Aller au contenu principal

« Le maintien du TO/DE est essentiel au maintien de certaines filières »

Pour Jérôme Volle, vice-président de la FNSEA, la suppression du TO/DE pourrait s’avérer désastreuse.

Depuis l’annonce de sa suppression, le TO/DE fait parler de lui. Le dispositif permet d’exonérer les employeurs de main-d’œuvre saisonnière en agriculture.

Pour Jérôme Volle, Vice-président de la FNSEA : "La suppression du TO/DE va entraîner une perte de compétitivité dans des filières déjà bien éprouvées. Les importations vont aussi continuer d’augmenter alors que le déficit commercial se creuse déjà. En 10 ans les importations de fruits et légumes ont respectivement augmenté de 67% et 50%. Le prix des produits français va en effet augmenter, ou alors le prix payé aux producteurs va encore diminuer. La fin du TO/DE remet en cause la production dans certains secteurs. La FNSEA se bat pour que ce dispositif soit maintenu, il est essentiel pour l’agriculture française dans tous les secteurs ! En France 870 000 contrats sont concernés par le TO/DE, sa suppression entraînerait une perte sèche de 144 millions d’euros pour les agriculteurs" .

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne