Aller au contenu principal

Réforme PAC
Le Massif central lance l’appel de Tulle

En Copamac-Sidam, vendredi à St-Flour, les responsables agricoles ont affiné leur stratégie dans le cadre des décisions sur la mise en œuvre française de la réforme de la PAC.

À Saint-Flour, les membres de la Copamac-Sidam ont lancé l’appel de Tulle, prévu pour le 20 septembre.

Rendez-vous est pris pour le 20 septembre 2013. C’est symboliquement dans la ville de Tulle, en Corrèze, que le réseau FNSEA-JA et Chambres d’Agriculture du Massif central en lien avec le Berceau des races à viande, a zchoisi, d’inviter parlementaires et élus du grand Massif central.
Objectif de cette journée, qui devrait réunir quelques 250 participants : échanger sur le projet de réforme de la politique agricole commune, sur la base des propositions de la profession agricole.
Le Massif central planche depuis plusieurs mois sur cette réforme. Des propositions ont été formalisées et plusieurs rendez-vous se sont tenus au ministère de l’agriculture et à l’Elysée. Alors à quelques semaines de la prise des décisions sur la mise en œuvre française de la nouvelle politique agricole commune 2014-2020, les acteurs agricoles du Massif central ne comptent pas baisser la garde.

Un canevas favorable
Bien au contraire, au nom d’une réalité : «les choix qui seront faits par la France auront un impact déterminant sur l’économie des territoires ruraux du Massif central pour les dix prochaines années», souligne Dominique Barrau, président du Sidam. Le canevas agricole proposé par Bruxelles comporte des outils capables de répondre aux objectifs de croissance, d’emplois et d’aménagement du territoire dont la France a cruellement besoin.
Parmi les outils à disposition des États membres, les professionnels agricoles du Massif central mettent en avant les ICHN «dont le budget mérite d’être doublé» ainsi que toutes les possibilités de couplage en faveur des productions les plus fragiles.
L’appel de Tulle a vocation à convaincre un maximum d’élus de manière à peser sur les arbitrages finaux qui seront pris par l’Etat français. En coulisses, les syndicalistes caressent l’espoir que s’il vient au Sommet de l’élevage, le Président de la République, y annonce des décisions stratégiques en faveur de l’agriculture du Massif central.


Sophie Giraud-Chatenet

 

Retrouvez la page complète dans le journal de la Haute-Loire Paysanne du vendredi 6 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne