Aller au contenu principal

Après la grande manifestation du 16 septembre à Clermont
Michel Barnier promet de défendre un rééquilibrage des soutiens

Faisant suite à la manifestation d'envergure du 16 septembre à Clermont Ferrand, le Ministre de l'Agriculture a reçu, ce mercredi 24 septembre au matin, les représentants des agriculteurs du Massif Central accompagnés de Jean Michel Lemétayer président de la FNSEA, et des 3 ministres auvergnats, Laurent Wauquiez, Brice Hortefeux et Alain Marleix. Les professionnels sont ressortis de cet entretien satisfaits, ayant obtenu l'appui de Michel Barnier et de la FNSEA pour défendre les éleveurs des zones difficiles. Ils restent néanmoins mobilisés car la route est encore longue d'ici 2010.

De gauche à droite : Jean-Julien Deygas, Laurent Wauquiez, (cachés Michel Queille, Patrick Bénézit),
Alain Marleix, Jacques Chazalet, Michel Barnier, Jean Michel Lemétayer et Brice Hortefeux.

La grande manifestation du 16 septembre dernier à Clermont Ferrand semble porter ses fruits. Depuis cette date, de multiples rencontres entre les représentants du gouvernement et ceux de la profession ont permis d’appuyer les revendications des éleveurs du Massif Central.
Ce matin même, mercredi 24 septembre, deux réunions de travail ont abouti sur des avancées significatives. Jean Julien Deygas président des JA de Haute-Loire est relativement satisfait : “Nous avons obtenu le soutien du Ministre de l’Agriculture mais aussi du Président de la FNSEA. Nos responsables nationaux, FNSEA et JA, ont pris en considération l’ampleur de la manifestation du 16 septembre, et compris qu’une réorientation des soutiens était incontournable”.
À cette réunion au Ministère qui s’est tenue à la demande de la profession, étaient présents, Michel Barnier, les 3 ministres de notre région, à savoir, Alain Marleix du Cantal, Brice Hortefeux du Puy de Dôme et Laurent Wauquiez de la Haute-Loire, et pour l’agriculture Jean Michel Lemétayer président de la FNSEA, Jacques Chazalet président de la FRSEA Massif, Michel Queille président des JA Massif, Patrick Bénézit président du Berceau des races à viandes du Massif et Jean-Julien Deygas.

Réorientation des soutiens
Jean-Julien nous rapporte les 2 points principaux qui ressortent de cet entretien et qui vont dans le sens des attentes des agriculteurs du Massif Central. “La priorité des priorités, c’est le bilan de santé de la PAC. Et dans ce cadre, il faudra bien prendre à certains pour donner à d’autres. C’est donc inévitable, il faut réorienter les soutiens vers l’élevage. Le Ministre l’a bien compris. Il nous a assuré de défendre à Bruxelles ce rééquilibrage. Son slogan, c’est “produire plus, mieux et partout”, et il va complètement dans notre sens. Concrètement, la réorientation des soutiens passe par 3 axes : une prime à l’herbe, un soutien à la production laitière en zones difficiles et à la production ovine. Pour ces mesures l’échéance est au 1er janvier 2010”.
Jacques Chazalet précise : “Le Ministre de l’Agriculture a bien entendu le message des éleveurs. Il se dit confiant et il a le soutien des 3 ministres auvergnats et de la FNSEA”.

Plan d’urgence
Outre les mesures dans le cadre de la PAC, les professionnels ont obtenu de la part du Ministre la volonté de mettre en place un plan d’urgence, plan d’accompagnement pour aider les productions en crise et apporter une aide transitoire et conjoncturelle. Jacques Chazalet et Jean-Julien Deygas ont bien noté “cette volonté de mettre en place des mesures pour des exonérations de charges et ce dès 2009”.
Les 3 ministres de notre région, ont eu une réunion de travail avec le Ministre de l’Agriculture Michel Barnier, avant la rencontre avec la profession. Lors de cette reunion, ils ont fortement relayé les attentes des agriculteurs du Massif Central. Laurent Wauquiez précise : “Lors de cette rencontre le “pack auvergnat“ a alerté le Ministre sur la situation de l’agriculture de notre région et notamment sur l’évolution des 3 productions principales, le lait, la viande et les ovin ; situation qui nécessite une meilleure répartition des aides afin d’apporter un soutien à l’élevage. Nous avons aussi insisté sur l’évolution des revenus des éleveurs très défavorable sur notre secteur. ”.
Le Ministre de l’Emploi a également abordé un autre problème qui pèse sur l’agriculture, c’est la remise en cause par la Direction de la Concurrence de la Consommation et de la répression des fraudes des accords sur la fixation du prix du lait au sein des Interprofessions. “Cette remise en cause est innacceptable car cela risque de conduire à un grave désordre sur le prix du lait”.
De cette réunion, les professionnels régionaux et nationaux sortent satisfaits. Ils restent néanmoins mobilisés parce que la route est encore longue avant 2010.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne