Elevage (CEL43) propose depuis deux ans le service «Lacto Traite» ; une prestation qui vise à analyser la traite, de la préparation des vaches jusqu’au lavage de la machine à traire.

Un outil : le lactocorder
Pour réaliser ces analyses, les conseillers en élevage de CEL43 s’appuient sur un outil indispensable : le lactocorder.
«Le lactocorder nous permet de voir la façon dont la vache donne son lait en fonction de la préparation de cette dernière par l’éleveur et de la machine à traire» explique Wilfrid Leydier, conseiller en élevage lait de Haute-Loire Conseil Elevage. Concrètement, le lactocorder est un compteur à lait électronique portatif, à installer sur chacun des postes de traite, qui permet d’obtenir une quantité de lait éjecté par vache, et qui génère une courbe en fonction du débit de lait (en kg/minute) et du temps de la traite. Le lactocorder fournit de précieux renseignements sur le lavage de la machine à traire : «l’analyse se fait sur la température de l’eau, la quantité d’eau et de produit de lavage, ainsi que la turbulence. Cette analyse donne une courbe de lavage» explique le conseiller.
Le service Lacto Traite permet de détecter plusieurs défauts ou erreurs à éviter, comme la bimodalité ou la surtraite ou bien en matière de lavage, une quantité d’eau chaude insuffisante dans le circuit, une température de l’eau inadaptée...

Détecter les défauts à éviter et à corriger
La courbe d’éjection du lait peut en effet révéler une bimodalité, c’est à dire lorsque la vache donne son lait en 2 phases (lait citernal et lait alvéolaire) ; une situation qu’il faut éviter car cela martyrise le trayon et le sphincter de la vache pendant la traite ; la bimodalité est par ailleurs source de mammites.
Or, «la bimodalité peut être évitée en préparant la vache par le nettoyage et la stimulation de la mamelle ; la préparation de la vache est une étape décisive et déterminante pour la traite ! » insistent les conseillers de CEL43.
Le Lactocorder peut détecter des problèmes de surtraite, qui interviennent à moins de 200 g de débit pendant plus d’1 minute. Or, un problème de surtraite induit les mêmes conséquences que la bimodalité.
«La courbe d’éjection du lait fournit le débit maximum des vaches ; une donnée intéressante pour l’éleveur et qui permet de l’orienter dans ses choix de sélection» indique Wilfrid Leydier.
L’analyse de la courbe de lavage  peut, elle aussi, révéler des dysfonctionnements ou défauts à corriger. Elle peut traduire un problème au niveau de la quantité d’eau ou bien de la température de l’eau. «La courbe permet de voir si les postes de traite sont tous alimentés en eau de la même façon et si l’on dispose de la quantité d’eau suffisante pour laver la machine à traire.
En matière de température, il s’agit de vérifier si l’eau est bien à 65°C au départ et à 35°C à l’arrivée (en fin de lavage)» explique Wilfrid Leydier. Or, un lavage mal fait peut nuire à la qualité du lait et à la santé de la mamelle. Lorsqu’un défaut est détecté, il revient ensuite à l’éleveur de le corriger.
A ce jour, une soixantaine d’exploitations agricoles du département a opté pour «Lacto Traite» dont le Gaec de Farreyrolles, sur la commune de Léotoing.


Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Deux robots de traite dernière génération ont été installés au Gaec des Calards.
Une journée professionnelle autour de l'installation de deux robots de traite
  Une journée professionnelle centrée sur le robot de traite s'est déroulée mercredi 2 novembre à St Paulien, organisée par Eurea…
Le sous-préfet d'Yssingeaux prend connaissance des dossiers sur une exploitation à Tence
Le 10 novembre, la FDSEA et les JA de Haute-Loire ont invité le sous-préfet d'Yssingeaux sur l'exploitation de Yvon Charra à…
Des prix du lait qui ne sont pas à la hauteur des charges des producteurs
 Les membres de la section lait de la FDSEA et du groupe lait JA se sont réunis le 25 novembre pour échanger sur les dossiers du…
Zoom sur le PSN, le budget et les acquis
 A partir de 2023, une nouvelle réforme de la Politique Agricole Commune entrera en vigueur après plusieurs années de négociation…
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
Une préoccupante spirale à l'inflation
 Réunis en session le 28 octobre dernier, les élus ont évoqué les grands dossiers du moment au premier rang desquels la…
Plus que jamais, Haute-Loire Conseil Élevage veut apporter un conseil de proximité
 Haute-Loire Conseil Élevage tenait son assemblée générale jeudi 3 novembre à Saugues en même temps que le Syndicat des Éleveurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne