Aller au contenu principal

PAROLES DE JEUNE

Lait et rugby : les deux passions de Mathieu.

Mathieu Jouve, un jeune éleveur passionné par son métier.

A bientôt 21 ans, Mathieu Jouve est installé seul sur une exploitation laitière de 25 vaches pour un quota de 220 000 L de lait sur la commune de Siaugues Sainte-Marie. En janvier 2012, le jeune homme passionné d’élevage a repris la ferme de son père lorsque ce dernier a pris sa retraite. Mais, comme il le précise : «ce n’est pas le matériel qui ma donné envie de faire ce métier, c’est l’amour des bêtes». Issu d’une famille d’agriculteurs, Mathieu a toujours vécu au contact des animaux. A l’âge de 14 ans, il s’occupait déjà de l’élevage des génisses et de la reproduction sur l’exploitation de son père Yves. «A l’époque je faisais des essais «génétiques» sur des lots de génisses dans le but de sortir des animaux de qualité. Et c’est ce qui m’a donné l’envie de m’installer».
Mathieu Jouve est épanoui. Chaque jour lorsqu’il arrive sur sa ferme, il admire le magnifique cadre de vie dans lequel il travaille, avant de s’atteler à la tâche...

Manque de surfaces
La seule ombre au tableau concerne le manque de surfaces. Ses 33 ha de SAU ne lui permettent pas d’être autosuffisant en fourrages et l’obligent à acheter à l’extérieur, ce qui affaiblit la trésorerie de son exploitation. «Je suis à la recherche d’une quinzaine d’hectares, mais c’est très difficile d’en trouver dans le secteur» explique-t-il avec une certaine inquiétude car l’évolution de sa ferme est entièrement conditionnée à ce problème. «Si un jour j’arrive à trouver des hectares supplémentaires, alors seulement je pourrai envisager de changer ma machine à traire (une 2x4 sans décrochage automatique)».
L’agriculture n’est pas le seul univers de Mathieu. Le jeune homme pratique le rugby depuis 8 ans et il a bien l’intention de continuer. Membre de l’Ovale Club du Gévaudan à Saugues, Mathieu joue (en demi de mêlée) presque tous les dimanches, de septembre à mai. «Le sport permet de se maintenir en forme et de se vider la tête tout en étant en contact avec des personnes qui ne sont pas du milieu agricole. Mes copains travaillent à l’ONF, dans des entreprises locales ; et je m’aperçois, qu’en tant qu’éleveur, j’arrive davantage à me libérer du temps (en semaine) comparé à eux. Par contre, mes copains ne travaillent pas le week-end...».
Mathieu apprécie l’esprit d’équipe et de famille qui règne au sein de son club de rugby et les samedis soir, c’est avec plaisir qu’il rejoint son groupe de rugbymen pour passer quelques soirées festives.
Très attaché à sa famille, Mathieu fait toujours en sorte de rendre une petite visite à chacun de ses 13 neveux et nièces lors de leurs activités sportives, sans oublier sa petite-amie, Morgane lors de ses matchs de hand-ball. 

En projet : enseigner le rugby
Ce passionné de rugby envisage, dans un futur lointain, de passer un diplôme d’entraîneur en vue d’enseigner sa discipline au sein de l’école de rugby du Val d’Allier de Saugues-Langeac. «J’ai envie de transmettre ce que j’ai appris à ces jeunes qui nous regardent jouer le dimanche».
Pour rester dans les projets, Mathieu ne se montre pas opposé à la prise de responsabilité au sein d’un organisme agricole, mais à une condition : «de ne prendre qu’une seule responsabilité et de s’y consacrer à fond».


Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne