Aller au contenu principal

Concours
Les orages n'ont pas découragé maîtres et chiens, ni le public

Dimanche 14 août à Loudes, avait lieu la Finale nationale du Championnat de France de chien de troupeau sur bovins, avec 21 finalistes au départ.

Le troupeau avance tranquillement sous l'oeil du chien.

Très attendue depuis ce printemps, la pluie s'est invitée dimanche 14 août en Haute-Loire, venant perturber la Finale nationale du Championnat de France de Chiens de troupeau qui se déroulait à Loudes sur des terrains situés aux abords de l'aérodrome.

Trop heureux de voir enfin de l'eau ruisseler sur les terres assoiffées et les températures caniculaires redescendre, les organisateurs de l'association Chien de Troupeau 43, les responsables nationaux, les candidats comme le public, tous étaient au rendez-vous pour une journée conviviale qui met en avant le travail qui réunit le chien et son maître.

21 concurrents

Ils étaient 21 concurrents issus des 7 qualificatifs préalablement organisés en France, à se présenter ce dimanche sur le parcours. Le concours consiste pour le maître à guider son compagnon à 4 pattes pour aller chercher un troupeau de quelques génisses au bout du terrain, le ramener et le stabiliser dans un cercle, puis le conduire et l'amener à passer entre des barrières et dans un couloir pour enfin réussir à faire monter toutes les bêtes dans une bétaillère, le tout en un temps donné, moins de 25 minutes.

Joël Ballet et Dominique Roux les 2 juges, expliquent qu'ils doivent prendre en compte le duo chien-maître, la capacité du chien à obéir aux ordres et à s'imposer sur les animaux, le respect du parcours et le respect des animaux. Les conditions climatiques n'ont, a priori, pas gêné les concurrents, même s'il est plus agréable de travailler avec le soleil. "Au contraire même, les chiens craignent davantage les fortes chaleurs que la pluie" confie Dominique Roux.

À l'issue des épreuves, c'est le duo originaire de Haute-Saône, Nicolas Blanc et son chien Ixos, qui ont remporté cette finale 2022. Quant à nos représentants altiligériens, Julien Delabre de Tence et son chien Oslo, ils ont malheureusement été disqualifiés. Saluons néanmoins la prestation des 21 candidats qui ont assuré le spectacle. 

Convivialité 

À l'abri sous le chapiteau de la restauration, le public en grand nombre ne ratait pas une démonstration, et saluait généreusement chaque prestation à grand renfort d'applaudissements, reconnaissant le travail accompli et les heures d'entraînement nécessaires avant de se présenter à un tel concours.

Le président national, le cantalien Pierre Monier, a souligné le caractère convivial d'un tel concours qui réunit avant tout, "des passionnés qui sont là pour faire la promotion de l'utilisation du chien de troupeau". Tous avait à cœur de réussir cette édition 2022 après une trêve liée au Covid, et une édition 2021 "à petit budget" comme le note le président de l'association organisatrice Franck Veyrat en Haute-Savoie, néanmoins "très heureux de refaire quelque chose".

Et c'est aussi l'avis du président de l'association altiligérienne Stéphane Laurent, satisfait au vu d'un public venu nombreux malgré les fortes averses. Il a tenu à remercier tous ceux qui sont venus et en particulier la centaine de bénévoles investis dans l'organisation, dont les adhérents de l'association et leurs proches mais aussi des JA de Loudes, St Paulien et ailleurs. "C'est une belle manifestation, conviviale, et qui nous a permis de nous retrouver" devait-il conclure. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne