Aller au contenu principal

Cuniculture
Un élevage de lapins à reprendre

Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la naissance jusqu'à la commercialisation, situé à Valprivas.  

Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.

Jean-Michel Porte et son épouse Christine sont éleveurs de lapins depuis 1990 sur une exploitation située à Valprivas, à 45 minutes de Saint Étienne et une heure du Puy en Velay, dans les Monts du Forez. Le couple va cesser son activité et souhaite transmettre sa structure dans le but de favoriser l’installation.

De la naissance à la commercialisation

Leur activité est complète : de la naissance à la commercialisation de lapins ; ils font naître, élèvent, transforment et commercialisent en circuit court.
C’est en 1993 qu’une opportunité d’adhérer à un atelier d’abattage et de transformation, les a mis sur la voie de la vente directe, en commercialisant 10 à 15 lapins par semaine au départ, puis la totalité des animaux engraissés, en 1995. Cette activité ayant fait ses preuves M. et Mme Porte se sont alors lancés dans la construction d’un laboratoire de transformation aux normes, leur permettant d’abattre et de transformer 300 à 350 lapins par semaine, sur leur exploitation agricole. Ils commercialisent leurs lapins dans des magasins de producteurs, auprès de revendeurs et également directement à la ferme.

Une activité rémunératrice

Christine Porte est salariée à temps plein sur la partie élevage, et un autre salarié intervient en complément 2 jours par semaine via un groupement d’employeurs. L’abattage et la transformation sont réalisés par Jean-Michel Porte qui sollicite aussi 1 jour par semaine : 2 bouchers, 1 traiteur et 1 préparateur de commandes. L’activité nécessite de la main d’œuvre en période de pointe de travail mais elle assure un revenu correct au couple d’agriculteurs.

Reprise d’un outil de travail fonctionnel

Il est temps pour ce couple de transmettre son outil de travail. Leur métier est très diversifié, il demande de la rigueur car il est technique mais reste accessible à tous. Si certains gestes sont répétitifs, il n’y a pas de grosses charges à porter et le travail s’effectue à l’intérieur des bâtiments. Cette activité convient à un couple ou à un projet collectif regroupant plusieurs corps de métier : éleveur, boucher/traiteur, commercial. Ils ont fait appel au RDI (Répertoire Départ Installation) afin de communiquer sur la vente du bien par la diffusion d’une annonce sur un site internet accessible à toute personne souhaitant devenir agriculteur.
Le RDI est un dispositif qui a pour objectif de mettre en relation des exploitants agricoles en cours de cessation sans successeur ou en recherche d’associé(s), avec des porteurs de projets, afin de favoriser la transmission et l’installation par le biais d’un réseau national via le site. Ce service est gratuit, aussi bien pour le cédant que les porteurs de projet. Il s’agit d’une mission de service public confiée aux Chambres d'agriculture, qui assurent un accompagnement en toute neutralité et confidentialité.

 

Contact : Si l'exploitation cunicole de M. et Mme Porte, à Valprivas, vous intéresse n’hésitez pas à aller consulter l’annonce et à contacter Elodie Bozzi (07.78.51.67.47 – 04.71.07.21.48 ). Parlez-en autour de vous !

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Deux robots de traite dernière génération ont été installés au Gaec des Calards.
Une journée professionnelle autour de l'installation de deux robots de traite
  Une journée professionnelle centrée sur le robot de traite s'est déroulée mercredi 2 novembre à St Paulien, organisée par Eurea…
Le sous-préfet d'Yssingeaux prend connaissance des dossiers sur une exploitation à Tence
Le 10 novembre, la FDSEA et les JA de Haute-Loire ont invité le sous-préfet d'Yssingeaux sur l'exploitation de Yvon Charra à…
Des prix du lait qui ne sont pas à la hauteur des charges des producteurs
 Les membres de la section lait de la FDSEA et du groupe lait JA se sont réunis le 25 novembre pour échanger sur les dossiers du…
Zoom sur le PSN, le budget et les acquis
 A partir de 2023, une nouvelle réforme de la Politique Agricole Commune entrera en vigueur après plusieurs années de négociation…
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
Une préoccupante spirale à l'inflation
 Réunis en session le 28 octobre dernier, les élus ont évoqué les grands dossiers du moment au premier rang desquels la…
Plus que jamais, Haute-Loire Conseil Élevage veut apporter un conseil de proximité
 Haute-Loire Conseil Élevage tenait son assemblée générale jeudi 3 novembre à Saugues en même temps que le Syndicat des Éleveurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne