Aller au contenu principal

Lentille Verte du Puy : En 2014, une augmentation des surfaces mais un rendement très moyen de 7 qx/ha

Le Groupement des Producteurs était en assemblée générale à Costaros, jeudi 11 décembre, sous la présidence de Laurent Beraud.

Si la moyenne des rendements 2014 en lentille est de 7 qx/ha, cette carte montre les grandes disparités entre zones.

Marquée par un emblavement en hausse pour la deuxième année consécutive et la poursuite des essais techniques la campagne 2014 a été passée en revue à l’occasion de l’assemblée générale du Goupement des producteurs de Lentille Verte du Puy, jeudi 11 décembre à Costaros. Ils étaient une centaine de producteurs pour assister aux travaux de cette AG.
2014, ce sont 765 producteurs qui ont cultivé de la Lentille Verte du Puy pour une surface semée
de 3 862 ha. Ainsi, pour la deuxième année consécutive, le président Laurent Beraud et les responsables du Groupement se réjouissent de noter que l’emblavement a augmenté de 10%.
«Ces chiffres sont encourageants et montrent l’intérêt toujours présent de cultiver la Lentille Verte du Puy» souligne Laurent Beraud.

7qx/ha de moyenne
Le technicien du Groupement Landry Marsaud a fait un point sur les résultats chiffrés de cette saison, qui a été fortement marquée par des conditions météorologiques estivales difficiles. «Après une période de semis et de désherbage favorable à la culture et annonçant un rendement prometteur, les plants ont été fortement dégradés par un été froid et pluvieux. Le rendement moyen de l’année 2014 est d’environ 7 qx/ha. Notons que quelques secteurs s’en sont mieux sortis que d’autres tels que Céaux d’Allègre, Vernassal, Loudes, Chaspuzac ou encore Cayres, Le Brignon et Solignac».
Le groupement a ensuite présenté son activité annuelle. L’année 2014 a été marquée par un voyage d’étude en Espagne, dans la région de Salamanque, où est produite la «Lenteja de la Armuna» (IGP). Ce voyage de 3 jours a été l’occasion de découvrir la filière et son organisation, mais
également d’échanger sur les modes de récoltes et le matériel utilisé. En effet, grâce à un système de récolte en 2 temps (fauche + moissonneuse) les producteurs améliorent leur rendement de 10 %.
En début d’année, le groupement a également expertisé un système d’assurance collectif sur les surfaces en lentilles. La complexité de ce type de système n’a, pour le moment, pas permis d’aboutir à quelque chose de concret.
Concernant l’activité technique, les actions engagées par la commission technique de l’O.D.G.Lentille Verte du Puy présidée par Franck Rocher, offrent des solutions concrètes aux producteurs depuis 3 ans. Les bulletins techniques édités en cours de campagne culturale informent régulièrement de l’état
sanitaire de la culture sur l’ensemble du bassin de production AOP, du semis jusqu'à la récolte. Les interventions sont ainsi raisonnées en fonction des besoins des plantes et des risques d’accidents culturaux. Ceci permet de répondre aux attentes de l’ensemble de la filière, à savoir de produire en prenant en compte la protection de l’environnement et la sécurité alimentaire du consommateur.
Le technicien Bernard Daudet est revenu sur les temps forts de l’année. En 2014, l’ODG a organisé 3 visites sur le terrain, le 14 mai, le 19 juin et le 30 juillet à Siaugues, à Vergezac, à Vernassal et à Landos ; ces rendez-vous ont regroupé plus de 200 participants qui ont pris connaissances en direct des premiers résultats des programmes d’expérimentations. Les objectifs des travaux mis en oeuvre visent à référencer les produits de protections face aux bio agresseurs de la lentille. Les travaux associant méthodes de luttes agronomiques en complément ou en substitution des traitements phytosanitaires sont également testés et mis en avant à chaque fois que cela est possible.


Suzanne marion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne