Aller au contenu principal

Emploi
Un salarié permanent à temps partiel, la solution aujourd’hui pour Hervé Gisclon

Hervé Gisclon agriculteur à Rosières emploie, via le Service de Remplacement 43, un salarié tous les matins, pour palier le départ de ses parents en retraite.

Hervé Gisclon et le salarié du Service de Remplacement, Jean-Michel Simon.

Tous les matins, Jean-Michel Simon se rend sur l’exploitation de Hervé Gisclon producteur laitier sur la commune de Rosières. Pendant 5 heures, il va assurer la traite, l’alimentation du troupeau et le nettoyage du bâtiment.Puis selon les jours et le temps il est amené à effectuer d’autres tâches. Jean-Michel est salarié du Service de Remplacement de Haute-Loire depuis septembre 2012 après avoir quitter sa propre exploitation suite à des problèmes de santé ayant entraîné des difficultés sur sa ferme.Et cela fait maintenant 4 mois qu’il travaille plus particulièrement sur cette exploitation.

Passer de 3 à 1…
Depuis presque 1 an et demi Hervé Gisclon s’est retrouvé seul sur son exploitation.Installé en 1996, il était en Gaec avec son père, puis sa mère les a rejoints. Puis tour à tour ses parents ont pris leur retraite, et le Gaec s’est transformé en Earl du Roudesse, et de 3 associés on est passé à 1 exploitant.
110 ha de surface agricole utile dont 85 de surfaces fourragères pour nourrir un troupeau de 50 laitières et leur suite, deux sites d’exploitation… Le travail ne manque pas sur cette ferme.Et pour palier le départ de ses parents, Hervé Gisclon a envisagé diverses possibilités avant de faire le choix d’un salarié.
«J’ai pris des apprentis en BTSpar alternance.C’est une formule intéressante d’un coût raisonnable, mais le problème c’est le manque de souplesse.L’apprenti vient 2 semaines par mois sur l’exploitation et ce n’est pas toujours à ce moment qu’on en a le plus besoin».
Habitué à travailler à plusieurs, Hervé a alors envisagé de trouver un associé.Les expériences n’ont pas été concluantes et le dernier essai lui a laissé un goût un peu amer : «J’ai embauché un jeune qui voulait s’installer.Tout se passait bien, ça avait l’air d’aller, puis du jour au lendemain il a renoncé.Il ne m’a pas donné beaucoup d’explications, mais je pense que la réalité du métier et des chiffres l’ont refroidi.J’avoue que ça m’a coupé les bras…».

(...) Retrouvez la suite de l'article dans notre édition papier du vendredi 03 mai.


Suzanne Marion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

"Prune" une primipare du Gaec de Challiergues candidate à Miss Montbéliarde 2021
Pour l'élection de Miss Montbéliarde 2021, ce sont les juges qui se déplacent
L'édition 2021 vient de se dérouler sous une forme inédite mais néanmoins plébiscitée par les éleveurs et les juges, heureux de…
A Vlaprivas, le Gaec des Arrys.
Au Gaec des Arrys, l'apprenti fait partie intégrante de l'équipe
À Valprivas, les associés du Gaec des Arrys travaillent avec Florent Clémenson, un apprenti de 21 ans en BTS ACSE. Une expérience…
Le nouveau bureau de la FDSEA de Haute-Loire élu le 11 mai 2021.
Le duo Thierry Cubizolles / Philippe Chatain reconduit à la tête de la FDSEA
Le 11 mai, la FDSEA de Haute-Loire tenait un conseil d'administration électif. La nouvelle équipe se place dans la continuité du…
Miss Montbéliarde 2021 Occitanie du Gaec Elevage Negron à Bains
"Occitanie" élue Miss Montbéliarde 2021
49 vaches, et donc 49 élevages, ont participé à l'édition 2021 de Miss Montbéliarde 43 sous une forme inédite mais néanmoins…
Emeric Duclaux du pertuis, installé en fruits rouges.
Une exploitation clés en main pour Emeric
En janvier 2021, Émeric Duclaux a repris une exploitation spécialisée en fruits rouges à Riouffreyt (Le Pertuis). Une belle…
Vaches aubracs couchées dans un prés
L'aubrac passe le cap des 25 000 bovins en 2020 en Haute-Loire
Anthony Cussac, président du Syndicat aubracs revient sur l'évolution de la race en Haute-Loire et sur le rôle du syndicat au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne