Aller au contenu principal

PAROLES DE JEUNE

Lait et rugby : les deux passions de Mathieu.

Mathieu Jouve, un jeune éleveur passionné par son métier.

A bientôt 21 ans, Mathieu Jouve est installé seul sur une exploitation laitière de 25 vaches pour un quota de 220 000 L de lait sur la commune de Siaugues Sainte-Marie. En janvier 2012, le jeune homme passionné d’élevage a repris la ferme de son père lorsque ce dernier a pris sa retraite. Mais, comme il le précise : «ce n’est pas le matériel qui ma donné envie de faire ce métier, c’est l’amour des bêtes». Issu d’une famille d’agriculteurs, Mathieu a toujours vécu au contact des animaux. A l’âge de 14 ans, il s’occupait déjà de l’élevage des génisses et de la reproduction sur l’exploitation de son père Yves. «A l’époque je faisais des essais «génétiques» sur des lots de génisses dans le but de sortir des animaux de qualité. Et c’est ce qui m’a donné l’envie de m’installer».
Mathieu Jouve est épanoui. Chaque jour lorsqu’il arrive sur sa ferme, il admire le magnifique cadre de vie dans lequel il travaille, avant de s’atteler à la tâche...

Manque de surfaces
La seule ombre au tableau concerne le manque de surfaces. Ses 33 ha de SAU ne lui permettent pas d’être autosuffisant en fourrages et l’obligent à acheter à l’extérieur, ce qui affaiblit la trésorerie de son exploitation. «Je suis à la recherche d’une quinzaine d’hectares, mais c’est très difficile d’en trouver dans le secteur» explique-t-il avec une certaine inquiétude car l’évolution de sa ferme est entièrement conditionnée à ce problème. «Si un jour j’arrive à trouver des hectares supplémentaires, alors seulement je pourrai envisager de changer ma machine à traire (une 2x4 sans décrochage automatique)».
L’agriculture n’est pas le seul univers de Mathieu. Le jeune homme pratique le rugby depuis 8 ans et il a bien l’intention de continuer. Membre de l’Ovale Club du Gévaudan à Saugues, Mathieu joue (en demi de mêlée) presque tous les dimanches, de septembre à mai. «Le sport permet de se maintenir en forme et de se vider la tête tout en étant en contact avec des personnes qui ne sont pas du milieu agricole. Mes copains travaillent à l’ONF, dans des entreprises locales ; et je m’aperçois, qu’en tant qu’éleveur, j’arrive davantage à me libérer du temps (en semaine) comparé à eux. Par contre, mes copains ne travaillent pas le week-end...».
Mathieu apprécie l’esprit d’équipe et de famille qui règne au sein de son club de rugby et les samedis soir, c’est avec plaisir qu’il rejoint son groupe de rugbymen pour passer quelques soirées festives.
Très attaché à sa famille, Mathieu fait toujours en sorte de rendre une petite visite à chacun de ses 13 neveux et nièces lors de leurs activités sportives, sans oublier sa petite-amie, Morgane lors de ses matchs de hand-ball. 

En projet : enseigner le rugby
Ce passionné de rugby envisage, dans un futur lointain, de passer un diplôme d’entraîneur en vue d’enseigner sa discipline au sein de l’école de rugby du Val d’Allier de Saugues-Langeac. «J’ai envie de transmettre ce que j’ai appris à ces jeunes qui nous regardent jouer le dimanche».
Pour rester dans les projets, Mathieu ne se montre pas opposé à la prise de responsabilité au sein d’un organisme agricole, mais à une condition : «de ne prendre qu’une seule responsabilité et de s’y consacrer à fond».


Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

L'Association Chien de Troupeau 43 présente son événement estival : la finale nationale de chiens de troupeaux sur bovins le 14 août à Chaspuzac.
21 duos maîtres-chiens en compétition le 14 août à Loudes
Les meilleurs duos maîtres - chiens de France s'affronteront à Chaspuzac sur le site de l'aérodrome de Loudes le dimanche 14 août…
Culture dérobée : avoine.
Semis des dérobées d’automne : attendons la pluie !
Pour compenser une partie des déficits fourragers, on peut envisager le semis de dérobées mais si, et seulement si, il pleut…
Sécheresse sur maïs.
Un constat accablant, une situation inquiétante
Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de…
Tonne à eau dans un pâturage.
FDSEA et JA sont sur le front…
FDSEA et JA suivent la situation au jour le jour et interviennent auprès de l'administration pour trouver des solutions.
Maïs à floraison impacté par la sécheresse.
Les maïs mal fécondés doivent être ensilés
Manque de pluie et températures élevées confrontent de nombreuses parcelles de maïs au stress hydrique et thermique. Les…
Présentation La Route de la Lentille 2022
54 attelages ont rendez-vous ce week-end à St Christophe sur la Route de la Lentille

La 7ème édition de la Route de la Lentille empruntera les chemins du Plateau du Devès, les 5, 6 et 7 août.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne