Aller au contenu principal

Les éleveurs apportent leurs curons de laine

Les 29 et 30 juillet, la FDO organisait une collecte de laine sur 5 sites du département. Les éleveurs attendaient leur tour pour poser leurs curons de laine sur la bascule de la société Laroue, qui achète la laine.

Une fois pesés, les curons de laine sont entreposés avant leur départ pour la société Laroue.

Les 29 et 30 juillet, les éleveurs ovins du département avaient rendez-vous sur 5 sites (Yssingeaux, Landos, St Paulien, Mazeyrat d’Allier, Brioude) pour apporter leur laine à la société Laroue/Lavage de laine basée à Mazamet dans le Tarn et à Souvigny dans l’Allier.
À Yssingeaux, les éleveurs attendaient leur tour avec leurs remorques et leurs véhicules chargés de curons de laine fraîchement tondue.
Pesée et paiement de la laine
Sur place, Eric Rouanet, PDG de la Société Laroue/Lavage de laine, assurait la pesée des ballots de laine  et payait les éleveurs en fonction de la quantité apportée et de la couleur de la laine. En effet, la laine blanche émanant des BMC et la noire recueillie sur des Noires du Velay n’ont pas tout à fait la même valeur. “La laine BMC est payée 0,40 cts d’€ par kg* contre 0,50 cts d’€ pour la Noire du Velay. Ce différentiel de prix s’explique par le fait que la laine Noire du Velay est plus fine et ne contient aucune matière blanche ; ce coloris dénommé “burel” ne nécessite pas de teinture. Notons que la laine Noire du Velay est très utilisée dans la confection de tissus d’ameublement” explique Eric Rouanet.
Certes il y a un léger différentiel de prix entre ces deux laines mais surtout, ce qui coince un peu chez les éleveurs, c’est le très bas prix de rachat de la laine !
Jacques Mounier élève 170 brebis Noires du Velay et 30 vaches laitières pour la production de veaux gras sur 50 ha à Raucoules.  Cet éleveur qui participe à la collecte de laine depuis 1991 regrette  que la laine soit si peu payée : “Je fais appel à un tondeur professionnel qui me facture 1,80€ par brebis tondue. Le prix de la laine ne permet même pas de couvrir le coût de la tonte !”. Malgré tout, Jacques Mounier est satisfait qu’une collecte de laine soit organisée chaque année car “cela permet de se débarrasser de notre laine. Elle est volumineuse et n’a pas d’utilité spécifique sur la ferme ; la laine ne brûle pas et se décompose très mal. Et puis cela nous dédommage un peu. En plus, je suis content de voir que la laine est utilisée par la suite”.
Effondrement du prix de la laine croisée
Revenons avec le PDG de la société Laroue sur l’évolution récente du prix de la laine : “En 2016, le prix de la laine croisée (non destinée à l’habillement) a fortement baissé en raison d’un effondrement de la demande au niveau mondial, dans le domaine du tissu d’ameublement et des matelas. Les importants stocks de laine de la Nouvelle Zélande ont également contribué à faire chuter les prix.  Depuis 2015, le prix de la laine croisée a été divisé par deux tandis que le prix de la laine destinée à l’habillement a  été multiplié par deux”.
La laine collectée en Haute-Loire sera ensuite triée et lavée, voire carbonisée, avant d’être acheminée vers les débouchés de la Société Laroue (voir encadré).

* sachant qu’une brebis permet de recueillir 1,2 kg de laine en moyenne

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne