Aller au contenu principal

Manifestation
Un élevage éphémère à Paris pour qu’il soit durable en France

10 000 agriculteurs et 600 animaux ont marché sur Paris dimanche dernier, pour dire combien la France est riche de son élevage, mais que ce trésor est actuellement menacé.

Une délégation d'environ 120 éleveurs de Haute-Loire a fait le déplacement à Paris pour porter haut et fort leurs messages et revendications envers les 
pouvoirs publics et les consommateurs. Une journée pour défendre le métier 
et représenter tous les éleveurs du département.

dimanche dernier, au cœur de la capitale. Et pour cause, tracteurs, animaux et éleveurs ont défilé entre Montparnasse et les Invalides. A l’appel du réseau FNSEA et JA, quelques 10 000 agriculteurs ont répondu présents pour une journée placée sous le signe de « l’élevage, cause nationale ». Parmi eux, une importante délégation venue des départements du Massif central, particulièrement touchés par les problèmes rencontrés actuellement par le secteur de l’élevage. Une quinzaine de cars sont arrivés en provenance de l’Auvergne et du Limousin : deux de Haute-Vienne, un de Corrèze, deux de la Creuse, un de l’Allier, deux du Puy-de-Dôme, deux de Haute-Loire et cinq du Cantal.
Dès 10 heures, chaque délégation a pris place dans le cortège, aux côtés des animaux, dont des bovins venus du Cantal, de la Creuse et de l’Allier. Direction l’esplanade des Invalides. Au gré du défilé, on a vu fleurir des slogans : « Pas de paysage sans élevage », « le redressement productif passe par l’élevage », « pas d’éleveurs sans revenu », « un élevage qui ferme = 7 emplois en moins »… comme autant de messages pour démontrer que les éleveurs ont besoin de prix plus rémunérateurs et d’une Politique agricole commune plus équitable.

(...)

 

Sophie Giraud-Châtenet

 

Retrouvez l'article complet dans notre édition papier la Haute-Loire Paysanne du vendredi 28 juin 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne