Aller au contenu principal

Cerfrance Haute-Loire
Cerfrance Haute-Loire : Un projet d'entreprise pour "être innovants, audacieux, inventifs, pertinents"

L'organisme de gestion a tenu son assemblée générale jeudi 10 décembre en visioconférence.  

Thierry Bouchet et Emmanuel Duban.

C'est en visioconférence -confinement oblige- que s'est déroulée l'assemblée générale annuelle de Cerfrance Haute-Loire, vendredi 10 décembre. Une formule rapide, concise mais moins conviviale.
En préambule, le président Thierry Bouchet rappelait que son équipe n'a qu'un an puisqu'élue à l'AG 2019. Il a ainsi remplacé Gilles Boyer à la présidence. Et le Bureau a, lui aussi, été renouvelé (voir encadré). Le rapport financier présenté en début d'assemblée a montré un résultat d'exploitation de 166 K€, en baisse par rapport à l'année précédente ; une baisse qui s'explique par l'effet Covid. Cerfrance Haute-Loire a enregistré une baisse du chiffre d'affaire sur l'activité formation de 40 %. Le résultat net de la structure est de 72 K€. "C'est une année inédite en tout point qui nous a obligés à faire preuve de réactivité" soulignait la trésorière Sylvie Sabatier.
Dans le rapport d'activité présenté par les vice-présidents, l'impact Covid était à nouveau bien présent. L'entreprise a été impactée, et elle a dû "revoir (son) organisation". Mais le président a tenu à remercier les 138 collaborateurs de Cerfrance Haute-Loire ; il a souligné que "l'ensemble des collaborateurs est resté disponible malgré un travail à distance", et d'ajouter "c'est grâce à l'informatique et à la bonne maîtrise technique de tous ces outils". Cerfrance chiffre à 50 000 € le coût de cette crise sanitaire sur 2020, mais la direction se félicite d'avoir su s'organiser pour accompagner tous ses adhérents.


Projet d'entreprise 2020-2025
Le rapport d'orientation portait sur le projet d'entreprise 2020-2025, baptisé “Envol“, sur lequel un groupe de travail s'est déjà penché cette année. Thierry Bouchet rappelait l'objectif de ce projet : "créer une dynamique au sein de l'entreprise, avec les collaborateurs et les élus", et ce en "affirmant ce que nous sommes, notre raison d'être".
Solidarité, confiance, respect, engagement, sont les valeurs véhiculées par Cerfrance, "une entreprise associative", comme cela a été répété à maintes reprises lors de cette AG par les différents intervenants. Ce projet se construit autour de 5 axes. Les deux premiers visent à ce que l'entreprise incarne ces valeurs, qu'elle soit atractive et reconnue. Le troisième axe porte sur l'innovation, "une conviction" pour Cerfrance Haute-Loire. Le quatrième met l'humain comme priorité numéro un pour l'entreprise et ses acteurs. Et enfin, ce projet initie un "développement responsable".
Au travers de ce projet d'entreprise, Cerfrance Haute-Loire affiche clairement ses ambitions. "être innovants, audacieux, inventifs, pertinents", telle est la feuille de route que se sont fixés élus et collaborateurs à l'horizon 2025.
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Rendez vous en Terrain JA au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont pour l'installation de Adrien Riocreux.
Rendez-vous en terrain JA sur une exploitation mixte, chèvres et vaches, tournée vers l'avenir
Dans le cadre de leurs Rendez-vous en Terrain JA, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire ont mis en avant l'installation d'Adrien…
Eric pauchon, Denis Chirouze et Adeline Mialon du GIE Fruits rouges des Monts du Velay.
Petits fruits cherchent producteurs
La filière Fruits rouges des Monts du Velay continue à se développer avec plus de 1 125 tonnes de fruits commercialisés en 2020.
Laine de BMC et de Noire du Velay.
Tricolor, un collectif pour développer une filière lainière à haute valeur ajoutée
Alors que la filière lainière est en difficultés depuis plusieurs années, un collectif “Tricolor“ est en cours de création pour…
Robot distributeur d'alimentation sur vaches laitières au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont.
Le robot distributeur d'alimentation, un ouvrier à temps plein
Au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont, les associés ont opté pour une alimentation robotisée plutôt qu'un robot de traite.
Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.
Un élevage de lapins à reprendre
Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la…
Yannick Fialip, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et administrateur FNSEA
Réorienter l'aide sociale vers l'alimentation
Interview de Yannick Fialip, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et administrateur FNSEA
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne