Aller au contenu principal

Profitez de «Mon été à la ferme»

Cet été, 14 exploitations agricoles du département ouvrent leurs portes à la visite. Objectif : faire découvrir le métier d’agriculteur et les produits qui sont issus de nos fermes.

La présentation de l’opération a eu lieu à Espaly, sur le Gaec Les Ruchers des Volcans d’Auvergne.

C’est dans un contexte de post crise sanitaire, où les animations estivales sont nettement moins importantes que d’habitude, que la Chambre d’agriculture propose cette année “Mon été à la ferme“ ; une toute nouvelle opération qu’elle organise en partenariat avec le réseau Bienvenue à la ferme, le comité de promotion, le Conseil Départemental et le Crédit Agricole Loire Haute-Loire.
«La Chambre d’agriculture a lancé “Mon été à la ferme“ car le monde agricole a besoin de communiquer sur ses pratiques agricoles auprès du grand public. C’est un moyen d’échanger sur notre métier, nos pratiques (en montrant qu’elles sont vertueuses), et de rappeler que l’on nourrit la population. C’est aussi un moyen de créer de la valeur ajoutée sur nos fermes» a indiqué le président de la Chambre d’agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, lors de la présentation de l’événement le 9 juillet dans l’une des fermes participantes, le Gaec Les Ruchers des Volcans d’Auvergne.
Parrainée par Fanny Agostini et Henri Landes
Parrainée par deux personnalités du monde médiatique installées depuis peu en Haute-Loire, Fanny Agostini et son mari Henri Landes (voir encadré), «Mon été à la ferme» se déroulera sur 14 exploitations agricoles du département. Une occasion de rapprocher les citadins et les touristes de passage en Haute-Loire, des préoccupations du monde agricole.
À Espaly, André Gory, apiculteur sur le Gaec Les Ruchers des Volcans d’Auvergne,  qui élève, avec ses associés, 1000 ruches et commercialise lui-même ses miels et produits dérivés, est heureux de faire partie des fermes ouvertes cet été : «Cette opération m’a tout de suite intéressé car je fais beaucoup de vente directe. C’est une occasion de plus pour moi de parler de mon métier et d’entrer dans des explications un peu plus techniques sur la production de miel». Une communication qu’il juge tout à fait nécessaire au vu des remarques que lui font certains consommateurs : «Certains ne comprennent pas pourquoi nos ruches ne sont pas à Espaly ; alors, je leur explique qu’elles sont installées dans 9 départements, ce qui nous permet de proposer une large variété de miel».
Rétablir des vérités
Ouvrir les portes de sa ferme permet aussi de rétablir certaines vérités : «Avec 1000 ruches, certains qualifient mon élevage d’industriel alors que l’on récolte toujours le même miel avec 100 ou 1000 ruches ! Seule la manière de le récolter change !».
«Mon été à la ferme» permettra donc de faire de la pédagogie et de mettre en avant toute la diversité des produits agricoles. Sur les 14 fermes ouvertes à la visite, on pourra ainsi découvrir les productions représentatives de notre agriculture (bovins lait, vaches allaitantes, ovins, porcs, volaille, apiculture) et les produits qui en sont issus (lait, fromages, glaces, miel, Lentille Verte du Puy, charcuterie...). C’est aussi l’occasion d’évoquer les pratiques agricoles et l’outil de travail des agriculteurs qui s’est largement modernisé avec l’arrivée des robots de traite, des petites unités de méthanisation...
Pour Magali Engel, du pôle commercialisation de la Maison du Tourisme de Haute-Loire : «L’opération “Mon été à la ferme“, qui fait partie intégrante du plan de relance touristique exceptionnellement mis en place par le Département suite à la crise sanitaire,  contribuera à créer une animation sur notre territoire. Tourisme et agriculture, c’est une histoire qui marche !».
Notons que ces 14 exploitations agricoles viennent s’ajouter à la longue liste (consultable sur le flyer de “Mon été à la ferme“) de fermes de découvertes et pédagogiques et de fermes équestres du réseau Bienvenue à la ferme, qui reçoivent régulièrement du public.

En pratique

Les fermes étant ouvertes certains jours de la semaine et seulement à certains créneaux horaires, les visiteurs sont invités à réserver leur place auprès des agriculteurs eux-mêmes. La liste et les coordonnées de chacune des exploitations participantes sont consultables sur les dépliants «Mon été à la ferme» mis à disposition dans les offices du tourisme du département et sur les sites internet de la Maison départementale du Tourisme
(auvergnevacances.com) et de la Chambre d’agriculture (extranet-haute-loire.
chambres-agriculture.fr)
La visite des ferme est payante : 5€ par adulte et
3€ pour les enfants de moins de 12 ans.

Les exploitations ouvertes

- Gaec du Jasmin : St Paul de Tartas - Tél. 06.77.45. 41.73 Bovins lait, veau, Lentille Verte du Puy AOP
-  Sylvie Redon : Venteuges - Tél. 06.60.19.11.77 Confitures, volailles, brebis,chêvres
- Damien Grasset : Ouides -Tél. 06.61.13.02.39 Bovins viande, Lentille Verte du PuyAOP
- Les Ateliers de la Bruyère : Langeac - Tél. 04.71.74.61.32 Légumes
- Gaec des Sapins  : St Haon - Tél. 06.32.40.12.15 Bovins Lait, produits laitiers
- Gaec de Ricoules : St Jean Lachalm -Tél. 06.63.24.56.22 Bovins lait, produits laitiers, Lentille Verte du Puy AOP -
- Gaec le Rocher du Blot : Cerzat - Tél. 06.63.38.18.57 Bovins lait, fromages, yaourts, Lentille Verte AOP
- Gaec Les Ruchers des Volcans d’Auvergne : Espaly St Marcel - Tél. 06.81.80.13.49 Apiculture
- Gaec du Lacaunais : Venteuges -Tél. 06.83.90.04.05 Brebis, fromages
- Gaec Les Abeilles de l’Abbaye : Sembadel -Tél. 06.13.94. 39.11 Apiculture
- Gaec La Ferme du Velay : St-Haon - Tél. 06.71.34.58.46 Bovins Viande, Porcs, transformation, Lentilles Verte du Puy AOP
- Gaec de La Méridienne : Espalem - Tél. 06.12.72.61.56 Bovins lait, robot de traite, alimentation moutons, naissance agneaux
- Gaec des Beaudor : Tence - Tél. 06.30.79.40.29 Bovins lait, méthanisation et porcs
- Gaec de Chanteloube : Valprivas - Tél.06.86.66.93.98 Bovins lait, robot de traite

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne