Aller au contenu principal

Sommet de l’élevage... le rendez-vous approche !

Encore quelques jours avant l’ouverture des portes de la 26ème édition sur le savoir-faire français en matière de production animale et de génétique.

La race Limousine est à l’honneur cette année à travers le National Limousin.

Année après année, le Sommet de l’élevage s’impose comme la vitrine économique, génétique, politique et professionnelle des spécificités de l’agriculture dans le Massif central. Et l’édition 2017 du 4 au 6 octobre ne déroge pas à la règle... Plus de 88 000 visiteurs du monde entier sont attendus, 2 000 animaux sont inscrits et près de 1 500 exposants seront présents.
Côté concours, le Sommet place cette année la Limousine sur le devant de la scène avec les 400 meilleurs spécimens de la race en concours national. Et pour la première fois, il accueillera également le concours de deux races internationales : la Blanc Bleu Belge et la Hereford, une race rustique venue de l’autre côté de la Manche et réputée pour ses qualités bouchères.
Sur le pôle ovins de plus de 2 000 m2, la promotion de l’élevage sera bien sûr au rendez-vous aux côtés des concours des races herbagères et le challenge «les Rustiques d’or». «Nous souhaitons faire de ce pôle un lieu privilégié de démonstration de la modernité et du dynamisme de notre filière» explique Michèle Boudoin, présidente de la FNO.
La filière équine renforce sa présence au Sommet avec l’accueil de plus de 300 animaux et la conduite des concours des races Percheron, Ardennais, Comtois et Breton. Les 9 races de trait français seront  au rendez-vous des visiteurs qui pourront aussi découvrir les races Cheval d’Auvergne et Auxois.
Enfin une quarantaine de colloques et conférences traitant des thèmes phares de l’actualité agricole se succèderont au coeur du Centre de Conférences de la Grande Halle d’Auvergne durant les 3 jours du salon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Trois génisse Fin Gras du Mézenc en pâturages.
Fin Gras du Mézenc : une saison 2021 pas comme les autres
La saison 2021 du Fin Gras du Mézenc est ouverte depuis le 1er Février. 1 250 animaux devraient être commercialisés…
Responsables professionnels et parlementaires ont échangé sur la réforme de la PAC le 29 janvier à Cussac.
Conserver les aides couplées et sanctuariser l'ICHN
Le 29 janvier, la FDSEA et les JA ont convié les 4 parlementaires de Haute-Loire sur le Gaec des Cabarets pour évoquer les points…
Bard Julien éleveur à Lorlanges (43)
« Un peu plus de fumier et de lisier, c’est une sécurité financière et agronomique"
À Lorlanges, Julien Bard et ses deux associés croient en la production porcine. Ils témoignent de l’intérêt agronomique de faire…
Vaches à l'abreuvoir
Plan de relance : Quelles sont les mesures ouvertes et les conditions d’éligibilité ?
Le plan de relance défini par l'Etat comporte un programme " Transition agricole, alimentation et forêt " doté d’1,2 milliard d'…
Action syndicale FDSEA/JA contre la grande distribution
Premier avertissement auprès de la grande distribution
Le 25 janvier, des représentants de la FDSEA et des JA de Haute-Loire sont allés à la rencontre de la grande distribution au Puy-…
L'exploitation laitière de Michel Fayolle et son frère André sur la commune de St André de Chalencon.
Montbéliarde : Un temps d'échanges entre éleveurs
Président et technicien de Montbéliarde Elevage se sont rendus sur l'exploitation laitière de Michel Fayolle et son frère André…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne