Aller au contenu principal

Thierry Cubizolles et Philippe Chatain, deux moutonniers à la tête de la FDSEA de Haute-Loire

Lundi 1er avril, le Conseil d’Administration de la FDSEA de Haute-Loire s’est réuni pour élire son nouveau bureau et notamment son binôme de tête. Suite à l'élection de Yannick Fialip à la présidence de la Chambre départementale d'agriculture, le numéro 2 de la FDSEA gravit une marche.

Le nouveau binôme de la FDSEA43 avec le secrétaire général Philippe Chatain et le président Thierry Cubizolles.

■Depuis ce lundi 1er avril au matin, la FDSEA de Haute-Loire a un nouveau binôme de tête. Après les élections à la Chambre d’Agriculture et la victoire des listes FDSEA/JA, Yannick Fialip qui était alors président de la FDSEA, a été élu président de la Chambre départementale d’Agriculture, le 7 mars. Et cette nouvelle fonction l’a donc conduit à démissionner de son poste à la FDSEA.
Le conseil d’administration a donc procédé à une élection exceptionnelle, et a élu Thierry Cubizolles, alors secrétaire général, au poste de président. Il sera secondé par Philippe Chatain. Les deux hommes fraîchement élus se sont présentés à la presse à la fin du CA. Ils ont affirmé vouloir poursuivre le travail accompli par l’équipe Fialip et continuer à travailler sur les dossiers phares du syndicalisme.


Défendre le revenu des agriculteurs
Parmi eux, ils ont cité la suite à donner aux EGAlim pour défendre le revenu des agriculteurs : «Les ordonnances ont été signées. On a déjà vu quelques avancées mais il y a encore beaucoup de chemin à faire» explique Thierry Cubizolles. 
Autre dossier important sur lequel  la FDSEA va devoir s’engager, c’est «l’agri-acting» en réponse à «l’agribashing». Excédés par les attaques incessantes sur leur métier, les agriculteurs doivent et veulent répondre. «Nous devons montrer ce que l’on fait et ce que l’on sait faire. Nous sommes prêts à ouvrir nos exploitations au grand public et aux écoles…» lance le nouveau président, qui souhaite redonner de la confiance aux agriculteurs «qui peuvent être fiers de ce qu’ils font».
Un autre point encore, «nous voulons défendre tous les agriculteurs et toutes les agricultures», des mots empruntés à Yannick Fialip mais que Thierry Cubizolles veut aussi faire siens. «Nous devons accueillir et accompagner les jeunes et moins jeunes qui s’installent en agriculture. Il y a des places à prendre… Nous avons développé des filières aujourd’hui reconnues, et nous avons besoin de producteurs pour pérenniser ces filières…».


Deux moutonniers
Cette conférence de presse était aussi l’occasion pour les deux hommes de se présenter.
Thierry Cubizolles, 47 ans, est éleveur ovin en Gaec avec son épouse sur la commune de Vieille-Brioude. Originaire de Saugues, il s’est installé hors cadre familial en 1996. Aujourd’hui, il élève un troupeau de 700 brebis mères sur 100 ha où il produit herbe et céréales autoconsommées, et il est engagé dans une démarche de qualité, l’Agneau Label Rouge.
Le syndicalisme, il adhère depuis son installation. Il s’est longtemps investi sur les dossiers des sections fermiers et métayers et structures. Il a même été Secrétaire général de la Section nationale Fermiers et Métayers et administrateur à la FNSEA à ce titre. Une expérience intéressante qui lui a permis de bien connaître ce dossier. Toujours en lien avec la gestion du foncier, il est président du Comité technique SAFER de Haute-Loire et vice-président de la SAFER AURA. Et de par son activité d’éleveur ovin, il est vice-président de l’APIV (Association des producteurs indépendants de viande) d’Auvergne, association dont il a assuré la présidence quelques années.
Le numéro 2 qui va donc le seconder, Philippe Chatain, est lui installé depuis 1995, à l’autre bout du département sur la commune de Riotord. Fruit du hasard, il est lui-aussi éleveur ovin mais avec une autre race, la Noire du Velay, et il est même sélectionneur ; il assure d’ailleurs la présidence de l’association Noire du Velay sélection. À 53 ans, il élève 200 brebis mères sur une surface toute en herbe de 50 ha. Syndicaliste depuis toujours, il était surtout impliqué à la section Chasse avec Gilles Tempère. «J’ai fait mes armes sur le dossier chasse» lance-t-il avec une pointe d’humour. «C’est un dossier chaud et usant parce que récurrent».
Le poste de Secrétaire général, il y vient «avec un peu d’inquiétude» laisse-t-il tomber, parce qu’il «demande beaucoup de présence et c’est un poste à responsabilités où l’on n’a pas le droit de mal faire». Avant d’ajouter, «la mission me passionne».
Le reste du Bureau n’a pas changé si ce n’est l’entrée d’un nouveau Joël Larger qui arrive de JA. Yannick Fialip a donc quitté officiellement ses fonctions ce lundi, même s’il reste adhérent, confiant les rênes de la FDSEA 43 à celui qui a travaillé à ses côtés depuis plusieurs années déjà, et qui connaît donc bien les dossiers en cours. Notons que 2019 n’était pas une année élective -les prochaines élections syndicales auront lieu début 2021- ce changement faisant directement suite à l’élection du nouveau président de Chambre.

Nouveau Bureau de la FDSEA 43

Président : Thierry Cubizolles - Vieille Brioude
Secrétaire Général : Philippe Chatain - Riotord
Vice - Président(e)s : Fabienne Demars - St Front ; Claire Souveton - Vergezac ; Joël Larger - St Paulien ; Didier Hugoni - St Christophe d’Allier
Secrétaires Généraux adjoints : Didier Chanut - St Paulien ; Jean-François Portalier - Seneujols ; Jean-Pierre Bachelard - Montregard ; Anthony Fayolle - Blanzac
Trésorier : Maurice Imbert - St Jean de Nay
Membres : Jean-Baptiste Beraud - St Paulien ; Gérard Chantel - Vieille Brioude ; Etienne De Veyrac - Vergezac ; Claude Font - Auzon ; Christian Gouy - St Pal de Mons ; Céline Julien - Le Bouchet St Nicolas ; Christophe Michel - Coubon ; Gilles Tempère - Rosières ; Éric Richard - Javaugues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne