Aller au contenu principal

Safer Auvergne : «Un outil au service d’une politique professionnelle clairement définie»

Depuis plusieurs semaines, le président et le directeur de la Safer Auvergne sillonnent les quatre départements pour rencontrer les agriculteurs.

De gauche à droite : Thierry Boulleau, directeur de la Safer Auvergne, Jacques Chazalet, président, Didier Imbert, président du Comité départemental du Puy-de-Dôme et Marie-Laure Pommier, conseillère foncier.

Quels sont les objectifs des réunions départementales initiées par la Safer Auvergne ?

Jacques Chazalet : Pour nous, il est essentiel d’engager le dialogue avec les départements à l’heure où la Safer Auvergne est engagée dans un processus de fusion avec la Safer Rhône-Alpes et au moment où l’Etat à travers la loi d’avenir pour l’agriculture a redéfini les missions des Safer. Mais au-delà de l’actualité statutaire, nous voulons redire que la Safer demeure un outil au service d’une politique professionnelle. Autrement dit, depuis de nombreuses années, notre structure auvergnate oriente et aménage le foncier et fait de l’aménagement en cohérence avec le projet agricole acté dans les départements. À l’échelon local, départemental et régional, tous les professionnels ont un rôle à jouer. Notre structure a certes des contraintes, mais cela ne doit pas empêcher les professionnels de faire remonter des infos.


La loi d’avenir pour l’agriculture a redéfini les missions des Safer, avec quelles conséquences ?

Thierry Boulleau : Nos missions ont été clarifiées, et des moyens supplémentaires nous ont été impartis. En contrepartie, la loi de 2014 a imposé aux Safer une gouvernance élargie.

Quelle modification va entraîner la fusion avec Rhône-Alpes ?

Jacques Chazalet : Les modifications statutaires conduites dans le cadre de la fusion, qui sera opérationnelle à compter du mois de juin 2017, visent à renforcer les départements dans leur mission essentielle de proximité.

Thierry Boulleau : Concrètement en s’alliant avec Rhône-Alpes, la Safer va passer d’une petite entreprise à une plus grosse structure, confrontée à un marché foncier différent. Chacun devra prendre ses marques. Mais pour nous, l’enjeu reste le même : être au service d’une politique professionnelle clairement définie.

Propos recueillis par S.Chatenet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

L'Association Chien de Troupeau 43 présente son événement estival : la finale nationale de chiens de troupeaux sur bovins le 14 août à Chaspuzac.
21 duos maîtres-chiens en compétition le 14 août à Loudes
Les meilleurs duos maîtres - chiens de France s'affronteront à Chaspuzac sur le site de l'aérodrome de Loudes le dimanche 14 août…
Culture dérobée : avoine.
Semis des dérobées d’automne : attendons la pluie !
Pour compenser une partie des déficits fourragers, on peut envisager le semis de dérobées mais si, et seulement si, il pleut…
Sécheresse sur maïs.
Un constat accablant, une situation inquiétante
Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de…
Tonne à eau dans un pâturage.
FDSEA et JA sont sur le front…
FDSEA et JA suivent la situation au jour le jour et interviennent auprès de l'administration pour trouver des solutions.
Maïs à floraison impacté par la sécheresse.
Les maïs mal fécondés doivent être ensilés
Manque de pluie et températures élevées confrontent de nombreuses parcelles de maïs au stress hydrique et thermique. Les…
Présentation La Route de la Lentille 2022
54 attelages ont rendez-vous ce week-end à St Christophe sur la Route de la Lentille

La 7ème édition de la Route de la Lentille empruntera les chemins du Plateau du Devès, les 5, 6 et 7 août.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne