Aller au contenu principal

Recherche
Les éleveurs acteurs de la biodiversité à travers leurs pratiques

La perception de l’élevage et de l’environnement a changé. Il est désormais admis que les systèmes d’élevage herbagers rendent une multitude de services au territoire, à la nature, à l’homme.

Les systèmes d’élevage herbagers sont de sacrés atouts pour les territoires.

Les systèmes d’élevage herbagers se trouvent au coeur des travaux de recherches conduits par le centre INRA de Clermont-Theix. Ils sont en réflexion dans les débats nationaux et la manière de raisonner ces systèmes herbagers est en train d’évoluer. Autant de raisons qui ont poussé l’INRA à proposer un colloque sur cette thématique dans le cadre du Sommet de l’élevage, le 4 octobre dernier.
Les intervenants du colloque ont chacun à leur tour fait état des recherches sur le sujet.

Réduire les externalités négatives
Selon Michel Duru, de l’INRA Toulouse-Midi-Pyrénées, les systèmes herbagers fournissent des produits alimentaires (lait,  viande) mais aussi des services. Pour lui, l’enjeu est de réduire les externalités négatives (consommation d’intrants industriels et émissions de gaz à effet de serre) sans réduire les services fournies. Pour répondre à cet enjeu, le chercheur propose plusieurs pistes : le choix des légumineuses qui confère de la flexibilité dans l’utilisation des parcelles, la diversité prairiale dans les exploitations (en adaptant les prairies à l’usage-fauche, pâture), la diversité cultivée (via le semis de céréales dans les prairies) et la diversité associée dans les systèmes sans travail du sol.
«Les systèmes herbagers sont des atouts. Des innovations techniques sont nécessaires et doivent s’envisager à l’échelle de la ferme et du territoire» a conclu Michel Duru.

Véronique Gruber
(...)

Voir la suite :

"Nouvelle vision" et "l’élevage acteur du développement durable des territoires" dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 18 octobre 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne