Aller au contenu principal

Reprise du commerce des petits veaux

Dernière minute : le réseau FDSEA nous informe de la reprise du commerce des petits veaux et broutards. Cette décision a été prise suite à la réunion au Ministère entre la FNB, la FNPL, Coop de France et la FFCB, qui se tenait ce matin même 7 novembre.

Soulagement, les petits veaux vont à nouveau pouvoir quitter les exploitations.

La "réunion de crise" à l'initiative du Ministère de l’Agriculture avec les acteurs de la filière : FNB (Fédération nationale Bovine), FNPL (producteurs laitiers), Coop de France et bien sûr FFCB (Fédération française des commerçants en bestiaux), ce mercredi 7 novembre au matin à Paris a porté ses fruits, ou tout au moins permis de débloquer la situation. De source de notre réseau FDSEA, nous apprenons que le commerce des petits veaux et broutards doit reprendre ; le mouvement de "grève" des commerçants en bestiaux est supendu. Nous reviendrons dans notre prochain numéro de la Haute-Loire Paysanne sur les motivations qui ont permis d'aboutir à cette reprise.

Le mouvement de non-collecte des petits veaux, engagé le 29 octobre à l'initiative de la FFCB en réaction aux coûts croissants induits par la FCO (fièvre catarrhale ovine), était «très suivi», a indiqué à Agra Presse le directeur de la FFCB, Sylvain Bleubar, au soir de la première journée de mobilisation. Par exemple, au marché de Saint-Laurent-de-Chamousset (Rhône), «70 % de non-ventes» ont été constatées. Notons que le mouvement s’était élargi aux broutards.
Comme nous l’avions publié la semaine dernière, le syndicalisme a dénoncé les agissements des commerçants en bestiaux et l’immobilisme de l’État.
Pour sortir de la crise, la FFCB proposait «la mise en place d'une vaccination généralisée progressivement à l'ensemble du cheptel français dans le but de favoriser les échanges avec l'Espagne». Une vaccination qui «permettra également l'accès à tous les autres marchés d'exports (pays tiers et échanges intracommunautaires) pour toutes les catégories d'animaux». Les négociants en bestiaux réclament aussi «la réalisation des tests PCR chez les éleveurs avant la sortie des animaux, en contrepartie d'une revalorisation du prix d'achat du veau de 10 €, si ces derniers ne répondent pas à la clause de vaccination». Ce à quoi la profession a répondu qu’elle «s’oppose fermement à la demande de réalisation des PCR avant départ des veaux car beaucoup trop coûteuse pour un ou deux animaux» rappelant «qu’indirectement, les éleveurs font déjà les frais de ces PCR par le biais de la baisse des prix d’achat des animaux».

Sur le département la FDSEA et les JA avaient aussi réagi et demandé une rencontre avec la DDT pour rouver une solution.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

jean-François Portalier et les associés du Gaec de la Fontaine du Loup à Séneujols.
Passage de témoin entre deux voisins à la ferme et au syndicat agricole
Jean-François Portalier a laissé son exploitation et sa place de délégué cantonal FDSEA à sa voisine Véronique Roux qui s'est…
Prim Holstein au pré
Pourquoi la production laitière en montagne a dévissé ?
Le nombre de producteurs de lait en montagne a baissé en dix ans de 17 à 33 % selon les territoires. Le Cniel appelle à un…
Thomas Julliard agent de remplacement au SR43
"Le Service de Remplacement, c'est une très bonne école"
Thomas Julliard est agent de remplacement au SR43 depuis septembre 2020, et heureux de l'être. Il nous fait part de son…
Des vidéos pour mettre en valeur nos filières agricoles
Dans le cadre de la Semaine de l'Agriculture, les JA de Haute-Loire diffusent des vidéos sur Facebook.
Vache charolaise
La charolaise, une race aux multiples profils
La charolaise est la troisième race allaitante de Haute-Loire mais elle est aussi souvent utilisée en croisement sur d'autres…
Jacques Chazalet, Président du Sommet
Sommet de l'Elevage, une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne