Aller au contenu principal

Robot
Le robot distributeur d'alimentation, un ouvrier à temps plein

Au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont, les associés ont opté pour une alimentation robotisée plutôt qu'un robot de traite.

Robot distributeur d'alimentation sur vaches laitières au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont.

Le Gaec de Ste Croix à St Just Malmont, a investi dans un système d'alimentation automatisée pour gagner du temps. Depuis 2016, un robot distributeur d'alimentation arpente les larges couloirs des deux bâtiments qui abritent les 2 troupeaux de vaches laitières et de chèvres.
Pour un investissement total de l'ordre de 230 000 euros, le Gaec a investi dans le robot et procédé à des aménagements des bâtiments existants pour accueillir cet "ouvrier agricole" d'un autre temps. À quelques mètres des silos et de la grange à foin, a été construite la “cuisine“ avec des stalles de stockage pour foin et ensilages, qui sont approvisionnées environ 2 fois par semaine. Au dessus de ces boxs, une griffe installée sur un rail vient saisir le fourrage et l'apporter jusqu'au bol réceptacle. La griffe se déplace le long du rail et ce dernier se déplace aussi, d'avant en arrière, pour permettre à la pince d'avoir accès à toute la cuisine. Un système de capteurs indique à la griffe s'il y a du fourrage et en quelle quantité, et pèse le fourrage capté avant de le déposer dans la benne. Celle-ci est également reliée au silo de concentré qui est ajouté au fourrage pour obtenir une ration complète, dont les dosages ont été préalablement enregistrés sur l'ordinateur de gestion par le responsable de l'alimentation des vaches et celui des chèvres.
Plein, le robot commence alors la distribution en se rendant en bout de couloir, puis il longe le cornadis pour distribuer régulièrement la ration devant les animaux. Le parcours, préalablement planifié, doit bien entendu être dégagé. "Il faut éviter de laisser traîner une fourche ou une brouette" note Nicolas Bugnazet, l'un des 3 associés. Ainsi, le robot parcourt les 2 bâtiments au long de la journée à raison de 6 passages environ auprès de chacun des troupeaux. Lors de certains passages, le robot repousse la ration pour un meilleur accès par les animaux. Adrien Riocreux, le dernier entré au Gaec en 2019, a fait le calcul pour les besoins de son rapport lors de son apprentissage sur cette exploitation : "L'installation de ce distributeur automatique gagne 35 heures de travail par semaine".

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Virginie Garnier, présidente de la coopérative XR Repro et agricultrice à Lissac.
"Nous nous apprêtons à dévoiler notre nouveau parcours jeune à l'occasion de nos assemblées de section"
Alors que les assemblées de section de la coopérative XR Repro démarrent dans quelques jours, nous donnons la parole à sa…
Laurine Rousset présidente des JA de Haute-Loire
Se renseigner sur la filière, le marché, la concurrence avant de s'installer
Dans le cadre de votre parcours à l'installation, les organismes professionnels agricoles compétents vous aident à faire les…
Le gisement d’argile verte, exploité par la société Argile du Velay est pérenne jusqu’en 2052.
L'argile verte du Velay : une richesse locale qui a toute sa place en agriculture
La société Argile du Velay exploite son propre gisement d'argiles aux propriétés uniques et aux nombreux atouts pour l'élevage et…
Philippe Chatain membre du Bureau de la FDSEA 43
Participez en nombre à l'assemblée générale de votre syndicat local

En janvier et février, les syndicats locaux réunissent leurs adhérents pour leur assemblée générale, un temps fort d'échanges…

Jonathan Paillet agent de remplacement SR43
Un bon agent est motivé, sait se débrouiller, s'adapter, prendre des initiatives…

Jonathan Paillet est agent de remplacement au Service de Haute-Loire depuis 2016 ; il acquiert ainsi de l'expérience en vue d…

Pauline et Claude Bonnet ont reçu un chèque de 5 000 euros pour réaliser leur projet .
5 000 euros pour faire des yaourts et autres crèmes desserts
L'Earl des Écureuils à Malrevers a participé et gagné le concours "Coup d'pouce" organisé sur le net par Starmaxx, et reçu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne