Aller au contenu principal

Solidarité : 140 tonnes de foin et d’enrubannage offertes aux sinistrés du Cantal

Des agriculteurs du réseau FDSEA-JA ont fait don de bottes de foin et d’enrubannage aux agriculteurs du Cantal.

Agriculteurs et responsables FDSEA 43-15 sur une parcelle où se déroulait le chargement des camions.

Le 5 août, 5 camions remorques chargés de 400 ballots de foin et d’enrubannage ont quitté St Beauzire pour être livrés dans le Cantal.Le fourrage, produit en quantité satisfaisante cette année dans notre département, a été donné gratuitement par des agriculteurs du réseau FDSEA-JA à leurs collègues victimes des ravages des rats taupiers.Cette opération de solidarité a mobilisé une cinquantaine d’agriculteurs des cantons de Brioude et de Blesle qui ont donné entre 3 et 10 bottes de leur récolte. “Contrairement à l’an dernier, où sévissait la sécheresse, cette année, nous avons obtenu une très bonne production d’herbe en raison de conditions météorologiques favorables. Les stocks de fourrages se sont reconstitués. C’est pour cela que nous avons décidé de donner quelques bottes à nos amis du Cantal qui en ont vraiment besoin” explique Philippe Lamat, l’un des responsables de l’opération solidarité en Haute-Loire.


Tenir quelques semaines de plus

“Ces 140 tonnes de foin et d’enrubannage ne vont malheureusement pas permettre de couvrir l’ensemble des besoins des agriculteurs du Cantal, mais cela pourra les aider à tenir quelques semaines de plus” ajoute-t-il.Du côté du Cantal, Frédérique Ramadier, agricultrice et responsable de l’opération solidarité fourrages à la FDSEA du Cantal nous explique la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les agriculteurs situés en région d’altitude du Cantal : “Le secteur du Cézallier, des Monts du Cantal, des cantons d’Allanche, de Condat, Pierrefort et Aurillac Nord est concerné par une invasion massive par les rats taupiers. Dans cette zone, les récoltes de fourrages sont catastrophiques depuis 2015. Fin 2015, à la FDSEA du Cantal nous avons lancé un appel à la solidarité auprès de l’ensemble des agriculeurs du Cantal, mais on s’est rendu compte que ces apports ne seraient pas suffisants. C’est pourquoi nous avons lancé un appel au niveau national et c’est la Haute-Loire qui a répondu la première”.


3e convoi au départ de la Haute-loire

Le premier convoi altiligérien est parti du canton d’Auzon, à l’automne dernier. Le 5 août, il s’agissait du troisième convoi au départ de la Haute-Loire. “Les exploitations victimes de rats taupiers obtiennent des récoltes de foin très faibles voire pas de récolte du tout et ce depuis deux ans. Elles n’ont plus de stocks hivernaux et les pâtures sont compliquées ; à ce jour, ce sont près de 300 exploitations cantaliennes qui ont reçu du fourrage venu de différents départements” explique Frédérique Ramadier.“Avec cette opération de solidarité, on voit toute la dimension que prend le réseau de la FNSEA” ajoute-t-elle.


Coup de pouce

Et c’est avec une grande émotion, que, dans le Cantal, les agriculteurs sinistrés reçoivent ce foin : “certains versent même la larme car ils se sentent soutenus ; pour eux, c’est toute une profession qui se trouve derrière eux !” indique Frédérique Ramadier.Ces dons de foin ne permettront pas de couvrir la totalité des besoins des cantalous, mais ils permettront au moins de réduire leurs achats de fourrages. C’est un petit coup de pouce aux trésoreries”.

Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne