Aller au contenu principal

Lentille Verte du Puy : Changement à l'ODG de la Lentille, Franck Rocher nouveau président

Vendredi 6 mars, le conseil d'administration de l'ODG s'est réuni pour élire son nouveau bureau, suite à l'assemblée générale du 12 février.

Franck Rocher, le nouveau président de l'ODG Lentille Verte du Puy, est producteur de céréales, maïs et bien sûr Lentille, avec en plus une unité de méthanisation, sur la commune de Siaugues Ste Marie.

Comme annoncé en assemblée générale le 12 février dernier, un nouveau président a été élu à la tête de l'Organisme de Défense et de Gestion de la Lentille Verte du Puy. Un producteur Franck Rocher remplace donc Antoine Wassner conditionneur pour une durée de 3 ans. Le bureau a un peu changé (voir encadré) avec notamment l'entrée de Didier Chapel qui prend le poste de président de la Commission technique alors occupé par Franck Rocher. Tous ces changements se font dans la «continuité du travail engagé» sous l'ancienne présidence souligne Franck Rocher. Agriculteur à Siaugues Ste Marie, ce producteur de céréales et maïs, ayant développé depuis quelques années une unité de méthanisation, est bien sûr producteur de Lentille Verte du Puy. Il ensemence environ 40 ha chaque année depuis 5 ans -une production dans la famille depuis 3 générations- pour un rendement moyen de 9 quintaux avec de très grosses variations d'une année sur l'autre.


La technique d'abord

«La technique, c'est ce qui me plaît» nous confie-t-il, et c'est sans doute pour cela qu'il est entré au Groupement de producteurs dès 2000 pendant la crise de surproduction, puis au conseil d'administration de Cilverpuy, avant de rejoindre l'ODG à sa création en 2008. Et logiquement il a accepté la présidence de la Commission technique en 2012 et jusqu'à aujourd'hui. La présidence de l'ODG revenait statutairement à un producteur (alternance entre un représentant des producteurs et un représentant des conditionneurs). Il a été sollicité et a répondu favorablement pour poursuivre le travail entrepris au sein de la commission technique notamment, sans oublier bien sûr tous les autres axes de travail de cet organisme garant et protecteur de l'AOP, sur lesquels il va aussi s'investir. On l'a bien compris, le «cheval de bataille» de Franck Rocher «c'est la technique et tout ce qui s'y rapporte pour pérenniser ce fleuron local et sécuriser la culture». À travers le travail de terrain engagé depuis notamment ces 3 dernières années, la commission technique a avancé, et a trouvé des solutions qui restent encore aujourd'hui à valider puisque les conditions météorologiques de la dernière campagne n'ont pas permis de mettre en avant les résultats obtenus. Franck Rocher entend continuer sur cette voie en ouvrant le champ d'action au niveau national.


Union nationale

Nous travaillons actuellement pour créer une section réunissant toutes les lentilles de France au sein de l'UNIP (Union Nationale Interprofessionnelle des plantes riches en Protéines). Les objectifs sont d'abord d'avoir «une meilleure représentativité pour une production dite mineure en France», mais aussi «de faire valider tout notre travail. La Lentille Verte du Puy est la filière la plus organisée et la plus structurée et nous avons fournit un important travail depuis longtemps et qui a bénéficié à tous. Aujourd'hui nous souhaitons mutualiser ce travail et nos moyens». La lentille produite en France couvre 50 % de la consommation nationale, le reste étant importé en majorité du Canada avec des modes de culture différents... Dans un objectif à plus long terme, le président de l'ODG nous explique qu'il souhaite, avec ses alliés dans le cadre de cette union, «travailler sur la communication pour arriver à concurrencer la lentille d'importation, mais il faut pour cela, produire plus». Et de préciser que «la Lentille étant entrée en SIE (Surface d'intérêt écologique) pour la PAC, des surfaces pourraient être emblavées en lentilles dans le cadre de l'obligation de 5 % de surfaces en SIE pour les céréaliers». Et quand on lui demande s'il ne craint pas cette concurrence des autres lentilles de France, Franck Rocher n'a pas d'inquiétude, puisque «la Lentille Verte du Puy reste un produit emblématique de France. On est sur du haut de gamme, il faut continuer à nous démarquer». Et sur les objectifs de l'ODG à courte échéance, le nouveau président invite les producteurs à faire toujours plus de Lentille. Il espère plus de surfaces et plus de producteurs, notamment parmi les jeunes agriculteurs. Son souhait pour 2015 : «arriver à 4 000 ha (3 860 ha en 2014) et passer les 40 000 qx de production... ». Et pour cela, Franck Rocher tient à remercier tous «les producteurs qui ont confiance dans notre Lentille Verte du Puy. C'est une production passionnante, qui apporte un vrai revenu sur l'exploitation ».

SUZANNE MARION

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne