Aller au contenu principal

Enseignement agricole
Une rentrée qui se conjugue au féminin

Enseignement Le 3 septembre, la DRAAF et les partenaires de l'enseignement agricole régional étaient réunis à l'EPLEFPA du Velay à Yssingeaux à l'occasion de la rentrée scolaire 2021.  

Le 3 septembre, les partenaires de l'enseignement agricole régional étaient réunis à l'EPLEFPA du Velay  à Yssingeaux.

En cette période de rentrée scolaire, la DRAAF Auvergne Rhône-Alpes organisait comme chaque année une rencontre dans un établissement avec l'ensemble des partenaires de l'enseignement agricole régional. Cette année, ce temps d'échange se déroulait à Yssingeaux en Haute-Loire, dans les locaux de l'EPLEFPA du Velay - lycée George Sand. Et pour mettre à l'honneur l'enseignement agricole, dont l'autorité académique est assurée par la DRAAF Aura, 4 intervenantes ont pris tour à tour la parole ; une présence féminine incontestable ce jour-là qui montre que les femmes ont plus que jamais leur place dans l'enseignement agricole (46% des apprenants sont des filles) et dans les filières agricoles.
Hausse historique du nombre des apprentis
En remplacement du directeur régional, Michel Sinoir, Nathalie Prudon - Desgouttes, directrice régionale adjointe à la DRAAF et chargée de l'enseignement agricole, a pris la parole pour rappeler toute l'importance de ce système éducatif qui représente, dans notre région, 118 établissements et près de 28 000 élèves, étudiants et apprentis. "L'enseignement technique agricole conforte son attractivité avec une progression globale de ses effectifs scolaires de près de 5% comptant 24 500 élèves et étudiants et une hausse historique de plus de 20% pour les apprentis qui sont plus de 5000" a-t-elle souligné avant de rappeler la ventilation interne en matière des établissements : "un tiers des élèves se trouve dans l'enseignement agricole public, un tiers dans l'enseignement privé catholique et un dernier tiers dans les MFR".
La directrice adjointe de la DRAAF a ensuite rappelé l'étendue des possibilités de métiers offertes par les formations très variées de l'enseignement agricole tout en précisant que "40% des apprenants sont inscrits dans les champs professionnels de la production, de la transformation et de la commercialisation, 15% dans le secteur des services aux personnes et aux territoires et 20% dans l'aménagement de l'espace et la protection de l'environnement". Des formations qui de surcroît montrent leur "capacité à évoluer en réponse aux attentes de la société et des professionnels de nos secteurs accordant par exemple une place importante à la souveraineté alimentaire, au renouvellement générationnel et à l'accompagnement des transitions" ajoute la représentante de l'Etat.

Soutien fort de la part de la Région

La parole a ensuite été donnée à la vice-présidente du Conseil Régional en charge de l'éducation et des lycées, Florence Dubessy. Cette dernière a renouvelé tout le soutien de la Région et du Président Wauquiez pour l'enseignement agricole tout en précisant que le dernier plan Marshall avait fléché 220 millions d'€ pour la rénovation des lycées.
La présidente des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire, Laurine Rousset, fut également conviée à s'exprimer en cette rentrée 2021. En tant que représentante de la profession agricole, Laurine a d'abord confié avec humour son plaisir de se trouver entourée de gente féminine ; une situation plutôt rare pour elle dans son secteur d'activité....

Féminisation du métier d'agriculteur

L'agricultrice aujourd'hui installée en Gaec avec sa mère est diplômée d'une licence en Agronomie droit et gestion qui l'a conduite à occuper les fonctions d'enseignante et de formatrice en lycée agricole. Elle s'est félicitée de la présence de 3 lycées agricoles en Haute-Loire et a souligné le rôle important de la formation des jeunes dans le parcours à l'installation : "Le formateur et l'enseignant doivent être justes, explicites et faire abstraction de leur point de vue personnel". Elle a par ailleurs confirmé la féminisation du métier d'agriculteur et la Haute-Loire semble parmi les départements de tête en la matière avec 46% de femmes cheffes d'exploitation contre seulement 25% au niveau national. "L'installation se porte bien en Haute-Loire avec déjà 50 installations aidées au mois de juillet et 75 installations attendus pour l'année (contre 65 l'an dernier). La formation que vous apportez est valorisante et le jeune en tire bien profit" a-t-elle ajouté en direction des représentants de l'enseignement agricole. Pour clôturer l'événement, la parole a été donnée à une étudiante en BTS au lycée George Sand.
 

 

La Région au secours du Lycée Saint-Joseph

Vendredi 3 septembre, Laurent Wauquiez, Président  de  la  Région  Auvergne-Rhône-Alpes, et Florence Dubessy, Vice-présidente déléguée  aux  Lycées,  se sont rendus au lycée agro environnemental Saint-Joseph (63) pour annoncer un plan de sauvetage de l’établissement soutenu à hauteur d’1million d’euros par la Région*.  " Je ne voulais pas que ce lycée ferme, cela aurait été un crève-cœur " s’est exprimé le président de la région avant de rappeler les difficultés traversées par l’établissement qui, depuis quelques années, fait face à une baisse de ses effectifs à tous les niveaux, soit de la 3ème au BTS. Une chute qui a mis en péril la situation financière et conduit à l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire en avril 2020. En 2021, la proposition du lycée agricole privé catholique de Ressins, basé à Nandax (42), de reprendre la gestion du lycée Saint Joseph est validée.
" Nous avons soutenu l’offre de reprise présentée par le lycée de Ressins en débloquant rapidement un fonds d’urgence de 300 000 € destiné à répondre  aux besoins  immédiats, nécessaires  pour  garantir l’ouverture du lycée en cette rentrée scolaire " explique Laurent Wauquiez.
Le plan de reprise prévoit le maintien de toutes les formations proposées par le lycée Saint-Joseph (notamment le Bac pro option CGEH - Conduite et Gestion d’Entreprise Hippique - dont l’ouverture a été soutenue par la Région en 2020), la mise en place de nouvelles formations fondées sur l’apprentissage et la formation continue, et la création de nouvelles spécialisations notamment en production maraîchère, horticulture et arboriculture environnementale.  Il doit également permettre la modernisation de l’établissement et de ses infrastructures dont les premiers travaux de mise aux normes doivent débuter en octobre prochain.
En cette rentrée, le lycée accueille 71 élèves dont 30 internes, " notre objectif est d’atteindre 100 élèves d’ici 2 ans " déclare Franck
Roussier, directeur des lycées de Ressins et du Breuil/Couze. " Nous savons que l’exercice sera difficile mais le soutien de la Région va nous aider à transformer l’essai ! "
C.Rolle
* La  Région  est  accompagnée  par  la DRAAF, la Direction diocésaine, le Conseil national de l’enseignement agricole  privé,  l’Ass  de  gestion  immobilière  diocésaine  pour  l’enseignement  catholique  du  Puy-de-Dôme,  la Com d’Agglo du Pays d’Issoire,  l’équipe enseignante et les parents d’élèves.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne