Aller au contenu principal

"Le Porc de Haute-Loire", nouvelle marque pour doper la filière

Tous les maillons de la filière porcine départementale se sont réunis autour d'un projet fédérateur. L'association de promotion du porc altiligérien vient de lancer officiellement sa marque "Le Porc de Haute-Loire". Ce lancement a eu lieu le 27 novembre dernier à St Julien Chapteuil au restaurant Vidal. Éleveurs, abatteurs, distributeurs et tranformateurs ont unanimement salué cette initiative interprofessionnelle.

Après plus d’un an de préparation, l’association de promotion du «Porc de Haute-Loire» a officiellement lancé sa marque. Pour ce faire, tous les acteurs de la filière porcine du département se sont réunis jeudi 27 novembre au restaurant Vidal à Saint-Julien Chapteuil. Eleveurs, abatteurs, transformateurs et distributeurs ont unanimement salué l’aboutissement de cette démarche interprofessionnelle.
Le président de l’association, Maurice Imbert, a ainsi remercié tous les acteurs de la filière qui se sont impliqués dans ce projet fédérateur.

Un atout pour la filière

Selon Maurice Imbert, cette marque identifie clairement, avec toutes les garanties de traçabilité, le porc né et élevé en Haute-Loire. Pour que les consommateurs le reconnaissent facilement, la marque est accompagnée d’un logo qui revêt 3 symboliques : le produit, le terroir et le territoire. Ce logo représente une tête de porc sortant de la carte de la Haute-Loire et entourée du sceau officiel de la marque.
Maurice Imbert a ajouté, qu’en créant une nouvelle marque, l’association montre sa volonté de privilégier les circuits courts entre producteurs et consommateurs, de pérenniser l’élevage porcin, ou encore garantir une origine et une qualité au consommateur. En effet, les éleveurs de porcs sont prêts à ouvrir les portes de leurs élevages pour montrer leurs modes de production et l’aménagement de leurs bâtiments. L’image de l’élevage porcin est souvent perçue de manière négative aux yeux de nombreux consommateurs. Cette démarche offre donc une nouvelle opportunité aux éleveurs de communiquer sur leurs pratiques d’élevage qui reposent sur les principes du bien-être animal.
Philippe Boutreux, directeur du magasin Super U à Aiguilhe et vice-président de l’association, a indiqué que les consommateurs étaient demandeurs de produits du terroir facilement repérables en rayon. D’autre part, il a assuré qu’un «effort raisonnable serait fait pour valoriser le prix payé aux producteurs.»
Le préfet Richard Didier a conclu cette présentation en saluant l’intérêt de travailler dans un rapport gagnant-gagnant. Dans le contexte difficile que connait l’agriculture actuellement, il est essentiel de promouvoir les démarches collectives de valorisation de produits de qualité qui permettent de dégager davantage de valeur ajoutée. «C’est souvent en période de crise que les idées avancent» devait d’ailleurs déclarer Christian Buffière, directeur de la Chambre d’agriculture. Tous les maillons de la chaîne sont dépendants les uns des autres, c’est donc très important qu’ils collaborent dans cette démarche.»

Agenda

Lundi 8 décembre : ferme ouverte au Gaec d’Orcimont à Monistrol/Loire avec les écoliers de CM1
Samedi 13 décembre : dégustation de boudin de «Porc de Haute-Loire» sur le marché du Plot
Janvier 2009 : visite d’une  exploitation dans le Val d’Allier sur le thème «produire du porc pour les circuits locaux».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Le 21 novembre, le syndicalisme majoritaire se mobilise.
Mobilisation générale le 21 novembre : « Alimentation française : bientôt la faim ? »

La FRSEA et les JA Auvergne-Rhône-Alpes participeront activement à l’appel à mobilisation lancé au niveau national du 20 au 24…

Action syndicale FDSEA-JA dans les communes de Haute-Loire
"L'Etat nous met la tête à l'envers", nos villages en perdent le nord !

Une opération d'envergure a mobilisé un très grand nombre de militants sur l'ensemble du département, pour dénoncer l'attitude…

Genisses au pré
La production laitière de Haute-Loire se projette dans l'avenir

"Haute-Loire terre de lait" : une présentation pour mettre en lumière la production laitière du département 
et se…

Thierry Roquefeuil, président FNPL
Le prix du lait ne doit pas baisser en 2024

Malgré la loi sur les mesures d’urgence pour lutter contre l’inflation et des dérives en matière d’origine du lait dans les…

Matériels en cuma
"Il y a et il y aura de la place pour des mécaniciens- chauffeurs dans les CUMA de demain"

À Lamothe, jeudi 23 novembre, les CUMA de Haute-Loire étaient réunies pour l'assemblée générale de la Fédération…

Pour la profession agricole, les projets d’agrivoltaïsme ne doivent absolument pas entrer en concurrence avec la production agricole mais au contraire être en synergie et même apporter un service à l’activité agricole.
L’agrivoltaisme : entre promesses alléchantes et vraies opportunités comment s’y retrouver ?

 La Chambre d’Agriculture souhaite être intégrée le plus en amont possible dans les réflexions et accompagne les projets à…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne