Aller au contenu principal

JA Aura
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?

JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….

Vache abondance

« Par son courrier daté du 23 juillet 2021, la coopérative Sodiaal annonce à ses coopérateurs la mise en place d’un dispositif conjoncturel de règlement des apports en lait biologique pour une durée d’un an. Dans les faits, 10 % du volume de lait produit par les producteurs biologiques sera orienté sur la filière non OGM, avec pour conséquence une perte estimée à 150 €/ 1000 L pour les exploitations. Dans ce contexte météorologique favorable à la pousse de l’herbe, les éleveurs ont fait leur part du travail pour produire un lait biologique de qualité mais une fois encore, la coopérative n’assure pas sa part du contrat. Ces annonces envoient un message peu enthousiaste dans le monde agricole. Outre le prix des matières premières de la construction, qui font bondir le prix des bâtiments, l’exigence d’achat d’aliment bio (dont la réglementation imposera un achat uniquement européen en 2021 et uniquement français en 2022) va entraîner une hausse des charges sur les exploitations.
À quand une construction du prix respectant les coûts de production ? La tendance aux installations en lait diminue, est-ce que votre ambition est d’importer du lait bio étranger dans les décennies à venir ? Par ailleurs, depuis quand, les éleveurs, premiers de cordée, doivent subir les erreurs stratégiques d’une seule coopérative qui ne les associent plus dans les prises de décisions ? Les conseils de section et de régions sont censés être des instances permettant à chaque coopérateur, de pouvoir s’exprimer. Depuis trop longtemps, les coopérateurs ont l’impression que les décisions sont déjà prises avant les réunions. Ce courrier en est encore une preuve flagrante, puisque le sujet n’a pas été abordé avec les coopérateurs. Qui est décisionnaire chez Sodiaal ? Est-ce toujours les mêmes valeurs ou est-elle devenue une entreprise privée ?
Les Jeunes Agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes demande à la coopérative Sodiaal de prendre ses responsabilités et de revenir sur sa décision. Les conversions en agriculture biologique que Sodiaal a initié il y a 2 ou 3 ans auraient dû leur donner une tendance qui aurait pu éviter cette situation. De plus, en réponse aux attentes des consommateurs ainsi qu’aux objectifs politiques français et européen sur le développement de l'agriculture biologique (green deal, 25% de SAU d’AB d’ici 2030 en UE), la filière biologique est plus que prometteuse ! »
Communiqué de Jeunes Agriculteurs AuRA

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne