Aller au contenu principal

Retraites
Une très bonne nouvelle pour les anciens exploitants

Le président de la section régionale des anciens exploitants, Jean-Claude Chalencon, salue l’adoption, par l'Assemblée nationale, des 25 meilleures années de revenu pour le calcul de la retraite des non salariés agricoles.

Le 1er décembre, la proposition de Loi portée par Julien Dive (LR-Aisne) visant à calculer la retraite des non-salariés agricoles sur leurs 25 meilleures années de carrière a été adoptée à l'unanimité. Qu'en pensez-vous ?

Jean-Claude Chalencon : C'est une très bonne nouvelle. Les anciens exploitants du réseau FNSEA réunis au sein de leurs sections régionales et départementales se battent depuis de longues années pour obtenir cette mesure. Rappelons que les agriculteurs étaient en effet les derniers à calculer leur retraite sur la totalité de leur carrière tandis que les salariés la calculent déjà sur leurs 25 meilleures années de revenu et les fonctionnaires sur leurs six derniers mois… La proposition de loi portée par Julien Dive (LR-Aisne) et adoptée à l'unanimité en ce 1er décembre, répond donc tout à fait aux revendications que l'on porte auprès du gouvernement ou de nos parlementaires sur nos territoires. Par contre cette mesure ne permettra pas de rattraper le niveau des pensions des autres catégories socio-professionnelles.

De plus, mieux vaut à ce stade rester prudent tant que nous n'avons pas connaissance des décrets d'application. En effet, pour les actifs actuels, on ne sait pas à partir de quand ces 25 meilleures années vont être calculées : dès l'installation de l'agriculteur ou bien à partir de l'entrée en vigueur de cette loi programmée pour 2026 ?

Enfin il ne faut pas oublier que le cheminement de cette proposition de loi est loin d'être terminée puisqu'il appartient maintenant au Sénat de se prononcer. Nous avons tout de même bon espoir et j'espère que les sénateurs suivront le vote de l’Assemblée nationale...

Les 25 meilleures années font partie des revendications portées par la SRAE, mais ce ne sont pas les seules ?

Jean-Claude Chalencon : Oui en effet notre combat continue sur bien d'autres points. Nous demandons la suppression du coefficient d'adaptation et la modification de la courbe pour le calcul des points de la retraite proportionnelle. A ces deux revendications, s'ajoutent aussi le souhait d'obtenir : le retrait des pensions de réversion versées aux veuves et veufs et de la bonification pour avoir élevé 3 enfants et plus, du plafond de calcul des retraites ; mettons fin à une protection sociale au rabais.

Le projet de réforme des retraites prend forme au gouvernement. Que pensez-vous de la première trame qui nous a été communiquée récemment ?

Jean-Claude Chalencon : Je suis contre l'allongement de l'âge de la retraite à 65 ans. Tant que nous n'avons pas atteint le plein emploi des jeunes sur le marché du travail, je ne vois pas pourquoi on obligerait les plus anciens à rester au travail !

Mais à l'heure actuelle, ce qui m'inquiète beaucoup c'est l'inflation et la baisse de notre pouvoir d'achat. Le coût des assurances a augmenté de +10%, celui de l'alimentation atteint +12% quant à l'énergie, on n'a malheureusement pas encore tout vu... Pour aider les anciens exploitants dont les pensions de retraites atteignent à peine les 1100€ brut (pour 1 carrière complète), il existe des solutions ; on demande ainsi le relèvement de 25% des seuils des revenus imposables en vue d’exonérer les retraités de la CSG ; c'est en tout cas une demande que nous portons au sein de la SRAE Auvergne Rhône-Alpes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne