Aller au contenu principal

Les élus de terrain sont “nos yeux et nos oreilles“

Christian Gouy président du Comité départemental MSA pour la Haute-Loire invite tous les ressortissants de ce régime social, à se mobiliser pour cette échéance.

Christian Gouy est élu MSA Haute-Loire, président du comité départemental 43, et membre du bureau de la FDSEA 43.

Pouvez-vous nous parler de la MSA Auvergne ?
Christian Gouy président du Comité départemental 43 : La MSA Auvergne c’est près de 197 000 ressortissants au régime agricole dont 102 000 salariés et 95 000 exploitants ou retraités agricoles.
C’est 764 millions d’euros de prestations sociales versées en Auvergne hors retraites agricoles.
C’est également 21 000 familles bénéficiant de prestations familiales.
C’est aussi un guichet unique, c’est-à-dire un seul interlocuteur de la naissance à la fin de vie. Cela ne dit peut-être pas grand-chose à tout un chacun, mais quand on a jamais eu à faire à l’URSSAF pour un salarié, à la CPAM pour la couverture maladie ou à la CAF pour les allocations familiales… on ne peut pas se rendre compte de l’efficacité du guichet unique et de sa simplicité dans notre quotidien. La MSA tient à une relation de service de proximité avec en Haute-Loire 1 site et 8 permanences ou points relais.

Les électeurs vont voter pour un délégué cantonal. Pourquoi et quel est son rôle ?
En Auvergne ce sont 720 délégués cantonaux élus avec légitimité par les agriculteurs, les retraités et les salariés du département. Ce sont des maillons indispensables. Ils sont «les yeux et les oreilles de la MSA» pour détecter ou faire remonter des problématiques locales. Pour nous, au niveau départemental ou à l’échelon régional, ils nous permettent de rester proches du terrain et des problématiques locales.
Ils ont la liberté d’entreprendre ou de faire émerger des projets locaux comme la journée de protection santé et sécurité au travail.
N’oublions pas également que, parmi ces délégués, seront élus nos représentants départementaux et régionaux qui auront à cœur -je l’espère- d’agir sur la politique sociale de notre MSA Auvergne. Rappelons que pour la Haute-Loire ce sont 500 000 € qui ont été distribués à quelques 700 ressortissants pour des prises en charges de cotisations sociales en lien avec des accidents de la vie, des difficultés structurelles d’exploitation ou suite à des aléas comme la sècheresse de cette année sur une partie du département. Même si on voudrait toujours faire plus, c’est valorisant pour un élu de pouvoir venir en aide dans des moments difficiles.

En cette période où l’on parle beaucoup des retraites quel est votre ressenti ?
Un agriculteur qui a travaillé toute sa vie pour nourrir la population avec des produits de qualité à prix bas mérite mieux qu’une retraite à 750 € !
Pour moi deux sujets s’opposent : les actifs qui seront plus tard les retraités pour qui la demande d’une retraite à 1 000 € est un minimum à obtenir, et les retraités actuels qui ne doivent pas être oubliés et qui doivent, eux aussi accéder à ce minimum de retraite à 1 000 €. La solidarité nationale doit pouvoir s’opérer par reconnaissance à leur carrière. Mais les négociations sont compliquées comme vous pouvez le constater.

Nous arrivons à la fin de cette année 2019, Quels sont vos vœux à l’aube de ces élections MSA 2020 ?
Votez massivement et n’hésitez pas à faire appel aux services de la MSA et à faire remonter vos besoins et attentes locales à vos élus MSA. En effet, un taux de participation important nous permettra, en tant qu’élus, de montrer le poids et l’attachement que nous apportons à notre régime de protection social qu’est la MSA.
Je souhaite que les élus gardent l’ensemble des pouvoirs dont ils disposent en matière de gestion d’enveloppe sociale régionale par exemple. En effet, la MSA Auvergne dispose d’une enveloppe d’environ 3.5 millions d’euros pour intervenir dans différents domaines tels que la famille, la santé, le logement, les jeunes ou les retraités…
Un des points forts de la MSA est de disposer de travailleurs sociaux qui connaissent parfaitement le milieu agricole et notre territoire. Ils sont là pour accompagner les agriculteurs et les salariés dans les moments difficiles qui peuvent arriver aux cours d’une vie ou d’une carrière professionnelle.
Dire également que les élus sont impliqués en matière de prévention et qu’ils ont la possibilité d’intervenir pour faire émerger des actions dans le domaine de la santé sécurité au travail facilitant le travail dans nos exploitations.
Alors n’hésitez pas à voter et à faire voter tous vos proches, vos voisins. Cela nous permettra de conserver un régime de protection sociale avec un guichet unique. Nos élus de terrain sont «nos yeux et nos oreilles», ce sont eux qui font remonter au niveau départemental, régional voire national, les besoins de nos territoires pour améliorer sans cesse la protection sociale des ressortissants de notre régime social.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne