Aller au contenu principal

INNOVATION
Quand le maïs remplace l’énergie du gaz, Limagrain l’a fait

En installant à Ennezat une centrale à vapeur à partir de rafles de maïs, Limagrain choisit de limiter son recours au gaz, de réduire son empreinte carbone et sa facture énergétique.

La nouvelle chaufferie absorbe 4000 t de rafles de maïs et consomme 10 t de rafles par jour. Dalkia assure l’exploitation de la centrale de Limagrain pendant 10 ans.

Début juillet, Limagrain et Dalkia -filiale de Veolia Environnement et d’EDF- ont inauguré la première centrale européenne de production à vapeur à partir de rafles de maïs.  Installée à Ennezat sur le site de Limagrain Céréales Ingrédients (LCI), cette chaudière nouvelle génération, alimente les deux unités de production de maïs et pellets ainsi que des sécheurs  et vient se substituer aux deux anciennes chaufferies à gaz. «Cela fait près de vingt ans que Limagrain étudie avec ses partenaires la mise en place d’une chaudière à base de rafles de maïs. Des problèmes d’adaptation technique et de financement ont fait obstacle au projet.
La rafle de maïs est en effet un produit particulier qui a demandé de nombreuses expérimentations, de la recherche et du développement  pour arriver en 2013 à la mise en route de cette installation» a rappelé Jean-Yves Foucault, président de Limagrain. Les équipes de recherche de Veolia Environnement et du fabricant de chaudières auvergnat Compte-R ont travaillé jusqu’à la maîtrise complète  du cycle de combustion de cette nouvelle énergie et de son impact environnemental. La rafle de maïs bénéficie d’un pouvoir calorifique supérieur à celui des plaquettes forestières et présente des caractéristiques spécifiques en matière de fusibilité.

(...)

C.ROLLE

Retrouvez la suite de cet article dans notre édition du vendredi 19 juillet 2013

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Vaches laitières au pâturage
Le Conseil supérieur d’orientation précise le PSN
Réuni la veille du 14 juillet, le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne