Aller au contenu principal

LENTILLE VERTE DU PUY : La Lentille Verte du Puy attend soleil et temps sec durables

Le 30 juillet, l’ODG organisait une visite de parcelles proches de la récolte. Le point sur la culture.

L’état sanitaire de la Lentille Verte du Puy se dégrade suite à l’excès de pluie.

Les visites de parcelles organisées par l’ODG (Organisme de Défense et de Gestion) de la Lentille Verte du Puy le 30 juillet dernier ont attiré plus de 80 producteurs sur les 3 sites de visite proposés : à Siaugues chez Franck Rocher, Landos chez Guy Ménabé et St Martin de Fugères chez Phillipe Gire.

Ce temps d’échanges sur le terrain visait à dresser un bilan de campagne avant la récolte imminente selon les lieux, et notamment à évoquer l’état sanitaire de la culture et la gestion des adventices. Les données météorologiques de ce mois de juillet traduisent une pluviométrie exédentaire de 300% environ par rapport à la normale ; en année normale, la pluviométrie du mois de juillet avoisine les 60 - 70 mm/m2 contre 180 à 200 mm/m2 cette année. Notons que certains lieux ont reçu plus de 200 mm d’eau, notamment dans le secteur de Siaugues. Cet excès de pluie n’a pas été sans conséquence sur la Lentille Verte du Puy. «Jusqu’à fin juin, l’état sanitaire et le développement de la Lentille étaient bons. Suite à ces pluies, des maladies ont fait leur apparition» explique Bernard Daudet, conseiller Chambre d’Agriculture mis à disposition de l’ODG.

L’anthracnose, la pourriture grise et le botrytis sévissent
La Lentille Verte du Puy est touchée par l’anthracnose, une maladie cryptogamique qui s’attaque à la base de la tige ; la circulation de la sève est perturbée, la plante s’affaiblit et la gousse ne se remplit pas complètement. Et lorsque le plan est versé au sol, des pourritures grises et du botrytis se développent un peu partout sur la plante. Voilà les 3 maladies qui sévissent à l’heure actuelle. Or, la présence de ces maladies menace directement le rendement de la culture : «on risque de subir des pertes conséquentes» indique Bernard Daudet.

Levée d’adventices à la faveur de la pluie
En matière d’adventices, cette forte pluviométrie et humidité ambiante a provoqué la levée de mauvaises graines et des adventices se développent à l’heure actuelle dans les parcelles. Le salissement des parcelles risque donc de perturber les récoltes. Cette visite de terrain a également permis d’évoquer l’efficacité des traitements chimiques sur la culture. «Les produits phytosanitaires nous permettent de maîtriser correctement les adventices. En parallèle, on travaille aussi sur des méthodes de lutte alternative qui donnent de bons résultats sur bleuets entre autres» a indiqué Franck Rocher, responsable de la commission technique au sein de l’ODG.

«Un gros travail est conduit sur la recherche de nouvelles molécules actives sur les adventices. Toutefois, les traitements réalisés sont toujours raisonnés et appliqués à des doses très faibles» ajoute-t-il. «A St Martin de Fugères, sur une parcelle conduite en agriculture biologique, nous avons observé un mélange de lentille et de cameline qui semble prometteur» ajoute Franck Rocher. A présent, la Lentille aurait besoin d’un temps sec et de chaleur. Souhaitons que le temps évolue dans le bon sens !



VÉRONIQUE GRUBER

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne