Aller au contenu principal

Miss Montbéliarde : En 2017, le concours «Miss Montbéliarde» fête son 20ème anniversaire

Le 26 mars 2017, pour fêter l’anniversaire du concours, le syndicat Montbéliard souhaite l’ouvrir à une centaine de primipares de Haute-Loire.

Le syndicat a motivé les troupes d’inséminateurs et conseillers pour faire de la Miss 2017 un succès.

«Voilà 20 ans que la manifestation Miss Montbéliarde a vu le jour. C’était à Vals en 1998 sur une idée de Jean Garnier» indique Patrice Boit, animateur du syndicat Montbéliard.«À travers ce concours calqué sur celui des Miss France, l’objectif était à l’époque d’encourager l’élevage de génisses dans notre département» explique Jean-Claude Rolly, éleveur sur le Gaec du Pivert (St Pal en Chalencon) et président du syndicat montbéliard depuis avril dernier.Depuis, la miss Montbéliarde a fait du chemin, dans son propre département comme à l’extérieur (le concours a fait des émules dans le Cantal, en Lozère, dans le Puy-de-Dôme, les Savoies...).En 2017, le concours Miss Montbéliarde célèbrera sa 20eme année d’existence et le syndicat compte bien fêter l’évènement dignement en doublant le nombre de génisses candidates à la «Miss Montbéliarde 2017».Pour atteindre l’objectif de 100 génisses, chiffre qui avait déjà été atteint en 2007 lors du 10ème anniversaire du concours, le syndicat compte sur la motivation de tous : administrateurs du syndicat, inséminateurs, conseillers en élevage lait et éleveurs de montbéliardes. Il revient désormais à chacun de s’investir pour la réussite de cette 20ème édition.Le 25 novembre, le conseil d’administration du syndicat avait rassemblé inséminateurs et conseillers pour leur présenter les grands objectifs du concours 2017.«Montrons que malgré la crise, nous sommes capables de nous mobiliser. Montrons que les montbéliardes de Haute-Loire n’ont rien à envier aux montbéliardes du berceau. Ensemble faisons en sorte de mobiliser les éleveurs de sa zone. Certaines régions du département sont moins présentes (brivadois, Saugues, grand Est). Pourtant dans beaucoup d’exploitations, il y a sûrement une primipare pour participer à la Miss» a indiqué Jean-Claude Rolly. Pour motiver les troupes d’éleveurs de montbéliardes du département, des visites d’élevages adhérents au service élaboré de l’OS seront organisées courant janvier dans le département, pour partir à la recherche de candidates potentielles.D’autre part, le syndicat compte aborder la thématique de la présentation d’un animal en vue de participer à un concours, lors de son assemblée générale le 27 janvier 2017 prochain. «100 génisses issues de 100 élevages pour la miss 2017, c’est faisable, mais il faut s’y prendre dès maintenant» ont indiqué les membres du conseil d’administration du syndicat.

Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne