Aller au contenu principal

Territoire
Un Projet Alimentaire Terrirorial se déploie sur le territoire de la Jeune Loire et ses rivières

Le Projet Alimentaire Territorial du Pays de la Jeune Loire et ses riivières se concrétise par la mise en place de 4 actions qui concernent directement l'agriculture de ce territoire.

Cécile Legat, directrice du PETR et Michel Peyrard, président du conseil de développement et pilote  de la commission PAT.

Conçu et perçu comme un outil au service de son territoire qui s'étend sur 44 communes dans l'Est du Département, le PETR (pôle d'équilibre territorial et rural - nouvelle dénomination du Pays) de la Jeune Loire et ses rivières porte un Projet Alimentaire Territorial (PAT). Issu de concertations d'acteurs et citoyens du territoire, ce PAT, validé en septembre 2019, est aujourd'hui en cours de mise en œuvre. Le PAT doit permettre de relever deux grands défis (bien produire et bien manger) en confortant l'alimentation comme vecteur de lien social, d'activité économique et d'ancrage territorial, en maintenant la valeur ajoutée sur le territoire et entreprendre, produire et consommer durablement.  "Notre PAT se structure autour de 3 objectifs stratégiques : accompagner les mutations économiques, éduquer et sensibiliser le consom'acteur et donner de la visibilité. Il est conduit avec l'aide de nombreux partenaires que sont les collectivités locales et les 3 Chambres consulaires" a indiqué Cécile Legat, directrice du PETR.
C'est à partir de ces objectifs et de différentes thématiques identifiées comme stratégiques que quatre actions ont été mises en place dans le cadre de ce PAT. Des actions qui seront en partie financées par l’État grâce à la labellisation de niveau 2 de ce projet de territoire.

Quatre actions dans le cadre du PAT

Michel Peyrard, président du conseil de développement et pilote de la commission PAT, liste ces initiatives qui concernent directement l'agriculture : "à l'aide d'un partenariat tripartite, le PAT travaille ainsi sur la création d'un atelier de transformation végétale et conserverie, sur la valorisation du lait de montagne et l'amélioration des performances environnementales des exploitations laitières, sur la mise en place d'un drive fermier et sur l'accompagnement des exploitations de la filière viande bovine à l'amélioration de leurs performances environnementales".
Observons à présent en détail chacune de ces actions qui se concrétiseront toutes avec une participation active de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire.
Pour répondre à la demande des consommateurs et de la restauration hors foyer en produits locaux et en fruits et légumes, un atelier de transformation végétale ouvrira ses portes d'ici quelques semaines. Un projet conduit par l'association Au fil de l'eau (présidée par Emmanuel Coste, responsable agricole bien connu) et le lycée agricole Georges Sand d'Yssingeaux avec la Chambre d'agriculture, qui accueillera la conserverie. "L'idée est de développer la production locale de légumes plein champ et de fruits en encourageant les exploitations à diversifier leurs productions et en transformant localement. Nous souhaitons également développer la production d'anciennes céréales pour répondre à la demande de produits sans gluten" indique Michel Peyrard.
La deuxième action qui consiste à valoriser le lait de montagne à travers un partenariat entre l'entreprise Gérentes, ses producteurs et la Chambre d'agriculture, vise à aider l'entreprise à mettre en place une ligne de production pour la fabrication de beurre et de fromage bio. Gérentes entend également commercialiser des produits laitiers dont le lait est issu d'exploitations sous label HVE (Haute Valeur Environnementale) de niveau 3 et par ailleurs engagées dans un bilan carbone. De son côté, l'OP Gérentes s'est engagée à proposer entre 80 et 100 producteurs labellisés. "Au niveau du Pays, ces démarches permettront de valoriser notre territoire" indique Michel Peyrard.
Une troisième action vise à accompagner les exploitations en filières viande bovine dans l'amélioration de leurs performances environnementales toujours à travers les démarches HVE et bilan carbone. Conduite en partenariat entre le Pays, la Chambre d'agriculture et les filières (Bœuf de Haute-Loire, Limousines des Monts du Velay), cette action devrait concerner une vingtaine de producteurs.
Enfin, le PAT porte une quatrième action qui permettra d'accompagner la mise en place d'un drive fermier au sein du Panier Paysan, point de vente collectif de produits fermiers, à Monistrol-sur-Loire.

D'autres actions à venir

D'autres actions devraient voir le jour dans le cadre de ce projet de territoire : "Nous projetons la réalisation d'un répertoire des producteurs, nous souhaitons proposer aux communes des actions de communication en direction des enfants (5-6 ans) des écoles primaires et travailler sur des solutions à l'amélioration du foncier agricole en lien avec les communes" explique la directrice du PETR.
Notons que le Pays de la Jeune Loire et ses rivières, qui vient de s'engager dans un plan climat-air-énergie-territorial, va bénéficier d'un accompagnement de l’État en vue de recruter très prochainement un chargé de mission pour l'animation de son PAT.
 

Zoom sur...

Le premier Projet Alimentaire Territorial de Haute-Loire est le fruit d’un travail partenarial

Initié sur le Pays de la Jeune Loire, le 1er Projet Alimentaire Territorial de Haute-Loire est le fruit d’un travail partenarial mené entre le Pays de la Jeune Loire, la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire et une multitude d’acteurs aux compétences autour de l’alimentation.
Les élus de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire ont souhaité s’investir dans ce projet dès son élaboration. Les données et l’expertise de la Chambre d’Agriculture ont été partagées avec le PAT pour la réalisation du diagnostic alimentaire, point de départ du marathon du PAT. Le diagnostic alimentaire a permis d’obtenir une " photographie alimentaire " du Pays de la Jeune Loire et a servi de base pour une concertation entre acteurs aboutissant à un programme d’une vingtaine d’actions. Pour la réalisation de ces actions, le Pays de la Jeune Loire a fait appel aux compétences de la Chambre d’Agriculture ; notamment pour réaliser un modèle de fiche technico-économique pour le développement de nouvelles cultures (légumes de plein champ pour le projet de légumerie), réaliser une enquête sur la filière volailles et pour présenter les bilans carbones CAP2ER…
A venir, la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire aura pour mission pour le PAT :
- d’accompagner les exploitations à l’amélioration de leurs performances environnementales (pour les filières bovins lait et bovins viande) ;
- de participer à la création du drive fermier pour le Panier Paysan ;
- de suivre le projet de légumerie et d’accompagner les exploitations agricoles à la diversification.
Coline Brat, Chambre d'agriculture
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Mal-être, agriculteur en difficulté, suicide.
Mal-être des agriculteurs : les propositions du CAF
Alors que le ministre de l’Agriculture doit présenter un plan d’actions à la rentrée 2021, le Conseil de l'Agriculture Française…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne