Aller au contenu principal

Paroles de jeunes
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas

À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent la transformation et la vente de leurs produits. Leur travail a récemment été récompensé au concours Fermiers d’Or 2021.

Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.

Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin sont de jeunes éleveurs heureux. Il y a quelques jours, ils ont appris que leur saucisse sèche avait reçu la médaille d’argent aux concours des Fermiers d’Or 2021. Une belle surprise perçue comme un encouragement et une reconnaissance pour le couple et une grande fierté pour Maddy, leur petite fille de 4 ans...
L’histoire du Gaec Lou’Vergnas débute en 2017, lorsqu’Isabelle rejoint Ludovic sur la ferme. Fils d’agriculteur à Laussonne, Ludovic suit des études agricoles avant de s’orienter vers le métier de boucher, poste qu’il occupe à plein temps jusqu’à ce que son père souhaite réduire son activité. «J’ai alors décidé de reprendre son troupeau allaitant, ce qui l’a conduit à être double actif pendant plusieurs années. Puis mon cheptel augmentant, j’ai arrêté la boucherie» explique Ludovic qui, en réalité, n’avait pas tracé un trait définitif sur son métier de boucher. Et c’est avec Isabelle, une jeune femme originaire de l’Ain détentrice d’un BTA commercialisation et services et par ailleurs diplômée Aide-Soignante, que Ludovic va créer le Gaec Lou’Vergnas et ainsi retrouver ses activités de boucher.


Du Fin Gras du Mézenc et des porcs
Isabelle et Ludovic élèvent 30 vaches allaitantes (majorité d’aubracs et quelques charolaises) et vendent leurs mâles et génisses en vente directe sous AOP Fin Gras du Mézenc, qui apporte une bonne valorisation à leurs animaux. D’ailleurs, le nombre d’animaux vendus sous appellation augmente chaque année sur le Gaec... Le couple dispose aussi d’un atelier porcs semi-plein air à raison de 1 bande de 35 porcs toutes les 6 semaines en moyenne.
Très soucieux de la qualité de leurs produits, ils ont fait le choix d’une alimentation à base de céréales certifiées sans OGM pour leurs porcs : «On ne tenait pas à opter pour des aliments bio car on voulait que notre viande reste abordable en termes de prix. Tout le monde a le droit de manger de bons produits !» indique Isabelle.


Producteurs avant tout
Aidé de deux salariés et d’un apprenti en BTS ACSE, le couple transforme la viande dans son propre laboratoire et assure la vente dans son magasin à Laussonne, sur les marchés (St Germain Laprade et Aubenas) et dans un magasin de produits fermiers à Costaros et un magasin de producteurs à Langogne (48). Alors, certes ils occupent plusieurs métiers, mais ils partagent les tâches... et se disent «producteurs avant tout». Leur clientèle fidèle apprécie la qualité de la viande et de la charcuterie sans nitrite et sans liants (pour éviter les allergies au lactose) qui, selon les retours consommateurs, «ressemblent énormément aux produits de leurs grands-parents». Le jury du concours 2021 des Fermiers d’Or a lui aussi visiblement été séduit par leurs produits et c’est avec un grand plaisir que les associés du Gaec Lou’Vergnas iront chercher leur récompense au Sommet de l’élevage. «Notre travail et en particulier celui de Ludovic se voit ainsi récompensé. Ma fille de 4 ans était tellement heureuse qu’elle l’a annoncé à nos clients au marché de St Germain ! » indique Isabelle. En 2022, le Gaec participera à nouveau à ce concours avec un produit de plus (un pâté de campagne).
Ces jeunes éleveurs entendent à présent poursuivre leurs activités en veillant à maintenir les effectifs de leurs cheptels pour des raisons familiales : «Nous avons 2 petites filles et on ne veut pas passer à côté de leur enfance» et pour préserver la qualité de leurs produits. «On ne tient pas à produire beaucoup plus car après ce n’est plus le même travail ; il faut savoir s’arrêter et trouver un juste milieu qui nous permette de rembourser nos emprunts et de sortir deux salaires» indique Ludovic.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

L'Association Chien de Troupeau 43 présente son événement estival : la finale nationale de chiens de troupeaux sur bovins le 14 août à Chaspuzac.
21 duos maîtres-chiens en compétition le 14 août à Loudes
Les meilleurs duos maîtres - chiens de France s'affronteront à Chaspuzac sur le site de l'aérodrome de Loudes le dimanche 14 août…
Culture dérobée : avoine.
Semis des dérobées d’automne : attendons la pluie !
Pour compenser une partie des déficits fourragers, on peut envisager le semis de dérobées mais si, et seulement si, il pleut…
Sécheresse sur maïs.
Un constat accablant, une situation inquiétante
Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de…
Tonne à eau dans un pâturage.
FDSEA et JA sont sur le front…
FDSEA et JA suivent la situation au jour le jour et interviennent auprès de l'administration pour trouver des solutions.
Maïs à floraison impacté par la sécheresse.
Les maïs mal fécondés doivent être ensilés
Manque de pluie et températures élevées confrontent de nombreuses parcelles de maïs au stress hydrique et thermique. Les…
Présentation La Route de la Lentille 2022
54 attelages ont rendez-vous ce week-end à St Christophe sur la Route de la Lentille

La 7ème édition de la Route de la Lentille empruntera les chemins du Plateau du Devès, les 5, 6 et 7 août.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne