Aller au contenu principal

«On peut être revendicatifs tout en étant optimistes»

Anthony Fayolle président de JA43 a annoncé que la Haute-Loire recevrait la Finale Nationale des Championnats de France de Labours en 2019, à l'occasion de l'assemblée générale vendredi 16 février en soirée à St Christophe sur Dolaizon, en présence d’une centaine de participants.

Une bonne centaine de jeunes étaient réunis vendredi soir à St Christophe sur Dolaizon pour l’assemblée générale de Jeunes Agriculteurs 43, sous la présidence d’Anthony Fayolle. Un président heureux et fier d’annoncer en fin de réunion l’évènement agricole 2019 : «Terre de Jim» en terre altiligérienne sur le secteur même où s’est déroulée cette réunion (voir encadré).
Mais avant cette annonce, l’équipe JA43 a procédé à son asemblée générale avec comme à l’accoutumée lecture des différents rapports. Le rapport d’activités 2017 a montré l’étendue des missions du syndicalisme jeune et l’implication de ses adhérents que ce soit au plan local, départemental voire national.
Ainsi JA43 a multipié les évènements pour promouvoir le métier d’agriculteurs à travers des Comices à Craponne et St Jean Lachalm, l’opération “Un Dimanche à la Campagne“ à Lyon, la Carte postale du Tour de France en lien avec la FDSEA, son Opération Sourire au coeur de la ville du Puy, un concours photo qui a recueilli près de 150 clichés, les Finales départementales et régionales de labour sur le canton d’Allègre, ou encore le Jugement de Bétail sur le secteur de Craponne/Arzon…
La vie syndicale a aussi été trépidante cette année avec des rencontres avec les candidats aux législatives, des manifestations notamment autour du dossier “loup“, une implication autour des États Généraux de l’Alimentation, l’Opération Solidarité envers les agriculteurs sinistrés lors des intempéries du 13 juin ou encore la formation J’Agis demain pour recruter des responsables.
Sur le dossier “Installation”, dossier phare chez JA, les responsables ont multiplié les rendez-vous avec la Journée du Nouvel installé, le Pass’Installation en partenariat avec Groupama, la Session régionale à l’installation, des interventions en milieu scolaire… Et bien sûr cette liste est loin d’être exhaustive tant les dossiers d’actualités sont nombreux à suivre et à défendre.
La deuxième partie de l’AG était centrée sur le rapport d’orientation intitulé «Autonomie et prévention, deux clés pour mieux gérer les risques en agriculture» (voir HLP du 8 février en page 04), présentation agrémentée par un sketch sur ce thème.

Communiquer plus et mieux
Après lecture de ces rapports, un débat s’est engagé entre les personnalités en tribune et la salle. Aux côtés du Président Anthony Fayolle, on retrouvait le secrétaire général Aymeric Soleilhac, Marion Vedel secrétaire générale de JA Aura, Nicolas Sarthou administrateur national JA, ainsi que Yannick Fialip pour la FDSEA et Michel Chouvier pour la Chambre d’Agriculture, Bernard Meyronneinc représentant le DDT, et les parlementaires Jean-Pierre Vigier député et Laurent Duplomb Sénateur.
Des nombreux échanges, on retiendra des avis convergents autour du besoin de communiquer et surtout communiquer mieux. C’est Nicolas Sarthou qui a ouvert le débat en invitant les jeunes agriculteurs à «être présents sur les réseaux sociaux», pour y affirmer que «nos produits sont bons, qu’on fait bien notre métier, un métier que l’on aime». Et au-delà des réseaux sociaux, les agriculteurs doivent ouvrir leurs portes et inviter leur voisins non agriculteurs à venir voir ce qu’ils font. «Il faut se faire comprendre et être ce que l’on est. Il ne faut pas avoir honte, mais s’arrêter pour expliquer, montrer…».  Et Marion Vedel d’ajouter : «On doit communiquer simplement sur notre métier… Il ne faut pas chercher, comme d’autres…, à faire le buzz mais plutôt poster régulièrement des images positives sur ce que nous faisons». Si l’idée est partagée par la salle, certains s’interrogent sur la manière de comuniquer, sur la pertinence d’images simples sur le métier ou l’intérêt d’images chocs…
Sur les dossiers d’actualités brossés notamment par Anthony Fayolle,  Yannick Fialip et les deux parlementaires, chacun a affirmé la nécessité de voir la concrétisation des conclusions des États Généraux de l’Alimentation et notamment la fixation des prix agricoles en tenant compte des coûts de production. La PAC, les accords commerciaux UE/Mercosur, le dossier “loup”… autant de dossiers sur lesquels le syndicalisme travaille.
En fin de réunion, Nicolas Sarthou a félicité les responsables JA43 pour leur dynamisme et leur implication : «j’aime les JA qui gueulent… mais je préfère ceux qui réfléchissent avant… et c’est le cas en Haute-Loire. Pour moi, le coeur de l’engagement est là». Et de souhaiter à l’assemblée de «rester dynamiques, impliqués à fond et solidaires».
C’est aussi le message du président Anthony Fayolle qui remerciait l’ensemble des adhérents JA, qui par leur présence nombreuse à cette AG, «prouvent aux organisations professionnelles qu’il y a une belle dynamique chez les JA». Il enchainait avec l’AG élective de mardi qui devrait élire un nouveau bureau qui d’ores et déjà connait sa feuille de route : poursuivre la dynamique engagée dans les installations et leur accompagnement, s’intéresser de près à la transmission des exploitations, suivre l’après EGA et les nouvelles règles de la future PAC, et préparer les élections Chambre d’Agriculture de 2019. Et pour tout cela, l’équipe d’Anthony Fayolle va travailler sur la communication auprès des enfants, des adolescents et du grand public. Et de lancer comme un nouveau défi : «on doit construire le syndicalisme de demain» et pour cela, JA43 se veut «exigent, revendicatif mais surtout optimiste».

«Terre de Jim» en Haute-Loire en 2019

C’est avec une certaine fierté que le président des JA 43 Anthony Fayolle a annoncé en toute fin d’assemblée générale, que la Haute-Loire a été retenue pour accueillir la Finale nationale des Championnats de France de Labours en 2019. «Terre de Jim» aura lieu en septembre 2019 sur les terres altiligériennes sur le secteur de Cayres-Pradelles. Il appelait donc à la tribune Laurine Rousset, et deux responsables FDSEA du secteur, qui ont porté cette candidature avec lui et donc contribué largement à ce que cet évènement d’envergure revienne en Haute-Loire.
Le défi est lancé et le travail va commencer pour que ce rendez-vous s’inscrive dans le sillon de l’édition 2006 à Vergezac.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

jean-François Portalier et les associés du Gaec de la Fontaine du Loup à Séneujols.
Passage de témoin entre deux voisins à la ferme et au syndicat agricole
Jean-François Portalier a laissé son exploitation et sa place de délégué cantonal FDSEA à sa voisine Véronique Roux qui s'est…
Prim Holstein au pré
Pourquoi la production laitière en montagne a dévissé ?
Le nombre de producteurs de lait en montagne a baissé en dix ans de 17 à 33 % selon les territoires. Le Cniel appelle à un…
Thomas Julliard agent de remplacement au SR43
"Le Service de Remplacement, c'est une très bonne école"
Thomas Julliard est agent de remplacement au SR43 depuis septembre 2020, et heureux de l'être. Il nous fait part de son…
Des vidéos pour mettre en valeur nos filières agricoles
Dans le cadre de la Semaine de l'Agriculture, les JA de Haute-Loire diffusent des vidéos sur Facebook.
Vache charolaise
La charolaise, une race aux multiples profils
La charolaise est la troisième race allaitante de Haute-Loire mais elle est aussi souvent utilisée en croisement sur d'autres…
Jacques Chazalet, Président du Sommet
Sommet de l'Elevage, une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne