Aller au contenu principal

Emploi et Handicap
Poursuivre l'activité professionnelle dans des conditions adaptées à son état de santé

Des ennuis de santé perturbent durablement votre poste de travail. Cap Emploi 43 peut vous aider à poursuivre vos activités professionnelles dans des conditions adaptées.

Eric Solvignon équipé de son exosquelette.

Lorsque des problèmes de santé surviennent, c'est à la fois la vie privée et la vie professionnelle qui sont impactées. On se trouve alors très vite confronté à des problématiques sur son poste de travail. Un accident qui engendre une perte de motricité ou une maladie qui altère les fonctions physiques, mentales, psychiques ou sensorielles peuvent rendre les tâches quotidiennes d'un agriculteur ou d'un salarié très compliquées sur une exploitation agricole.

En Haute-Loire, les personnes qui se trouvent dans ce type de situation peuvent faire appel à Cap Emploi 43 qui les aide à poursuivre leur activité professionnelle dans les meilleures conditions.

Informer et conseiller

Porté par l'ASEA 43 (Association pour la Sauvegarde de l'enfant à l'Adulte de Haute-Loire), Cap emploi 43 dispose de deux missions principales : l'appui et l'accompagnement dans le parcours d'insertion professionnelle et l'appui et l'accompagnement dans l'emploi. C'est dans le cadre de cette deuxième mission que Cap Emploi 43 est amené à informer et à  conseiller les agriculteurs confrontés à une problématique de maintien dans l'emploi.  

"Nous intervenons sur le terrain,  en lien avec le service santé de la MSA. Nous proposons un accompagnement sur des démarches administratives telles que la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et nous assurons des visites de poste de travail en vue de réfléchir aux aménagements possibles. Et si le besoin se fait sentir, nous pouvons faire intervenir des prestataires extérieurs (des experts adaptés aux pathologies rencontrées). Notre objectif est de permettre la poursuite de l'activité professionnelle dans des conditions adaptées à son état de santé.  Il revient également à Cap Emploi 43 de mobiliser les aides et prestations financières, techniques et humaines pour le compte de la personne concernée" explique Cécile Soulier, conseillère maintien dans l’emploi chez Cap Emploi 43.

Des solutions pour les agriculteurs

La conseillère connaît bien le public d'agriculteurs qui selon elle : "souffrent majoritairement de problématiques de dos, d'épaules et autres maladies invalidantes et qui s'avèrent malheureusement trop souvent victimes d'accidents liés à la manipulation de matériels puissants". Et dans les fermes, les solutions sont nombreuses : "Nous sommes par exemple amenés à mettre en place des exosquelettes pour compenser les efforts des opérateurs en salle de traite, à installer des chiens électriques dans les aires d'attente des animaux, des tapis anti-fatigue au sol en salle de traite et des options de confort (siège ergonomique, cabine suspendue) dans les tracteurs. Nous avons également proposé la mise en place d'un taxi-lait pour faciliter l'allaitement des veaux. Parfois, la réorganisation du travail débouche sur l'embauche d'un salarié ".

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Deux robots de traite dernière génération ont été installés au Gaec des Calards.
Une journée professionnelle autour de l'installation de deux robots de traite
  Une journée professionnelle centrée sur le robot de traite s'est déroulée mercredi 2 novembre à St Paulien, organisée par Eurea…
Le sous-préfet d'Yssingeaux prend connaissance des dossiers sur une exploitation à Tence
Le 10 novembre, la FDSEA et les JA de Haute-Loire ont invité le sous-préfet d'Yssingeaux sur l'exploitation de Yvon Charra à…
Des prix du lait qui ne sont pas à la hauteur des charges des producteurs
 Les membres de la section lait de la FDSEA et du groupe lait JA se sont réunis le 25 novembre pour échanger sur les dossiers du…
Zoom sur le PSN, le budget et les acquis
 A partir de 2023, une nouvelle réforme de la Politique Agricole Commune entrera en vigueur après plusieurs années de négociation…
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
Une préoccupante spirale à l'inflation
 Réunis en session le 28 octobre dernier, les élus ont évoqué les grands dossiers du moment au premier rang desquels la…
Plus que jamais, Haute-Loire Conseil Élevage veut apporter un conseil de proximité
 Haute-Loire Conseil Élevage tenait son assemblée générale jeudi 3 novembre à Saugues en même temps que le Syndicat des Éleveurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne