Aller au contenu principal

Fermiers d'Or 2021
L’édition 2021 des Fermiers d’Or est ouverte

La crise sanitaire n’aura pas eu raison du concours Fermier d’Or, dès le 22 mars, les chambres d’agriculture d’Auvergne- Rhône-Alpes ont ouvert les inscriptions aux producteurs fermiers. Vous avez jusqu’au 30 avril 2021 pour vous inscrire.

Fermier d'Or 2021 Inscription

Les producteurs fermiers ayant déjà participé au concours nous l’expliquent eux-mêmes. La possibilité de confronter son produit face aux autres concurrents est un objectif important du concours Fermier d’Or. Didier Vincent, producteur de charcuterie fermière dans la Drôme en témoigne : " J’ai pu me situer par rapport aux autres producteurs et ça m’a conforté dans l’idée que mes produits peuvent plaire au-delà de mes clients actuels ".

Des appréciations pour avancer

Second intérêt du concours, la possibilité pour les candidats d’accéder aux commentaires détaillés des membres du jury. Une manière de se réassurer, de progresser… Primé en 2020, Francis Berne, producteur de fromages dans la Loire estime que ces éléments sont essentiels : " Les remarques étaient très positives mais il faut que je m’améliore pour atteindre la première place ! J’ai revu le mode de séchage, le mode d’affinage et je suis plus rigoureux sur les températures ". Pour d’autres, comme Jérôme Farjaud producteur fermier dans l’Allier, le concours Fermier d’Or est l’occasion de tester de nouveaux produits, avec à la clé des retours précieux.
Une reconnaissance
Sur le plan commercial, un produit Fermier d’Or gagne en notoriété et voit ses ventes boostées. Sur le plan personnel, l’attribution d’un prix valorise évidemment le travail des producteurs, de leurs associés et salariés. Stéphane Gonnon, producteur de foie gras en Haute-Savoie, primé à plusieurs reprises explique : " Il y a de la reconnaissance pour le travail de tous ". Sans oublier que le concours permet de présenter fièrement les produits du terroir. Pour Emmanuel et Christèle Perrier, maraîchers récompensés pour leur gaspacho en 2020 : " Promouvoir le patrimoine ardéchois " en étant primé leur tenait à cœur.                  

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

jean-François Portalier et les associés du Gaec de la Fontaine du Loup à Séneujols.
Passage de témoin entre deux voisins à la ferme et au syndicat agricole
Jean-François Portalier a laissé son exploitation et sa place de délégué cantonal FDSEA à sa voisine Véronique Roux qui s'est…
Prim Holstein au pré
Pourquoi la production laitière en montagne a dévissé ?
Le nombre de producteurs de lait en montagne a baissé en dix ans de 17 à 33 % selon les territoires. Le Cniel appelle à un…
Thomas Julliard agent de remplacement au SR43
"Le Service de Remplacement, c'est une très bonne école"
Thomas Julliard est agent de remplacement au SR43 depuis septembre 2020, et heureux de l'être. Il nous fait part de son…
Des vidéos pour mettre en valeur nos filières agricoles
Dans le cadre de la Semaine de l'Agriculture, les JA de Haute-Loire diffusent des vidéos sur Facebook.
Vache charolaise
La charolaise, une race aux multiples profils
La charolaise est la troisième race allaitante de Haute-Loire mais elle est aussi souvent utilisée en croisement sur d'autres…
Jacques Chazalet, Président du Sommet
Sommet de l'Elevage, une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne