Aller au contenu principal

Ruralité : Combattre les inégalités entre jeunes ruraux et jeunes urbains

Dans un avis voté le 11 janvier, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) formule plusieurs propositions en faveur des jeunes dans les territoires ruraux.

Les jeunes ruraux sont plus nombreux à choisir une voie professionnelle, et moins nombreux à faire des études longues

«C’est dans les territoires où l’on a le plus besoin des jeunes pour imaginer l’avenir, dans l’ancienne diagonale du vide, qu’ils sont paradoxalement les moins pris en compte», commente Bertrand Coly, rapporteur avec Danielle Even de l’avis voté par le Cese le 11 janvier sur la place des jeunes dans les territoires ruraux. Il existe en effet des besoins propres à ces 1,6 million de jeunes de 15 à 30 ans vivant en milieu rural. En matière d’insertion professionnelle notamment, en dépit d’une performance plus grande de l’école rurale jusqu’à la 3ème, les jeunes ruraux sont plus nombreux à choisir une voie professionnelle, et moins nombreux à faire des études longues (7,5 % sont diplômés d’un troisième cycle, contre 15,4 % des jeunes urbains). Ils sont également très impactés par les questions de mobilité qui les pénalisent dans la recherche d’un emploi. Que ce soit dans la formation ou pour la mobilité, l’inégalité entre les sexes est plus forte en milieu rural, ce qui se traduit par le fait que les femmes constituent 61 % des demandeurs d’emploi, contre 50 % dans les zones urbaines. Enfin, les jeunes ruraux souffrent, à l’instar de l’ensemble de la population rurale, d’une offre de services de proximité moindre et mal adaptée, au niveau de l’accès aux soins, à la culture ou aux loisirs.


Compétence jeunesse territorialisée obligatoire

Les élus ont leur rôle à jouer pour insuffler une dynamique, en particulier à une période de profonds changements au niveau de l’organisation territoriale. Une enquête, réalisée en Ille-et-Vilaine auprès de 251 communes, indique que le pourcentage de communes où la jeunesse est inscrite comme une priorité politique est beaucoup plus élevée en milieu urbain (neuf sur dix) qu’en milieu rural (un sur quatre). Les politiques publiques existantes s’adressent essentiellement aux moins de 16 ans. Cette situation contribue d’ailleurs à une baisse de confiance des jeunes ruraux à l’égard de leurs représentants politiques : s’ils étaient 64 % à avoir confiance dans le Parlement en 1990, ils n’étaient plus que 38 % en 2008, une évolution qui ne s’observe pas chez leurs homologues urbains, passés de 47 % à 46 %. Le Cese préconise ainsi de rendre obligatoire une compétence jeunesse territorialisée au sein des communautés de communes, pour qu’elles structurent leur actions «Jeunesse» au sein d’un Projet Jeunesse de territoire, sur le modèle des Projets éducatifs de territoire. Cette compétence permettrait de favoriser les diagnostics territoriaux face à un manque criant de données statistiques, et de mobiliser les espaces locaux pour une plus grande participation des jeunes à la vie des territoires ainsi qu’à leurs instances. Le Cese propose par ailleurs de créer une démarche de campus ruraux pour accompagner les porteurs de projets dans leur innovation et dans leur mise en œuvre. Les contrats de ruralité permettraient également de décliner, avec des fonds dédiés, les engagements nationaux en faveur des jeunes ruraux, sur toutes les dimensions (égalité des genres, formation, logement, apprentissage du permis de conduire, santé…).

Actuagri

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

L'Association Chien de Troupeau 43 présente son événement estival : la finale nationale de chiens de troupeaux sur bovins le 14 août à Chaspuzac.
21 duos maîtres-chiens en compétition le 14 août à Loudes
Les meilleurs duos maîtres - chiens de France s'affronteront à Chaspuzac sur le site de l'aérodrome de Loudes le dimanche 14 août…
Culture dérobée : avoine.
Semis des dérobées d’automne : attendons la pluie !
Pour compenser une partie des déficits fourragers, on peut envisager le semis de dérobées mais si, et seulement si, il pleut…
Sécheresse sur maïs.
Un constat accablant, une situation inquiétante
Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de…
Tonne à eau dans un pâturage.
FDSEA et JA sont sur le front…
FDSEA et JA suivent la situation au jour le jour et interviennent auprès de l'administration pour trouver des solutions.
Maïs à floraison impacté par la sécheresse.
Les maïs mal fécondés doivent être ensilés
Manque de pluie et températures élevées confrontent de nombreuses parcelles de maïs au stress hydrique et thermique. Les…
Présentation La Route de la Lentille 2022
54 attelages ont rendez-vous ce week-end à St Christophe sur la Route de la Lentille

La 7ème édition de la Route de la Lentille empruntera les chemins du Plateau du Devès, les 5, 6 et 7 août.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne