Aller au contenu principal

Préparation intensive pour Nesse et son meneur Lilian Thomas à Cayres

À Cayres, la famille Thomas se prépare activement à participer au concours Miss Montbéliarde 2019 le 24 mars à St Paulien. Leur candidate se prénomme Nesse.

Lilian thomas sera certainement le plus jeune meneur de candidates montbéliardes le 24 mars.

À Cayres, Thierry Thomas et son fils Lilian participeront pour la deuxième année consécutive au concours Miss Montbéliarde dont l’édition 2019 se déroulera le 24 mars prochain à St Paulien. 
Dans cette ferme, on parle de ce concours depuis le mois de décembre ! La grande motivation de Lilian, le fils de Thierry, y est sans aucun doute pour beaucoup.

Passionné de montbéliardes
Le jeune garçon de 12 ans, voue une passion sans borne à l’élevage et en particulier à la Montbéliarde. «J’aime mes vaches. On leur apporte notre amour et elle nous sont reconnaissantes en faisant du lait. La montbéliarde, c’est une race obéissante» dit-il en connaisseur.
Le goût pour les concours, Lilian l’a attrapé au contact de son oncle Jérôme Gazanion, éleveur au Bouchet St Nicolas et administrateur à Montbéliarde Haute-Loire. Du haut de ses 12 ans, ce jeune éleveur en herbe a déjà acquis une certaine expérience. «En 2014, Lilian a fait défiler une petite génisse lors du jugement de bétail cantonal au Bouchet.  En 2015, il en a préparé une autre pour le défilé de l’avenir lors de la Miss Montbéliarde et en 2016 il a conduit une génisse gestante de mon troupeau lors du concours de jeune meneur. Concours dans lequel il a remporté la première place !» explique son oncle.      
Lilian a ensuite tenté de motiver son père à se lancer dans l’aventure de la Miss Montbéliarde... «Au départ j’étais réticent car je n’avais jamais préparé un animal. Et puis j’avais l’impression de ne pas avoir la génisse qu’il fallait» explique Thierry qui s’est finalement laissé convaincre par l’enthousiasme de son fils !

Nesse défilera à Saint-Paulien
Après Loire, leur candidate de 2018, cette année c’est Nesse qui défilera à St Paulien. Et c’est Lilian qui prend la parole pour défendre les qualités de cette génisse qui a vêlé très jeune (à 25 mois).  «Elle a une bonne mamelle avec une bonne attache arrière, une attache avant bien au rendez-vous et un volume correct. Ces 2 tétines arrières se trouvent bien au milieu  de ses jambes arrières. Elle a de bons aplombs et elle n’est pas sauvage» explique-t-il en ajoutant : «j’ai aussi remarqué que les gagnantes faisaient du lait sans trop de volume».

Une préparation intensive
Très motivé, Lilian a commencé à préparer sa vache il y a 3 semaines.  Mise au licol, attache à la logette, puis promenade au licol dans la stabulation, sur différents substrats (ciment, goudron, herbe, pouzzolane), avec un peu de musique... Hyppolyte, un camarade tout aussi passionné que lui, vient parfois lui prêter main forte.
Et pour le jour du concours, Lilian a tout prévu : «J’ai fait mes commissions auprès de ma mère. Il me faut une bombe blanche pour masquer les quelques traces sur le cuir de l’animal, des paillettes et de l’huile de massage pour faire briller et stimuler la mamelle» lance-t-il en connaisseur.
C’est encore plus motivés que l’an dernier que les Thomas participeront à la Miss Montbéliarde 2019 mais pour eux gagner le titre convoité n’est pas fondamental : «L’essentiel, c’est de participer. On y va cool».
Lilian aime tout dans ce concours «à l’arrivée, quand on lave les vaches, le casse-croûte du matin, l’apéro de midi, regarder les vaches des autres et le stress de l’après-midi avant de défiler sous le regard de toute ma famille... C’est vachement convivial». Éleveur dans l’âme, le jeune garçon sait qu’il sera un jour éleveur Montbéliard. D’ici là, il pense intégrer l’association des jeunes éleveurs multi-races, dès qu’il aura 16 ans.
Souhaitons bonne chance à Nesse et à Marquise, la génisse de son oncle Jérôme.

Rendez-vous le 24 mars à Saint-Paulien

Le syndicat Montbéliard Haute-Loire organise son traditionnel concours Miss Montbéliarde 2019 le dimanche 24 mars à la Halle du Chomeil à St Paulien avec les mêmes animations (concours jeune meneur, défilé de l’avenir, élection de la Miss 2019).
Cette année en nouveauté une tombola est organisée avec comme 1er lot (pour 2,50€) : Osmose une génisse de haut potentiel à 158 points d’ISU, dans une lignée de vache connue. Osmose est la petite fille de Désirée qui a remporté de nombreux trophées : grande championne des journées laitières 2017 ; 3 fois championne adulte des journées laitières 2017, 2015, 2013 ; 2 fois première de section au Montbéliard Prestige 2017 et 2016 ; 2 fois troisième de section du Salon de l’Agriculture 2017 et 2016.
Tickets disponibles au : 04 71 07 21 40 et sur place à St Paulien le 24 mars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Vaches laitières au pâturage
Le Conseil supérieur d’orientation précise le PSN
Réuni la veille du 14 juillet, le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne