Aller au contenu principal

Sécurité > Agriculteurs et gendarmes : partenaires dans la lutte contre les vols en exploitations

Le dispositif «Alerte Agri 43» est activé depuis janvier 2015 en Haute-Loire. Dès qu’un vol conséquent est commis dans une exploitation, les agriculteurs sont prévenus par SMS.

Le dispositif «Alerte Agri 43» est en action depuis janvier 2015.

Depuis 2014, le nombre de vols dans les exploitations agricoles augmente sur l’ensemble du territoire national. «Ces méfaits sont généralement commis par des groupes organisés qui interviennent dans plusieurs départements» souligne Claude Pupunat, officier en prévention et partenariats du groupement de la gendarmerie de Haute-Loire.
Suite à cette explosion d’actes de délinquance dans les fermes, une convention a été signée au niveau national entre la FNSEA et l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture) en 2014. Cette convention a été déclinée dans le département de la Haute-Loire le 27 novembre 2014. Signée par la FDSEA 43, les JA 43, la Chambre d’agriculture et le groupement de gendarmerie de Haute-Loire, cette convention a été complétée par un système d’alerte SMS «Alerte Agri 43».

Dispositif Alerte Agri 43
«Alerte Agri 43» consiste en la diffusion d’alertes SMS auprès des agriculteurs en cas de vols, de cambriolages commis dans les exploitations agricoles.
L’officier Claude Pupunat explique le fonctionnement de ce dispositif : «Dès qu’un vol important (Ndlr : en valeur ou en volume) est constaté dans une  ferme, nous alertons les agriculteurs du canton ou de l’arrondissement concerné. Il peut s’agir de vols d’animaux, de matériels, d’outillages, de produits agricoles comme des fromages...». Ces SMS visent à faire en sorte que les agriculteurs soient au courant des vols commis à l’encontre de leurs collègues, qu’ils soient ainsi sur leurs gardes et qu’ils mettent à l’abri tout ce qui est susceptible d’être volé.

3 alertes SMS envoyées
«Suite à l’envoi d’un SMS, les agriculteurs peuvent garder un oeil attentif, en détectant par exemple une présence suspecte..., et ainsi alerter les services de la gendarmerie en composant le 17.
Attention, les SMS ne sont pas lancés systématiquement dès qu’un vol nous est signalé ; l’alerte est déclenchée en cas de plusieurs faits perpétrés ou bien un seul fait mais induisant un fort préjudice» ajoute le major Stéphane Lac, référent sûreté du groupement de gendarmerie Haute-Loire. Depuis la mise en place d’Alerte Agri 43 en janvier 2015, la gendarmerie a envoyé 3 alertes SMS. La première alerte était un simple test sans qu’aucun méfait n’ait été signalé. Par contre les deux autres alertes ont été consécutives à des vols importants, un vol de 130 poules en février dernier dans le brivadois et des vols de fromages (préjudices de plusieurs milliers d’euros) perpétrés mi-mai  dans les secteurs de Craponne et de Monistrol/Loire.

Composez le 17 : un acte de civisme
Les deux gendarmes insistent sur l’importance de composer le 17 que ce soit pour signaler un délit, un comportement suspect... et que cela se déroule chez soi ou chez l’un de ses voisins : «Un appel déclenche le déplacement d’une patrouille sur les lieux. Les appels sont très importants pour nous et nous permettent parfois d’avancer sur d’autres enquêtes. Faire le 17, c’est du civisme !».


Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Un congrès dans le respect des règles sanitaires !
FNSEA : Un « virage historique » pour un « choix responsable »
La deuxième partie de l’Assemblée générale de la FNSEA s’est tenue le jeudi 10 septembre à Villejuif (Val-de-Marne). L’occasion…
Responsables professionnels et élus ont apprécié la visite du Préfet, venu 4 jours après son arrivée.
Nouveau Préfet : Première visite de terrain pour l’agriculture
Le 3 septembre le nouveau Préfet de Haute-Loire Eric Etienne s’est rendu sur le Gaec des Pierres Rouges à Lesbineyre, sur la…
Lucien Mounier a repris la ferme familiale récemment convertie en agriculture biologique.
Une solution pour une installation
À Montfaucon, Lucien Mounier a repris l'exploitation laitière de son père. Une conversion en bio qui a permis son installation.
Le Gepva et sa filiale SAS Porcs Velay Auvergne étaient en AG à Coubon le 11 septembre.
GEPVA : Assurer la mise aux normes des élevages et renouveler les générations d'éleveurs
Le Groupement des Eleveurs de Porcs Velay-Auvergne (Gepva) et sa filiale SAS Porc Velay Auvergne (PVA) étaient en assemblée…
Julien Raveyre, responsable section bovine de la FDSEA et vice-président des JA Aura.
« Nous sommes la seule profession où l’on fixe le prix pour nous, les vendeurs ! »
Julien Raveyre responsable section bovine Haute Loire et vice-président JA AURA, fait le point sur l’évolution des prix en…
Le plan protéines sera doté de 100 millions d’euros avec pour objectif principal de réduire les importations de soja
Plan de relance : Le gouvernement donne la priorité à la conversion écologique
L’agriculture est éligible au plan de relance à hauteur de 1,2 Md d’euros. Il sera principalement affecté à la conversion vers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne