Aller au contenu principal

Interview
"Nous nous apprêtons à dévoiler notre nouveau parcours jeune à l'occasion de nos assemblées de section"

Alors que les assemblées de section de la coopérative XR Repro démarrent dans quelques jours, nous donnons la parole à sa présidente, Virginie Garnier, agricultrice à Lissac.

Virginie Garnier, présidente de la coopérative XR Repro et agricultrice à Lissac.

Vous avez pris la présidence de la coopérative en mars 2021, quel bilan tirez-vous de ces 9 mois de responsabilité ?

Virginie Garnier : Ces premiers mois se sont déroulés comme nous l'avions prévu, c'est à dire dans la continuité du travail en- gagé jusqu'alors. Nous avons mis l'accent sur l'accueil des jeunes installés et nous nous apprêtons à dévoiler notre nouveau "par- cours jeune" à l'occasion de nos assemblées de section qui démarrent dans le courant du mois de janvier. A travers ce nouveau dispositif, nous avons repensé l'accueil de nos jeunes adhérents.

Jusqu'à présent, les jeunes en cours d'installation se voyaient offrir un bon d'achat de 100€ sur certains de nos services. Désormais, nous leur proposons une formule différente que l'on espère plus en adéquation avec leur besoin. Nous n'en dirons pas plus car je souhaite que les adhérents découvrent eux-mêmes cette nouveauté lors de nos réunions de section.

Quel bilan dressez-vous pour la coopérative en 2021 ?

Virginie Garnier : Du point de vue financier, XR Repro termine l'année 2021 à l'équilibre, cela faisait partie des objectifs que je m'étais fixés. Si l'activité historique centrée sur l'IA (Insémination artificielle) a légèrement baissé, on note une progression marquée dans les services innovants (Echographies "aptitude" et écho "avant IA", génotypage et monitoring). Quant à la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, elle a été très bien gérée dans notre coopérative. Très peu de nos salariés ont été touchés et nos activités se sont poursuivies de façon habituelle.

Cette année, les assemblées de section de votre coopérative se dérouleront en distanciel, pourquoi ce choix ?

Virginie Garnier : Lorsque nous nous sommes réunis début décembre, nous avons pris la décision de changer l’organisation pour passer de réunions physiques à des réunions à distance comme l'an dernier. Or dans le contexte sanitaire actuel, je crois que c'est une sage décision qui permettra de protéger nos adhérents et nos salariés qui assistent à ces réunions. Au total nous organisons 6 assemblées pour les 8 sections de notre coopérative (1 par territoire) et nous avons regroupé deux sections ; ainsi en Haute-Loire, sur le territoire des plateaux, les sections plateau nord et plateau Sud ont été regroupées en une seule assemblée (le 20 janvier). L'ordre du jour de ces assemblées de section est par ailleurs un peu modifié ; ces temps d'échanges en distanciel feront jour sur le bilan d'activité 2021, les comptes, les projets de la coopérative et le nouveau parcours jeune, mais ne permettront malheureusement pas de se retrouver comme prévu initialement sur des exploitations en deuxième partie de journée. Ces visites de fermes, qui consistaient à montrer tout l'intérêt technique et économique de nos services XR Performa, seront reprogrammées dès que la situation nous le permettra sur chacun des territoires. Ces temps de rencontre avec nos adhérents sont importants, et d'autant plus pour moi, en tant que nouvelle présidente...

Quelles sont les priorités d'action de la coopérative pour 2022 ?

Virginie Garnier : Cette année on va beaucoup parler du parcours jeune, un dispositif qui sera d'ailleurs évolutif dans le temps et modulable. Dans le cadre de nos orientations stratégiques, on retrouve le développement du résultat des exploitations, la sécurité au travail de nos adhérents et de nos salariés, on parlera aussi d'ancrage dans le territoire et de maillage du territoire, une valeur très importante pour nous, et de dynamique-innovation et de fidélisation. Cette année, nous allons renforcer notre programme de fidélisation en allouant 100 000 euros supplémentaires à "MyXR Win" ; chaque adhérent, en fonction de son chiffre d'affaires total et de son chiffre d'affaires à la vache inséminable reçoit des papillons (points de délité) qu'il peut utiliser sur le catalogue fourni par la coopérative.

Quelles prochaines grandes évolutions se dessinent au niveau national dans le domaine de la génétique ?

Virginie Garnier : Cette année un nouvel ISU (Index Synthèse Unique) va être mis en place en montbéliard ; cette réforme devrait engendrer d'importantes évolutions dans l'évaluation des bovins. Enfin, 2022 sera aussi l'année du Single Step, une nouvelle méthode d'évaluation génétique des reproducteurs. Notre coopérative suivra bien entendu de près toutes ces évolutions.

Lorsque vous avez pris la présidence d'XR Repro, vous avez souhaité intégrer au plan de développement 3 sujets : l'optimisation-gestion des données des élevages ; l'enjeu environnemental ; le bien-être et la sécurité au travail. Est-ce toujours d'actualité ?

Virginie Garnier : Oui bien sûr. Le bien-être et la sécurité au travail nous tiennent à cœur, on s'y intéresse de près au quotidien en organisant des formations notamment, d'ailleurs le thème de notre assemblée générale 2022 (programmée pour le 11 mars à Yssingeaux) sera centré sur le bien-être de l'éleveur. XR Repro a beaucoup investi dans son système informatique et elle entend poursuivre dans ce domaine en vue de gérer au mieux les données des élevages adhérents.


 


 

 


 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Génisses limousines mangeant du foin au cornadis.
Mesure alimentation animale du plan de résilience : préparez-vous !
L’ouverture du téléservice permettant de demander la mesure « alimentation animale » pourrait débuter à partir de la 2ème…
Les éleveurs constatent un regain d'activité chez les vautours et les corbeaux autour des exploitations. Ici Cédric Lin avec son troupeau de Bizet.
L'agnelage : période critique en présence de vautours et de corbeaux
Les agnelages de printemps attirent les vautours et les corbeaux dans les pâturages. Deux exploitations de Haute-Loire déplorent…
Les fruits et légumes restent des produits clés sur  le marché bio, notamment en magasins spécialisés  et dans la région AuRA.
Les bons résultats des Fruits rouges des Monts du Velay
Regroupant des producteurs de Haute-Loire et d’Ardèche, le GIE Fruits rouges des Monts du Velay affiche de bons résultats sur la…
Annonce légale
Une annonce légale à diffuser ?
Vous souhaitez diffuser une annonce légale dans le département de la Haute-Loire, déposez-la directement sur la Haute Loire…
Étienne Liautaud et Laurent Beraud.
Étienne Liautaud remplace Laurent Beraud à la présidence du groupement
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy s'est réuni le 6 mai à St Christophe/Dolaison. À l'ordre du jour : bilan…
Narcisse, de Richard Tholance est championne laitière Abondance.
Narcisse, Nikita et Myosotis, les grandes championnes laitières
Le week-end dernier, 23 et 24 avril, la 7ème édition des Journées Laitières de Haute-Loire, organisée par la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne