Aller au contenu principal

Résultats de la finale régionale de labour : Dans le sillon de l’espoir

Quatorze laboureurs ont disputé dimanche dernier, à Boucé dans l’Allier, la finale régionale de labour Auvergne-Rhône-Alpes. Une finale inédite où les candidats ont rivalisé d’adresse pour dompter une terre «amoureuse ».

A gauche : Labour en planches : 1er Alexandre Manguelin de l’Ain et 
2ème Fabien Gerbier de l’Allier. Et à droite : Labour à plat : 1er Antoine Bourret de l’Ain et 2ème Sylvain Buffet de Savoie.

Depuis 1954, aux quatre coins de la campagne française, le même cérémonial rythme les dimanches de fin d’été. Manifestations aussi agricoles que festives, les concours de labour marquent la fin d’un cycle, et le début d’un nouveau. Labourer aujourd’hui pour mieux semer demain dans l’espoir de récolter à l’aube d’un nouvel été. Immuable répétition que la succession des saisons qui apporte son lot de travail au champ. En célébrant le labour, les jeunes agriculteurs se sont inscrits, depuis le début dans une démarche de progrès, d’espoir, de renouveau… Malgré les crises. En 2016, pas question pour la relève de baisser les bras, même si la récolte a été désastreuse, que les cours sont encore au plus bas et les trésoreries de plus en plus exsangues.


50 hectares et une foule d’animations

Sur le site de Boucé, à l’est du département de l’Allier, les Jeunes agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes ont bénéficié d’un site de choix pour organiser la première finale régionale de labour de la grande région. En effet, jusqu’à l’an dernier, la finale régionale avait une envergure Massif central en accueillant des candidats d’Auvergne et du Limousin. Pour ce rendez-vous inédit, rien n’avait été laissé au hasard. Entre épreuves de labour en planche, à plat, à cheval, à l’ancienne ; animations rodéo ; baptême en hélico ; démonstrations en tout genre ; exposition de matériels ; jeux pour enfants… les visiteurs, venus nombreux, n’ont pas manqué de distractions.


Terres argileuses

Côté compétition, c’est sous l’œil aguerri d’un jury de spécialistes que se sont affrontés cinq concurrents en labour en planche ; et neuf concurrents en labour à plat. Dans des conditions climatiques ensoleillées mais pas trop ; dans un terrain sec en surfaces mais rapidement humide en profondeur, les candidats ont dû composer avec les terres argileuses de la Forterre. Pas sans difficultés, comme en témoigne Christian Guyonnaud, président du jury régional : «Le niveau est globalement moyen. Avec cette terre, les candidats font du mieux qu’ils peuvent». Membre du jury national depuis cinq ans, l’agriculteur haut-viennois installé en bovins allaitant sur la commune de Condat-sur-Vienne en a vu défiler des charrues. Il en a scruté plus d’un sillon aux quatre coins de l’hexagone, avec un constat sans appel : la qualité du labour s’est dégradée.


Des bénéfices du labour

«On encourage de moins au moins le labour. L’agrandissement des exploitations rend la pratique plus fastidieuse», déplore celui qui est convaincu de l’utilité de cette pratique. «Lors du retournement de la bande de terre, celle-ci se disloque, ce qui accroît la porosité et fragmente les volumes de sol tassés lors de la culture précédente. Le labour facilite la réalisation future du lit de semences. Il assure l’enfouissement des matières organiques présentes à la surface du sol. Il facilite la destruction des adventices et des repousses, et l’enfouissement de leurs graines, tout en améliorant la circulation de l’eau». Alors à vos charrues, et le plus droit possible, car en matière de labour «c’est la droiture qui prime».

Sophie Chatenet

PALMARES :


L’Ain s’offre deux places de numéro 1

➢ Labour en planches

1. Alexandre Manguelin, Ain

2. Fabien Gerbier, Allier

3. Antoine Renard, Puy-de-Dôme

4. Romain Vigouroux, Hte-Loire

5. Maxime Bethon, Ardèche.

➢ Labour à plat

1. Antoine Bourret, Ain

2. Sylvain Buffet, Savoie

3. Pierre Goutagny, Loire

4. Aurélien Vidal, Haute-Loire

5. Florian Gaido, Isère

6. Pierre-Baptiste Bruyère, Puy-de-Dôme

7. Florian Thizy, Rhône

8. Florian Pinfort, Allier

9. Aurélien Armand, Drôme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne