Aller au contenu principal

JA 43
Rendez-vous en terrain JA sur une exploitation mixte, chèvres et vaches, tournée vers l'avenir

Dans le cadre de leurs Rendez-vous en Terrain JA, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire ont mis en avant l'installation d'Adrien Riocreux sur une exploitation mixte, chèvres et vaches, en Gaec à St Just Malmont.

Rendez vous en Terrain JA au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont pour l'installation de Adrien Riocreux.

C'est chez Adrien Riocreux, jeune agriculteur installé depuis 2019 sur la commune de St Just Malmont au Gaec de Sainte Croix à 3 associés, qu'a eu lieu jeudi dernier le Rendez-vous en Terrain JA, à l'initiative des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Une occasion de mettre en avant l'installation sur un territoire avec ses atouts et ses contraintes.
Laurine Rousset a accueilli les partipants et la presse, en rappelant en préambule le maître-mot pour JA, à savoir "l'installation" indispensable pour l'avenir du métier. Avec 60 installations cette année, la Haute-Loire est plutôt bonne élève à l'image de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui est celle qui installe le plus en France. Laurine soulignait aussi le dynamisme de ce secteur du département et la motivation de ce jeune, avant de donner la parole au maire de St Just Malmont venu avec une partie de son conseil municipal dont Joseph Bugnazet ancien associé et actuel ouvrier du Gaec fait partie. Monsieur le Maire, Frédéric Girodet, a salué "le courage des jeunes qui s'installent en agriculture" se réjouissant de cette rencontre qui met un coup de projecteur sur l'agriculture et sur l'installation. Pour sa part, il a affirmé vouloir "préserver les espaces agricoles" sur sa commune et "respecter les équilibres et l'identité rurale d'une commune très industrielle et artisanale" sur son territoire. Il devait aussi remercier JA pour "sa forte implication sur le secteur". Laurine Rousset a profité de ce rendez-vous pour annoncer que la Finale Départementale de Labour 2021 se déroulerait sur ce canton du nord-est du département, l'organisation étant confiée aux JA de St Didier en Velay.

Vaches et chèvres

La parole était ensuite donnée à Adrien Riocreux, 20 ans, installé depuis un an au Gaec de Sainte Croix. Il a pris la place de Joseph Bugnazet qui a fait valoir ses droits à la retraite tout en restant à temps partiel salarié du Gaec. Les deux autres associés du Gaec sont Daniel et Nicolas Bugnazet (respectivement frère et fils de Joseph).
A trois, ils conduisent un troupeau de 70 vaches laitières de race Prim'Holstein et un autre de 250 chèvres de race Alpine sur une surface totale de 100 ha dont 11 ha de maïs et 12 ha de céréales, le reste étant de l'herbe. Ils commercialisent le lait de vaches auprès de Sodiaal à un prix de base de 320 €, et celui de chèvres auprès de l'entreprise Agrial à un prix de 780 € (désaisonnement). Les chèvres sont arrivées sur l'exploitation à l'installation de Nicolas, à une époque où la demande de lait de chèvres était forte ; un paramètre toujours d'actualité.
Les deux troupeaux sont conduits en parallèle dans des bâtiments communicants. Les vaches sont installées en logettes paillées et les chèvres dans des grands parcs paillés aussi. Simples, très clairs, ces bâtiments sont avant tout fonctionnels et agréables tant pour les animaux que pour les hommes.

Installation à 20 ans

Adrien est un voisin de la famille Bugnazet. Passionné d'agriculture, il a fait un Bac Pro CGEA en apprentissage au Gaec de Sainte Croix, il a aussi eu une expérience au Service de Remplacement avant de s'installer en 2019 pour remplacer le départ de Joseph. Son projet d'installation s'est construit sur 11 mois, "un peu long" reconnaît le jeune homme ; remarque qui a fait sourire l'assemblée au vu du jeune âge d'Adrien.
Les éleveurs sont tous des passionnés, qui aiment leurs animaux et veillent à optimiser leurs performances. C'est pourquoi, ils ont installé un robot pour l'alimentation des deux troupeaux (voir ci-dessous) afin de gagner du temps et de diminuer la pénibilité du travail. Là où nombre d'exploitants font le choix du robot de traite, eux ont opté pour une distribution robotisé de l'alimentation ; un choix mûrement réfléchi. Soucieux du bien-être et de la bonne santé de leur cheptel, ils insistent sur la surveillance, et "pour bien voir ses animaux, un par un, rien de mieux que le temps de la traite". La traite qui demande un peu plus d'une heure pour les vaches avec une installation à 2 fois 5 postes, et une heure et demie pour les chèvres avec 16 postes, avec à chaque fois deux personnes.
Adrien, Nicolas, Daniel, et même Joseph qui aide à la traite des chèvres notamment, sont à la tête d'une exploitation, assise depuis quelques années, et tournée vers l'avenir avec deux productions "pour ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier", avec de bonnes conditions de travail dans des bâtiments aérés, clairs et fonctionnels. Tout est donc réuni pour que l'installation d'Adrien réussisse, et que le Gaec perdure. Et c'est ce qu'ont souhaité aux trois associés, les participants à ce Rendez-vous en Terrain JA.
Le mot de la fin revient à Laurine Rousset, qui n'a pas caché son plaisir à visiter une telle exploitation qui respire la passion de quatre éleveurs très investis dans l'optimisation de leurs productions.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Trois génisse Fin Gras du Mézenc en pâturages.
Fin Gras du Mézenc : une saison 2021 pas comme les autres
La saison 2021 du Fin Gras du Mézenc est ouverte depuis le 1er Février. 1 250 animaux devraient être commercialisés…
Champ de Lentilles Vertes du Puy
Un faible rendement mais un produit à l'hectare intéressant
L'ODG Lentille Verte du Puy a tenu son assemblée générale en visio-conférence le 16 février dernier. Bilan de la campagne 2020.
Julien Bonnefoy devant ses framboisiers dans une serre.
Des petits fruits pour son projet de vie
En cours d’installation à St Privat d’Allier, Julien Bonnefoy prépare un BPREA, avant de reprendre les terres familiales sur…
Les membres du collectifs d'agriculteurs devant des pneus sur bâche d'ensilagee.
Une collecte de pneus usagés s'organise dans le Brivadois
Un projet de collecte de pneus usagés communément utilisés comme lestage de bâches d'ensilage, se concrétise dans le nord-ouest…
Laurent Duplomb dans le bureau de sa permanence.
« Stop à la naïveté de nos autorités ! »
Le Sénat met en exergue un déficit de contrôle des denrées alimentaires importées sur le territoire européen et français. L'…
Abattoir d'Yssingeaux
Yssingeaux : Investissement sur les trois chaînes d'abattage pour conforter l'abattoir de proximité
Un investissement de 750 000 euros est prévu en 2021 pour l'amélioration et la sécurisation de l'exploitation de l'abattoir SEMAD…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne