Aller au contenu principal

Antenne
Une antenne 4G va s'installer à 290 m de son exploitation…

  À Laussonne, un projet d'implantation d'une antenne 4G, à proximité d'un élevage porcin et d'une habitation, inquiète le propriétaire.

Installé en 2000 en Earl avec son frère Richard à Pralong sur la commune de Laussonne, Jean-François Gentes apprécie sa vie d'agriculteur dans son coin de campagne. Sa maison d'habitation est à proximité de son bâtiment d'élevage qui abrite une cinquantaine de truies et une unité d'engraissement. Naisseur-engraisseur, il vend 2/3 des porcelets à 25 kg au GEPVA et le tiers restant est transformé à la ferme et vendu dans un point de vente à Laussonne et sur le marché du Puy-en-Velay. Il travaille actuellement dans un projet de magasin à Lantriac. Tout semble aller pour le mieux…

Et pourtant, fin mars-début avril, le Maire de Laussonne l'informe d'un projet d'implantation d'une antenne 4G près de chez lui. Et quand on dit près, c'est exactement à 290 m du bâtiment d'exploitation et à 270 m de sa maison d'habitation, mesures GPS. Depuis, cet éleveur a passé de nombreuses nuits blanches "J'ai énormément peur…" reconnaît-il.

Très inquiet

Il est très inquiet et pour plusieurs raisons. Connaissant le dossier de Mazeyrat d'Allier, où une antenne similaire installée à la même distance que dans le projet de Laussonne, semble poser de graves problèmes sur l'élevage de vaches laitières du Gaec de Coupet, Jean-François s'inquiète pour son élevage porcin : "les porcs sont des animaux ultra sensibles, plus encore que les vaches…" souligne-t-il. Chez lui, le sol est très argileux avec de nombreuses sources ; lors de fortes pluies, il est fréquent de voir un écoulement d'eau qui passe sous le bâtiment, en provenance du site où sera construite l'antenne. Enfin, l'éleveur souligne que l'emplacement de l'antenne est une ancienne décharge publique qui a été comblée il y a quelques années, sans être dépolluée. "On va construire cette antenne sur des tonnes de ferrailles et autres déchets…" note-t-il laissant entrevoir toute son anxiété.

Pas de réponses

Dès qu'il a été informé du projet, Jean-François Gentes a échangé avec le Maire, sans être réellement entendu, puis a déposé un recours auprès de la municipalité pour demander d'annuler le projet ou de trouver un autre site plus éloigné des exploitations et des habitations, sans réponse aucune. Il a alerté les élus départementaux et régionaux : "un seul m'a répondu…". Il s'est aussi tourné vers le service juridique de la FDSEA pour trouver des appuis et si possible des recours, sachant que le syndicat travaille déjà sur le dossier du Gaec de Coupet. Il a enfin pris un avocat, Maître Gourdou, déjà en charge du dossier du Gaec de Coupet, qui a, à son tour, déposé un recours auprès du Tribunal administratif.

Très angoissé, Jean-François Gentes sait qu'il entre dans un combat qui sera long et difficile, mais il veut se battre pour son bien-être et celui de ses animaux.

Face aux nombreux projets d'installation d'antennes 4/5G sur le département et ailleurs, dans le cadre d'un vaste projet national pour éliminer les zones blanches, il veut alerter sur les risques liés aux ondes et inciter les élus à ne pas laisser faire n'importe quoi. En attendant, à Laussonne, un arrêté municipal condamne l'accès au chemin qui amène au site, à partir du 17 octobre, pour commencer les travaux…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Deux robots de traite dernière génération ont été installés au Gaec des Calards.
Une journée professionnelle autour de l'installation de deux robots de traite
  Une journée professionnelle centrée sur le robot de traite s'est déroulée mercredi 2 novembre à St Paulien, organisée par Eurea…
Le sous-préfet d'Yssingeaux prend connaissance des dossiers sur une exploitation à Tence
Le 10 novembre, la FDSEA et les JA de Haute-Loire ont invité le sous-préfet d'Yssingeaux sur l'exploitation de Yvon Charra à…
Des prix du lait qui ne sont pas à la hauteur des charges des producteurs
 Les membres de la section lait de la FDSEA et du groupe lait JA se sont réunis le 25 novembre pour échanger sur les dossiers du…
Zoom sur le PSN, le budget et les acquis
 A partir de 2023, une nouvelle réforme de la Politique Agricole Commune entrera en vigueur après plusieurs années de négociation…
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
Une préoccupante spirale à l'inflation
 Réunis en session le 28 octobre dernier, les élus ont évoqué les grands dossiers du moment au premier rang desquels la…
Plus que jamais, Haute-Loire Conseil Élevage veut apporter un conseil de proximité
 Haute-Loire Conseil Élevage tenait son assemblée générale jeudi 3 novembre à Saugues en même temps que le Syndicat des Éleveurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne