Aller au contenu principal

JA Aura
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?

JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….

Vache abondance

« Par son courrier daté du 23 juillet 2021, la coopérative Sodiaal annonce à ses coopérateurs la mise en place d’un dispositif conjoncturel de règlement des apports en lait biologique pour une durée d’un an. Dans les faits, 10 % du volume de lait produit par les producteurs biologiques sera orienté sur la filière non OGM, avec pour conséquence une perte estimée à 150 €/ 1000 L pour les exploitations. Dans ce contexte météorologique favorable à la pousse de l’herbe, les éleveurs ont fait leur part du travail pour produire un lait biologique de qualité mais une fois encore, la coopérative n’assure pas sa part du contrat. Ces annonces envoient un message peu enthousiaste dans le monde agricole. Outre le prix des matières premières de la construction, qui font bondir le prix des bâtiments, l’exigence d’achat d’aliment bio (dont la réglementation imposera un achat uniquement européen en 2021 et uniquement français en 2022) va entraîner une hausse des charges sur les exploitations.
À quand une construction du prix respectant les coûts de production ? La tendance aux installations en lait diminue, est-ce que votre ambition est d’importer du lait bio étranger dans les décennies à venir ? Par ailleurs, depuis quand, les éleveurs, premiers de cordée, doivent subir les erreurs stratégiques d’une seule coopérative qui ne les associent plus dans les prises de décisions ? Les conseils de section et de régions sont censés être des instances permettant à chaque coopérateur, de pouvoir s’exprimer. Depuis trop longtemps, les coopérateurs ont l’impression que les décisions sont déjà prises avant les réunions. Ce courrier en est encore une preuve flagrante, puisque le sujet n’a pas été abordé avec les coopérateurs. Qui est décisionnaire chez Sodiaal ? Est-ce toujours les mêmes valeurs ou est-elle devenue une entreprise privée ?
Les Jeunes Agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes demande à la coopérative Sodiaal de prendre ses responsabilités et de revenir sur sa décision. Les conversions en agriculture biologique que Sodiaal a initié il y a 2 ou 3 ans auraient dû leur donner une tendance qui aurait pu éviter cette situation. De plus, en réponse aux attentes des consommateurs ainsi qu’aux objectifs politiques français et européen sur le développement de l'agriculture biologique (green deal, 25% de SAU d’AB d’ici 2030 en UE), la filière biologique est plus que prometteuse ! »
Communiqué de Jeunes Agriculteurs AuRA

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne