Aller au contenu principal

Tous les producteurs de lait qui livrent à l’entreprise Gérentes dans la même OP

Lait Les producteurs de lait de l'entreprise Gérentes à Araules étaient réunis le 6 avril dernier en assemblé générale.

Les producteurs comme l'entreprise ont opté pour une seule OP avec quatre sections.

L'Organisation de Producteurs (OP) Gérentes évolue avec la création de 4 sections : bovins, ovins, caprins et bio. Cette évolution, effective depuis jeudi 6 avril dernier à l'occasion de l'assemblée générale qui s'est déroulée au Lycée agricole d'Yssingeaux, répond à la réglementation, puisque désormais tous les producteurs de lait doivent être adhérents à une OP. Alors plutôt que de créer une autre OP, les producteurs comme l'entreprise ont choisi une seule structure avec 4 sections. «Tous les producteurs de lait qui livrent à l'entreprise Gérentes font maintenant partie de l'OP» résume Jean-Julien Deygas président. Actuellement, 165 producteurs de lait de vaches livrent cette entreprise, 12 producteurs de lait de chèvres et 8 de lait de brebis.

Litrage supplémentaire

Didier Gérentes, PDG de l'entreprise familiale Gérentes, a présenté les autres évolutions de la société qui continue à grandir. Ainsi à horizon début 2018, l'entreprise va accueillir une douzaine de nouveaux producteurs, de l'ancienne tournée Nestlé chez Thoury, ce qui représente une arrivée d’environ 2,7 millions de litres. Le responsable de la société explique que ce litrage supplémentaire viendra remplacer les 1,5 million de litres de lait qui partiront sur le marché du bio, et qui correspond à la production des exploitations actuellement en conversion. Restera alors un marché de 1,2 million de litres à trouver.

Prix de base 2016 : 310 €

Les producteurs de l'OP Gérentes peuvent se réjouir de voir que leur entreprise est l'une de celles qui paient aujourd'hui le plus. Notons que le prix de base 2016 est en moyenne de 310 euros. Et pour 2017, Jean-Julien Deygas espère arriver à 20 euros de plus en moyenne qu'en 2016. Déjà les prix de janvier, février et mars sont de 320 € la tonne, avril et mai, 310 €, juin 320 € et juillet et août 340 €. Soulignons que l'entreprise est à la recherche de lait de chèvres.Au cours de l'Assemblée générale, les producteurs qui ont l'habitude de discuter en direct avec le PDG de l'entreprise, Didier Gérentes, ont  émis l'idée de trouver ensemble, une idée pour démarquer un ou des produits issus de leur lait de montagne pour valoriser un peu mieux leur lait. Le débat est lancé, l'OP s'est engagée à travailler dans ce sens avec Didier Gérentes.

L'entreprise Gérentes reste très dynamique dans sa recherche de clientèle avec une vingtaine de magasins sur la région Rhône-Alpes surtout, et de nombreux partenariats sur le sud-est et même jusqu'à Toulouse. Notons qu'au dernier SIA, les Ets Gérentes ont remporté deux mé-dailles d'Argent pour la Fourme de Montagne et le Fromage frais.

Lait de brebis

8 producteurs de lait de brebis ont intégré l'OP.Ils sont 8. 4 viennent de Haute-Loire, 3 de l'Aveyron et 1 de la Loire. Ils livrent 850 000 litres de lait à un prix de base de 1 010 €. Dès leur arrivée dans l'entreprise, les producteurs de lait de brebis ont négocié en direct avec Didier Gérentes. Ils ont accepté des contraintes, à savoir notamment étaler la production, et en contre partie, ils ont obtenu un prix correct. Entrer dans l'OP ne changera pas grand chose pour eux, mais c'est une obligation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Un congrès dans le respect des règles sanitaires !
FNSEA : Un « virage historique » pour un « choix responsable »
La deuxième partie de l’Assemblée générale de la FNSEA s’est tenue le jeudi 10 septembre à Villejuif (Val-de-Marne). L’occasion…
Responsables professionnels et élus ont apprécié la visite du Préfet, venu 4 jours après son arrivée.
Nouveau Préfet : Première visite de terrain pour l’agriculture
Le 3 septembre le nouveau Préfet de Haute-Loire Eric Etienne s’est rendu sur le Gaec des Pierres Rouges à Lesbineyre, sur la…
Lucien Mounier a repris la ferme familiale récemment convertie en agriculture biologique.
Une solution pour une installation
À Montfaucon, Lucien Mounier a repris l'exploitation laitière de son père. Une conversion en bio qui a permis son installation.
Le Gepva et sa filiale SAS Porcs Velay Auvergne étaient en AG à Coubon le 11 septembre.
GEPVA : Assurer la mise aux normes des élevages et renouveler les générations d'éleveurs
Le Groupement des Eleveurs de Porcs Velay-Auvergne (Gepva) et sa filiale SAS Porc Velay Auvergne (PVA) étaient en assemblée…
Julien Raveyre, responsable section bovine de la FDSEA et vice-président des JA Aura.
« Nous sommes la seule profession où l’on fixe le prix pour nous, les vendeurs ! »
Julien Raveyre responsable section bovine Haute Loire et vice-président JA AURA, fait le point sur l’évolution des prix en…
Le plan protéines sera doté de 100 millions d’euros avec pour objectif principal de réduire les importations de soja
Plan de relance : Le gouvernement donne la priorité à la conversion écologique
L’agriculture est éligible au plan de relance à hauteur de 1,2 Md d’euros. Il sera principalement affecté à la conversion vers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne