Aller au contenu principal

Élections Ch.d’Agriculture/installations
Les Organisations Professionnelles sur la route des porteurs de projets agricoles

Suivons un jeune qui souhaite s’installer en agriculture en Haute-Loire, étape par étape.

Au Point Info Installation, Véronique Cheminet reçoit tous les porteurs de projets qui souhaitent s’installer en agriculture en Haute-Loire.

L’installation en agriculture est la pièce maîtresse sur laquelle s’appuie le projet développé par les responsables FDSEA et JA, dans le cadre des prochaines élections à la Chambre d’Agriculture. Permettre à des jeunes, ou moins jeunes, de créer ou de développer leur exploitation est au coeur des préoccupations du syndicalisme majoritaire et en particulier des JA. C’est pourquoi, le «dispositif d’accompagnement à l’installation», est là pour permettre aux porteurs de projets de suivre le parcours depuis l’obtention du diplôme jusqu’à l’installation, en passant par les multiples étapes incontournables. Pour mieux appréhender ce parcours et mettre en évidence les grandes échéances, suivons un jeune agriculteur.

En route vers mon rêve…
J’ai 20 ans, je suis fils d’agriculteur, je sors d’un centre de formation avec un Bac Pro en poche, je rêve de devenir agriculteur et j’ai déjà un projet dans la tête. Je me lance dans l’aventure… Par où commencer ?
La première étape est de trouver où m’adresser pour m’informer sur les formalités à accomplir pour mettre en oeuvre mon projet. Pour cela, un guichet unique, le Point Info Installation va pouvoir m’informer, m’écouter, répondre à mes questions et m’orienter. Sur le département, c’est Véronique Cheminet qui me reçoit à l’immeuble interconsulaire, au 2ème étage. Elle me présente le schéma général du parcours à l’installation avec ses différentes étapes et les interlocuteurs avec lesquels je vais avancer dans mon dossier. «Il faut compter 1 an pour réaliser toutes les phases nécessaires à l’installation» m’informe-t-elle.
Véronique me remet un document, l’auto diagnostic, document destiné à présenter et organiser ma réflexion autour de mon projet d’installation. Ce document se présente en 6 parties que je devrai renseigner avant de le retourner au Point Info Installation. Pour ce qui est de mon état-civil, mes formations, stages et expériences professionnelles, rien de compliqué. Viennent ensuite mes motivations et mon pré-projet ; là aussi j’y ai beaucoup réfléchi et depuis longtemps, c’est donc assez facile. On entre ensuite sur une partie un peu plus complexe sur laquelle j’aurai peut-être besoin de quelques appuis ou conseils, c’est la partie viabilité et vivabilité de mon projet. Pour cela, pas de panique, je pourrai par la suite, prendre contact avec les services compétents au sein des différentes Organisations Professionnelles Agricoles selon les informations communiquées par   Véronique Cheminet. Pour des questions techniques, je me tourne vers la Chambre d’Agriculture et ses services spécialisés, pour des questions économiques je m’adresserai à CERFRANCE Haute-Loire, sur les aspects juridiques je verrai avec CERFRANCE ou la Chambre d’Agriculture, j’aborderai les questions sociales et notamment de statuts avec la MSA Auvergne… Pour chacune de mes interrogations, je sais qu’il existe une structure à même de m’apporter des éclaircissements et ainsi je peux progresser dans l’élaboration de mon auto diagnostic.
En conclusion de ce document, j’aborde les aspects administratifs et réglementaires, les éléments de gestion, et mon objectif de vie dans 5 ans. «Grâce à cet auto-diagnostic, je réalise vraiment la portée de mon projet, ses contraintes et ses atouts, et je visualise bien ce vers quoi je m’engage» témoigne Sylvain un jeune qui vient de s’installer.
Je renvoie mon auto-diagnostic renseigné au Point info Installation. Véronique propse ensuite des rendez-vous avec les conseillères PPP (Plan de professionnalisation Personnalisé) à la Chambre d’Agriculture, à savoir Josiane Méjean, Floralie Martin ou Catherine Bapt. L’une d’entre elles sera ma référente. Lors d’un entretien, nous faisons une analyse de compétences et une analyse du projet, et nous construisons un Plan de formation destiné à acquérir les compétences nécessaires. Tout en suivant ce plan de formation, je vais élaborer mon Plan de Développement de l’Exploitation avec l’aide des techniciens Chambre d’Agriculture, d’un conseiller de gestion CERFRANCE, d’un juriste… et je vais procéder à plusieurs formalités (dont certaines incontournables) : inscription au répertoire à l’installation, rencontre avec les propriétaires de terrains, demande d’autorisation d’exploiter, rencontre avec les banques…
Mes stages finis, mes formalités accomplies, je reviens vers les conseillères PPP avant que mon dossier passe en CDOA (Commission Départementale d’Orientation Agricole). Mais, ce n’est pas fini. Après la décision préfectorale je ne suis pas encore installé… je dois m’occuper des documents de mutations MSA, des baux, des transferts de droits à produire, je passerai ensuite au Centre de Formalités des Entreprises avant que la DDT me délivre un certificat de conformité et que la Dotation Jeunes Agriculteurs me soit versée et les prêts JA débloqués.
«Le parcours aura été long. Mais grâce à l’appui de tous les intervenants à chaque étape, j’ai pu mûrir mon projet et l’affiner pour finalement m’installer. Mon rêve devient réalité. Je suis agriculteur».

Point Info Installation
0 800 845 453
ou
04 71 09 10 79

Au service des porteurs de projets en agriculture


Un porteur de projets désireux de s’installer en agriculture en Haute-Loire n’est pas seul. Tout au long de son parcours, il pourra s’appuyer sur les conseils de personnes spécialisées dans tous les domaines en lien avec l’agriculture.
Pour en savoir plus sur ce parcours à l’installation et sur les contacts, voici un pense-bête non exhaustif.
. Des sites internet :
www.sinstaller-en-massif-central.com
www.installagri.net
ww.repertoireinstallation.com
www.jeunesagriculteurs43.com
. le Point Info Installation (PII) :
En Haute-Loire, les Jeunes Agriculteurs et la Chambre d’Agriculture, sont les partenaires principaux dans l’installation agricole. Depuis 1995, ils œuvrent politiquement et techniquement à la mise en place des actions d’accompagnement des porteurs de projet et à la professionnalisation des accompagnateurs.
Le Point Info Installation de Haute-Loire a vu le jour en octobre 1999. C’est avec près de 10 ans d’expérience et de savoir-faire que les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire ont été labellisés par le prefet en 2009, en tant que structure porteuse du Point Info Installation. Le Point Info Installation (PII) a pour missions d’accueillir, informer et orienter tous les candidats qui projettent de s’installer à court ou moyen terme en agriculture.
Il donne les toutes premières informations.
Contact : Véronique Cheminet
Immeuble interconsulaire - 2ème étage - 16 Bd Bertrand - BP 90063
43000 Le Puy en Velay
Tel : 0 800 845 453 ou 04 71 09 10 79 - mail : pii43@reussir.tm.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne