Aller au contenu principal

INNOVATION
Quand le maïs remplace l’énergie du gaz, Limagrain l’a fait

En installant à Ennezat une centrale à vapeur à partir de rafles de maïs, Limagrain choisit de limiter son recours au gaz, de réduire son empreinte carbone et sa facture énergétique.

La nouvelle chaufferie absorbe 4000 t de rafles de maïs et consomme 10 t de rafles par jour. Dalkia assure l’exploitation de la centrale de Limagrain pendant 10 ans.

Début juillet, Limagrain et Dalkia -filiale de Veolia Environnement et d’EDF- ont inauguré la première centrale européenne de production à vapeur à partir de rafles de maïs.  Installée à Ennezat sur le site de Limagrain Céréales Ingrédients (LCI), cette chaudière nouvelle génération, alimente les deux unités de production de maïs et pellets ainsi que des sécheurs  et vient se substituer aux deux anciennes chaufferies à gaz. «Cela fait près de vingt ans que Limagrain étudie avec ses partenaires la mise en place d’une chaudière à base de rafles de maïs. Des problèmes d’adaptation technique et de financement ont fait obstacle au projet.
La rafle de maïs est en effet un produit particulier qui a demandé de nombreuses expérimentations, de la recherche et du développement  pour arriver en 2013 à la mise en route de cette installation» a rappelé Jean-Yves Foucault, président de Limagrain. Les équipes de recherche de Veolia Environnement et du fabricant de chaudières auvergnat Compte-R ont travaillé jusqu’à la maîtrise complète  du cycle de combustion de cette nouvelle énergie et de son impact environnemental. La rafle de maïs bénéficie d’un pouvoir calorifique supérieur à celui des plaquettes forestières et présente des caractéristiques spécifiques en matière de fusibilité.

(...)

C.ROLLE

Retrouvez la suite de cet article dans notre édition du vendredi 19 juillet 2013

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne