Aller au contenu principal

Elevage
L'innovation toujours dans l'ADN de la coopérative XR Repro

En janvier, la coopérative XR Repro organise ses assemblées de section en distanciel. Le 20 janvier, c'était au tour du territoire des Plateaux nord et sud qui concerne directement la Haute-Loire.

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, la coopérative XR Repro tient cette année ses assemblées de section en distanciel. Sur cette photo : Virginie Garnier et Julien Segalen.

Nouvelle présidente de la coopérative XR Repro depuis moins d'un an, Virginie Garnier a ouvert ce 20 janvier l'assemblée de section dédiée au territoire des Plateaux nord et sud. Crise sanitaire oblige, ce temps d'échanges privilégiés avec les adhérents était proposé sous la forme digitale, au grand regret de la présidente qui aurait aimé pouvoir se déplacer sur chacun des territoires et ainsi faire plus ample connaissance avec l'ensemble des adhérents. Elle précise par ailleurs que les visites d'exploitation habituelle- ment couplées à ces assemblées de section seront reprogrammées dès que la situation sanitaire le permettra.
Ces réunions de sections permettent en premier lieu de dresser le bilan de l'activité 2020-2021 de la coopérative et du territoire concerné (voir dans cette page). Emmanuelle Mariani, responsable développement et innovation et le directeur général Julien Segalen ont livré les principaux chiffres clés.
L'activité XR Performa affiche une baisse des inséminations avec 140 725 IAP (soit -2,2%) et 224 851 IA totales. Il s'agit d'une baisse d'activité comparable à celle observée en France avec -1,9%. La coopérative a travaillé avec 5 423 éleveurs adhérents. Si les IA bovines sont en légère baisse, d'autres activités affichent de belles progressions ; c'est justement le cas des Echos Aptitude (+12,8%), des Echos JIA (jour de l'IA +19,2%) et des Echos Constats (+ 1,2%). XR Repro assure environ 7 000 synchronisations des chaleurs chaque année avec une baisse de -5% sur cette campagne. Les IA profondes Xtremia sont en léger recul (-6%). En caprin, l'activité insémination de la coopérative se maintient avec 6 479 IA (+1%) et la coopérative est intervenue dans 365 élevages (+2%). Dans cette espèce, le nombre d'échographies totales continue de progresser avec 58 000 échos tandis que les échos de gestation stagnent, en lien avec les gestations longues.

Fort développement du génotypage

Sur cet exercice, l'activité XR Créa est marquée par un fort développement du génotypage (+34%) en raison de l'évolution du service élaboré et de l'aide de 5 euros par génotypage qui a contribué à motiver de nouveaux éleveurs à s'engager dans cette voie ; Julien Segalen a confirrmé que cette aide serait reconduite cette année. 47% des doses se font en croisement, 41% en bovins lait et 12% en bovins viande. Les doses sexées en montbéliarde (+4% sur l'exercice) ont un taux de pénétration/IAP de 47% contre 36% pour la race Prim'Holstein (+10% sur l'exercice). L'activité XR Optima a che une progression de +6,8% portée par le dynamisme d'Ôpti Menu (minéralisation et diététique) et Ôpti Bonheur (confort et e cience en élevage) ; Ôpti soin (hygiène) étant en légère diminution. Enfin dernière activité de la coopérative, XR Academia, dans le domaine de la formation. Destinées aux éleveurs, ces formations Vivéa ont augmenté de +200% en 2 ans ; la coopérative devrait bientôt être dotée d'une certification Qualicert.

Innover l'avenir

Face à la baisse régulière du nombre d'éleveurs et d'inséminations, qui reste le cœur de métier de XR Repro, la coopérative entend évoluer pour perdurer dans le temps. "La fusion entreprise il y a quelques années se termine au- jourd'hui. Désormais nous nous recentrons davantage sur le développement de nos services pour les rendre plus compétitifs" a signalé Virginie Garnier lors de la présentation des orientations stratégiques de la coopérative toujours très axées sur l'innovation. Il s'agit de "continuer d'innover la performance des exploitations, continuer d'innover la culture du bien-être et continuer d'innover l'avenir". En 2022, elle s'appliquera à prouver la pertinence et l'efficience des o res XR Performa au travers de 8 journées techniques qui se dé- rouleront prochainement dans les sections.

Pour répondre aux attentes des éleveurs en matière de génétique, la présidente a annoncé l'arrivée d'une nouvelle offre de services XR Créa en 2023.

La coopérative souhaite investir dans l'informatique en vue de proposer "des outils plus ergonomes, plus faciles à utiliser et davantage en connexion avec les éleveurs, en particulier les plus jeunes".

Bien-être des personnes

S'appuyant sur une commission "sécurité" en place depuis septembre 2021, Virginie Garnier souhaite continuer "à innover la culture du bien-être, des animaux, des hommes et des femmes sur nos exploitations. Le bien-être, qui est un axe central de notre stratégie, sera d'ailleurs le thème de notre assemblée générale programmée le 11 mars prochain à Yssingeaux".

Enfin, la coopérative XR Repro tient à rester au fait des attentes de la jeune génération d'éleveurs, en leur proposant un nouveau parcours (voir encadré) dénommé "XR ∞ (in ni)" car "la vie est un éternel recommencement et que nous nous devons de construire le futur pour accompagner les jeunes générations et passer le relais" a expliqué la présidente.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Nicolas et Lise Russier avec Florent Gagne, conseiller énergies renouvelables à la Chambre d'agriculture (à gauche sur la photo).
Pas de bâtiment sans panneaux photovoltaïques !
Au Gaec Salers et Bol d'Air, l'énergie photovoltaïque tient une place très importante. Deux centrales (100 kWc et 190 kWc) sont…
Ici en compagnie de Maurice Imbert, Jérôme Ambert élève 300 brebis sur 70 ha et commercialise ses agneaux  au marché de Saugues.
2 brebis et 1 agneau dévorés : le loup a laissé des traces à St Jean de Nay
Le loup a encore frappé, cette fois-ci sur la commune de St Jean de Nay, en plein cœur du département. L'éleveur, totalement…
Les différents ateliers ont capté l'attention des visiteurs venus nombreux.
La prairie et l'autonomie fourragère au centre de la journée Innov'Action
À Lapte au Gaec Les Aulanais, une centaine d'agriculteurs et de nombreux étudiants ont participé à une journée technique autour…
Sécheresse et application de la loi Ega : le ministre attendu de pied ferme au Sommet
Alors que la décapitalisation du cheptel s’accélère dans des proportions inquiétantes, les éleveurs du berceau des races à viande…
La table ronde était animée par l'agence Excepto, société qui édite votre journal la Haute-Loire Paysanne.
Congrès FNO : "La contractualisation donne des perspectives d'avenir à notre métier"
Cinq intervenants ont débattu sur l'application, en filière ovine, de la contractualisation rendue obligatoire par la loi Egalim…
Louis Merle avec son taureau Montrésor qui défilera bientôt à Cournon.
L'élevage Merle en pleins préparatifs du National Charolais à Cournon
A St Maurice de Lignon, les associés du Gaec Élevage Merle se préparent à participer au concours national Charolais organisé dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne