Aller au contenu principal

ÉLEVAGE
Travailler ensemble pour plus de technique, de qualité, de prévention...

Haute-Loire Conseil Élevage, CODELIA et GDS43 tiendront leurs assemblées générales le vendredi 21 mars à St Christophe sur Dolaizon, à partir de 9h30.

Les 3 présidents : Thierry Ravel GDS43, Jean-Julien Deygas Haute-Loire Conseil Élevage et Gilles Gibaud Codelia.

Les 3 organismes de l’élevage en Haute-Loire organisent cette année encore leurs assemblées générales ordinaires en commun. Ils invitent donc tous les éleveurs altiligériens vendredi 21 mars prochain à partir de 9h30 à la salle polyvalente de St Christophe sur Dolaizon.

Technique, qualité, prévention et partenariat seront les maîtres mots de cette matinée divisée en 3 parties : 3 AG. Outre les rapports d’activités, financiers et moraux, chacune des 3 structures a souhaité mettre en avant un thème spécifique. Rencontrés lors d’une réunion de préparation de ce rendez-vous avec les éleveurs, les 3 présidents nous précisent les thèmes retenus.



Chasse aux cellules

Haute-Loire Conseil Élevage insiste cette année sur la qualité du lait à travers la mise en place d’un nouveau service QUALICELL qui vise tout particulièrement les élevages qui affichent une moyenne annuelle de plus de 400 000 cellules. «Ce sont des exploitations qui risquent à tout moment de se retrouver en arrêt de collecte» souligne le président Jean-Julien Deygas. Les problèmes de cellules, et a fortiori s’ils sont récurrents, ont des conséquences très importantes sur la production laitière. C’est pourquoi Haute-Loire Conseil Élevage se penche sur cette problématique et essaie d’apporter des solutions aux éleveurs concernés. Jean-Julien Deygas explique ce nouveau service qui doit faire l’objet d’un contrat entre Haute-Loire Conseil Élevage et l’éleveur, pour un surcoût de 60 €. Il s’agit d’identifier le problème et de proposer des solutions. Pour cela les conseillers spécialisés qualité lait se rendent 2 fois sur l’exploitation pour établir un diagnostic et définir un plan d’action. Le contrat prévoit un suivi sur un an.



Faire baisser la mortalité

Pour le Groupement de Défense Sanitaire de Haute-Loire, cette assemblée générale devrait s’intéresser de près à «la maîtrise de la mortalité des ruminants, un vrai levier économique». En effet, comme le souligne le président Thierry Ravel, on déplore une «augmentation de la mortalité dans les élevages surtout en élevage laitier», et cette situation a un impact direct sur le revenu des agriculteurs. Il est donc primordial pour le GDS43 de s’intéresser à cette problématique. Le président pointe quelques éléments d’explications à cette situation : des troupeaux qui se sont agrandis, moins de main d’oeuvre sur les exploitations, et même un souci de rentabilité et donc de pertinence quant au rapport frais engendrés/prix de vente... Pour palier cette tendance, le GDS43 veut faire du préventif. Il met en place un plan d’action pour chaque maladie avec prise en charge dans le cadre de contrat. Ce plan d’action se fera en partenariat avec les vétérinaires et les conseillers d’élevage. «Alors bien sûr, souligne le président, cette situation n’est pas nouvelle» et déjà le GDS travaille en lien avec les OPA à la formation et à la prévention. Mais il reconnaît qu’il est désormais «temps de s’en préoccuper» car des élevages sont en difficulté suite à ces mortalités.



Jouer collectif

Quant à Codelia, le thème choisi cette année sera «génétique et reproduction : faire ensemble ce qu’on ne peut pas faire seul». Codélia a développé de très nombreux services aux éleveurs depuis plusieurs années. Et le souci des responsables et notamment du président Gilles Gibaud, c’est de veiller à ne pas trop augmenter les prix de ces services. C’est pour cela que la coopérative veut partager et mutualiser avec d’autres organisations professionnelles et d’autres coopératives.

L’idée est de «développer plus d’ingénierie auprès des éleveurs et de les accompagner dans leurs projets d’exploitation». Pour le président, qui souligne que le monde de la génétique a plus évolué sur 5 ou 6 ans, que dans les cinquante dernières années, «Codelia doit apporter l’innovation et la soutenir». Mais seule elle ne pourra pas, c’est pourquoi elle compte beaucoup sur «la puissance du réseau» dans l’appui aux agriculteurs et ce réseau il est horizontal au niveau du département et vertical avec les autres organismes autour de la génétique.

Et cette idée de partenariat, de soutien mutuel, est mis en exergue cette année puisque 2014 est l’année de la coopération.

Haute-Loire Conseil Élevage sur la qualité, GDS43 sur la prévention et Codélia sur l’esprit coopératif, les 3 organismes portent ensemble un message d’unité autour de l’élevage départemental en remettant au coeur du métier d’éleveur la technicité.

Rendez-vous vendredi 21 mars à St Christophe sur Dolaizon pour les 3 assemblées géénrales suivies d’un repas pris en comun (sur réservation au 0471072111 ou cbouvier@haute-loire.chambagri.fr).



SUZANNE MARION

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

L'Association Chien de Troupeau 43 présente son événement estival : la finale nationale de chiens de troupeaux sur bovins le 14 août à Chaspuzac.
21 duos maîtres-chiens en compétition le 14 août à Loudes
Les meilleurs duos maîtres - chiens de France s'affronteront à Chaspuzac sur le site de l'aérodrome de Loudes le dimanche 14 août…
Culture dérobée : avoine.
Semis des dérobées d’automne : attendons la pluie !
Pour compenser une partie des déficits fourragers, on peut envisager le semis de dérobées mais si, et seulement si, il pleut…
Sécheresse sur maïs.
Un constat accablant, une situation inquiétante
Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de…
Tonne à eau dans un pâturage.
FDSEA et JA sont sur le front…
FDSEA et JA suivent la situation au jour le jour et interviennent auprès de l'administration pour trouver des solutions.
Maïs à floraison impacté par la sécheresse.
Les maïs mal fécondés doivent être ensilés
Manque de pluie et températures élevées confrontent de nombreuses parcelles de maïs au stress hydrique et thermique. Les…
Présentation La Route de la Lentille 2022
54 attelages ont rendez-vous ce week-end à St Christophe sur la Route de la Lentille

La 7ème édition de la Route de la Lentille empruntera les chemins du Plateau du Devès, les 5, 6 et 7 août.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne